Démoniak, Chapitre 9

Pardonnez moi, rares lecteurs de ce RP, j'ai vraiment abusé au niveau du temps de publication, d'autant plus que ça doit faire 3 semaines que j'ai fini d'écrire ce chapitre, j'ai également terminé le 10ème et je m'occupe de l'écriture du 11ème de temps en temps. Fin bref, encore une fois désolé, n'oubliez pas que vous pouvez retrouver les résumés des chapitres précédents sur la fiche technique.
 
Pour me faire pardonner, je pense sortir le chapitre 10 d'ici deux semaines et je vais tenter de vous mettre le onzième début décembre mais je ne promets vraiment rien, écrire un RP prend du temps et je suis déjà occupé IRL et IG (notamment avec mon ocre que je dois finir pour vendredi soir car il y a une ouverture et ce serait bête de le manquer alors qu'il ne me manque que 20 archimonstres.)
 
Enfin bref neuvième chapitre de ce RP, je n'en ai même pas écrit la moitié en plusieurs mois, c'est assez... décevant mais ça prend énormément de temps, j'essaye de faire attention au scénario (et j'ai déjà commis 2-3 faux raccords dont un assez énorme que je révélerai une fois le RP terminé - d'ici un an, espérons xD) et l'histoire est longue et complexe (contrairement à Renaissance où j'ai écrit la moitié en une nuit, sans aucun scénario de prévu mis à part 11 chapitres et résultat il y a des gros fails...), je ne dois pas m'emmêler avec les personnages (j'ai la foutue manie de décrire les démons Soleil comme démons Lune et vice-versa) et comme il y a plusieurs points de vue différents (les principaux étant Darken, Casper, Harebourg, Victoria et James) je dois me débrouiller pour que ça concorde chronologiquement. Exemple je ne peux pas faire passer 2 semaines du coté de Casper et juste quelques heures avec Darken. Fin bref tout plein de détails assez insignifiants mais qui comptent, je dois également faire attention aux fautes car c'est particulièrement désagréable de lire un livre ou un semblant de livre bourré de fautes, à chaque fois que je vois une faute dans un livre je suis choqué xD...
 
Autre chose assez longue et pénible est également de se rappeler de la description physique de chaque personnage, je ne crois jamais avoir décrit Casper et dans mon esprit il est blond comme James, mais le plus difficile est de se rappeler de l'apparence des Démons L/S et aussi de leur personnalité. Certains ont une personnalité changeante volontairement mais d'autres doivent la conserver tout le temps, exemple : Blakril froid et calme (même si il peut crier mais il devient pas fou furieux quoi), Wirnox gaffeur et assez enfantin, Darken peu sûr de lui et triste, etc.
 
Enfin bref, dernière petite chose puis je vous laisse lire, si les lecteurs du RP pouvaient se manifester ça me ferait vraiment plaisir, je sais qu'il y en a pas mal qui ne commentent pas mais avoir votre avis (n'hésitez pas à dire si quelque chose ne vous plaît pas) me permettrait franchement d'être plus motivé car c'est le boulot le plus long sur ce blog (j'ai passé plus de temps sur la fiche technique que sur l'article 300, fiche que je dois mettre à jour à chaque nouveau chapitre)
 
Voilà, bon si j'ai pas trop de com je ne vais pas pleurer non plus, là où j'en attends le plus c'est sur le chapitre final qui clôturera l'histoire, d'ailleurs, je m'égare encore mais les cinq ou quatre derniers chapitres seront probablement publiés dans un intervalle assez court, en effet je ne sais pas si vous êtes comme moi mais lorsque je lis un livre, au début j'aime prendre mon temps pour le savourer le plus longtemps possible mais dès que j'arrive vers les 5-6 derniers chapitres j'ai très envie d'en arriver au dénouement, donc j'éviterai de vous produire une frustration de devoir attendre un chapitre super longtemps comme j'ai fait avec le chapitre final d'Infectés.
 
Je vous laisse lire ce neuvième chapitre où il y a pas mal d'action, notamment le combat entre Sylargh et Harebourg que j'aime tout particulièrement. Bonne lecture :) !
 
Démoniak, Chapitre 9

Démoniak, Chapitre 9

 
  Non. Il ne pouvait prendre cette décision. C'était impossible, il ne pouvait s'y résoudre... Non, il ne laisserait pas des hommes se sacrifier pour que lui survive. Unik, Arkan et Neva l'entouraient, le visage grave, les yeux inquiets, hormis Unik qui affichait une face neutre, indéchiffrable. Ils s'étaient isolés du reste des troupes qui, hors d'haleine, faisait une pause, dans une clairière, au sud-ouest d'Akwadala. Ils n'étaient plus très loin des cotes.
Unik avait exposé son plan avec froideur et sérieux, ses yeux plantés dans ceux de Casper.
- Nous enverrons un groupe de soldats, il devra être assez conséquent, en direction du Sud-Est d'Akwadala. Nos ennemis les prendront en chasse jusqu'à l'extrémité de l'île, ils n'auront aucun échappatoire, mais ça permettra à l'autre partie du groupe de franchir la frontière et rejoindre le continent. De là nous nous dirigerons vers le port de Madrestam où nos ennemis seront probablement déjà installés, mais nous n'avons pas le choix. Nous devrons forcer l'accès au zaap pour rejoindre Bonta le plus rapidement possible où nous serons en sécurité et où nous pourrons contacter Darken, là, nous devons éviter toute communication par radio ou téléphone au risque de se faire repérer, mais à l'heure actuelle nous pouvons supposer qu'il a terminé sa mission avec, je l'espère, l'intégralité de son groupe.
Le Démon Soleil avait marqué une pause devant le regard abasourdi de Casper et Neva. Quant à Arkan il demeurait silencieux, fixant ses chaussures.
- Qui a-t-il ?
- Ce que vous proposez est... impensable déclara Casper. Nous ne pouvons sacrifier nos troupes pour que d'autres survivent.
Unik n'avait rien dit, se contentant de fixer Casper de ses yeux gris sans émotion. Le fils d'Osamodas avait du mal à se contenir devant ce démon à l'apparence d'un adolescent efflanqué aux cheveux bruns et aux yeux soulignés de lourdes cernes noirs. Il savait qu'il était beaucoup plus vieux et intelligent que son corps le laissait penser, mais c'était étrange de se voir donner des ordres par... un gamin.
Unik avait soupiré. Il semblait s'attendre à cette réaction, il avait expliqué, d'un ton traînant, presque agacé :
- Vous, les humains, portez beaucoup d'importance aux sentiments. Je n'en ai pas autant que vous, je n'ai pas beaucoup de scrupule si ce n'est aucun si je devais infliger la mort. Je n'en ai pas plus en envoyant des centaines d'hommes périr. Ils savent pourquoi ils se battent, leur rôle est de mener à bien la mission et pour ça, il faut se sacrifier pour que d'autres plus utiles puissent vivre et continuer de mener la bataille.
Neva avait poussé un petit cri choqué. Casper s'était enflammé, il avait haussé la voix.
- Nous pouvons très bien préserver les plus importants sans tuer les soldats ! Vous êtes un monstre ou quoi, pour penser une chose pareille !?
- Une armée sans personne pour la commander ne peut subsister, ce serait le désordre, le chaos, et les ennemis peuvent prendre le contrôle facilement ensuite. Le but d'une bataille est soit de prendre des points stratégiques, soit de tuer ou capturer un élément important de l'armée adverse. Jamais on ne se bat uniquement pour exterminer des soldats. Ici c'est pareil. Si nous nous livrons, toi, moi, et d'autres personnes importantes comme Arkan ou Wirnox, alors nous courrons droit à notre perte. Tandis que l'on peut se permettre de perdre des simples soldats. Si nous fonçons tête baissée, nous mourrons tous avait répliqué Unik d'un ton froid.
- Il y a bien une autre solution avait dit désespérément Casper. Pourquoi ne pas se servir de Wirnox pour nous transporter tous à Bonta ?
- Car Wirnox ne peut transporter qu'une personne à la fois, que l'effort le tuerait, qu'il est déjà fatigué et que je lui ai confié une autre mission. Wirnox est un atout considérable et l'utiliser à la légère serait une grave erreur. Le sacrifice est nécessaire.
-J'ai l'impression que vous vous croyez dans un jeu. Que nous sommes des pions et vous le roi qui nous manipule avait crié Neva avec colère.
Unik avait alors soupiré, lancé un bref regard à la jeune femme et posé les mains sur la table devant lui.
- C'est exactement ça. Les guerres sont identiques à un jeu d'échecs. Le plus fin, intelligent et stratège gagnera. Il considérera chacune de ses pièces, saura apprécier leur valeur. Notre adversaire en face est intelligent. Lunix, aidé de Phirefox qui a une intelligence très brillante et probablement d'un agent dormant à Bonta que nous soupçonnons d'être le gouverneur de la cité en personne. Peut être que celui-ci est lui-même manipulé par un autre, nous savons tous l'influence qu'a Victor Namarov depuis la disparition du Necros, mais de la à dire qu'il a quelque chose à voir avec le gouvernement, ce serait m'avancer sans preuve. Bref, les ennemis possèdent leurs rois : Lunix, Phirefox et ceux qui tirent les ficelles dans l'ombre. Ils ont également des pièces importantes tels que les Démons Lune et probablement d'autres dont nous n'avons pas encore la confirmation de l'existence. Nous avons eu des rapports d'activité dans le château d'Harebourg, peut être est-il de retour à Frigost et oeuvre-t-il avec ou contre nous.
« Nous avons aussi nos pièces maîtresse. On peut dire que Darken est le roi et que je suis la reine, il y a également les personnes importantes qui pourraient jouer le rôle de tour, de cavalier ou même de fou : Arkan, Méable, Wirnox, Tomik, Quol ou même James Ex. Ce sont des pièces que nous devons protéger à tout prix et les pions, soit tous les autres, sont faits pour se sacrifier pour permettre à leurs alliés de remporter la victoire. Un pion ne prend pas une reine, Méable, un pion seul ne peut changer la bataille, contrairement à une reine ou un cavalier.
Un silence lourd était tombé sur les quatre compagnons. Unik avait dévisagé Arkan qui avait hoché lentement la tête.
- Nous n'avons pas le choix avait déclaré ce dernier.
Casper avait abattu son poing sur la table, les yeux étincelants de fureur.
- Je vous dit que je ne sacrifierai aucun homme pour que je puisse survivre ! avait-il rugit. Nous n'avons aucun droit de prendre une telle décision ! Et je ne vous laisserai pas faire !
- Ouvre les yeux, Casper, avait murmuré Neva dans un souffle. Soit nous tuons toute notre armée et perdons la guerre, en effet, Darken ne peut espérer gagner sans nous. Soit nous faisons un gros sacrifice pour permettre à ce monde de continuer à rêver de la liberté... Nous n'avons pas le choix.
Le fils d'Osamodas tremblait de tous ses membres. Ses épaules s'affaissèrent et une larme de rage coula le long de sa joue. Il capitulait. Il avait cédé.
Unik posa une main sur l'épaule du jeune homme.
- C'est le bon choix, Casper. Mais une décision bien plus lourde te reste à prendre. Nous devons sacrifier l'un de nos trois escadrons. Et le commandant qui les dirige doit mourir avec eux, sinon ça paraîtrait trop suspect.
Cette fois, Neva, Arkan et Casper sursautèrent violemment. Ils étaient les chefs d'escadron. L'un d'eux devait périr.
- Il est hors de question de te sacrifier Casper, tu es bien trop important, de plus tu diriges les Pandawas, les disciples et quelques soldats qui pourraient nous être très utiles. C'est à toi de faire le choix. Arkan ou Erin. L'un d'eux doit se sacrifier.
Ce fut comme si on lui poignardait le c½ur. C'était une décision horrible. Il pensa à chacun des hommes que dirigeaient ses deux amis.
Neva avait à ses ordres trois démons Soleil : Geryon, Solix et Vezol. Quelques anciens l'accompagnaient : Mika Mikaze, le Iop complètement fou qui avait servi Darken à l'époque où ce dernier était contrôlé par Taman et Erin Oceross, la Féca que Casper avait rencontré lors de l'assaut de la tour de Brâkmar où Seifer avait libéré les Démons Lune et Soleil, sept ans plus tôt.
Quant à Arkan, il contrôlait deux Démons Soleil : Zirila et Epsylon ainsi qu'Harvey Feymer, l'ancien Sram qui avait accompagné Victoria et Darken sur l'île où l'antivirus au Necros était caché, ainsi que Thomas Rave, le Steamer qui avait sauvé Victoria et son équipe à Bonta, et qui avait également aidé sur l'île. Mais il n'y avait pas qu'eux dans cette unité. Il y avait une personne chère au c½ur de Casper : Carmen, l'infirmière. Elle qu'il avait sauvé il y a sept ans, elle avec qui il partageait sa vie depuis tout ce temps, elle qui était enceinte de deux mois mais voulait à tout prix se battre. Il ne pouvait se résigner à la tuer, elle, et son enfant. Non.
Neva s'était assise, sous le choc, elle connaissait la décision de Casper avant même qu'il ne la dise.
- Je ne peux pas dit-il.
Unik poussa un soupir exaspéré.
- IL FAUT que tu prennes une décision ! On n'a plus le temps de jouer, Méable ! Choisis quelle unité doit se sacrifier, autrement, nous mourrons tous !
- VOUS ME DEMANDEZ DE CHOISIR ENTRE MA FEMME ET MON AMIE hurla Casper, hors de lui en renversant la table. VOUS VOULEZ QUE JE SOIS LE MEURTRIER DE GENS QUE J'AIME ! PLUS PERSONNE NE SOUFFRIRA A CAUSE DE MOI ! J'IRAIS ME SACRIFIER MOI !
Arkan et Unik n'avaient pas esquissé un geste, ils se contentaient de dévisager le fils d'Osamodas.
- Ton sacrifice est impossible... commença Unik.
Casper lui décocha un coup de poing, le Démon Soleil fut projeté au sol. Arkan s'interposa entre eux tandis que Neva poussait un petit cri de frayeur.
Unik se releva lentement et essuya le coin de sa bouche où un peu de sang avait coulé avec sa manche.
- C'est difficile pour toi, souffla Unik. Cependant tu n'as pas le choix. Tu es trop important, si tu te sacrifiais tu nous conduirais à notre perte. Que veux-tu ? Que ta femme et ton amie vivent ? Eh bien vas-y, sacrifie toi ! Elles vivront, mais pas très longtemps, et dans ce cas, tu seras responsable de tout. Allez, vas-y, je t'y autorise ! Fonce te faire tuer, Méable, mais n'oublie pas que tu nous auras tous conduits à la mort !
- Je t'emmerde, répliqua le Fils d'Osamodas, lançant un regard noir au démon.
- Prend tes responsabilités, Méable. Tu dois choisir, ou sinon nous mourrons tous et tous ceux qui ont laissé la vie jusqu'ici seront morts en vain. C'est ça que tu veux ? Tenter de sauver tout le monde et au final nous mener à notre perte ? SOIS UN HOMME, bon sang !
Neva se leva et s'approcha de Casper. Elle prit ses mains dans les siennes.
- Il a raison, Casper, murmura-t-elle avec douceur. Tu dois m'envoyer à Akwadala.. Tu ne peux pas sacrifier Carmen et votre enfant... Partez ensemble.
Des larmes de rage et de désespoir coulèrent le long des joues du jeune homme.
- Pardonne moi Neva... Pardonne moi.
Elle ne dit rien mais elle se mit à pleurer en silence également.
- Le choix est donc fait, dit Unik d'une voix neutre. Neva et son unité se sacrifieront pour la liberté.
Casper hocha la tête, vaincu.
- Bien.
Unik sortit de la tente, Arkan tapota l'épaule de Casper et le suivit. Quant à Neva, elle le regarda une dernière fois puis disparut.
Casper se laissa tomber sur une chaise.
- Lunix... tu paieras pour toutes les souffrances que tu as causé... TU PAIERAS !

Démoniak, Chapitre 9
Il sentit l'air frais s'infiltrer sous ses bandelettes, la neige se déposa sur ses épaules et sa cape, les particules bleuâtres du Zaap s'infiltrèrent dans les plis de son manteau, illuminant sa silhouette d'une aura lumineuse. Il s'approcha des créneaux, ses pas crissant sur le sol enneigé. Il posa ses mains gantées sur la pierre grise, savourant le contact... Le silence, hormis le hurlement du blizzard était imposant, il se sentait bien, seul, perché sur les remparts de son ancien château. Cela lui faisait penser à la solitude d'autrefois, où il n'était entouré que de créatures mécaniques dénouées de paroles, de simples jouets qu'il s'était amusé à créer... Des jouets ? Il était modeste. De vrais chefs-d'oeuvres, des créations que n'importe quel horloger rêverait de faire.
A l'époque il ne sortait pas souvent de sa tour et ne voyait presque jamais ses lieutenants, se contentant de chérir son précieux Dofus des Glaces...
Il observait la Clepsydre, la tour blanche et bleue se voyait difficilement à travers la neige et le vent, seules les pointes resplendissaient.
Il repensa aux anciennes années, à la fois glorieuses et tragiques... Il était terriblement puissant, sa réputation était fondée, cependant il s'était senti si seul à l'époque. Il adorait le pouvoir que lui procurait le Dofus, et il maudissait également Jiva et Djaul pour tous ses malheurs. Il avait sombré dans la haine, la folie. Il avait massacré bien des aventuriers qui avaient tenté de lui dérober son oeuf de Dragon, sans remord, il protégeait l'objet même de sa malédiction et de celle de l'île.
Il cessa de penser à son Dofus. Aujourd'hui il était toujours bien caché dans sa Clepsydre, à l'abri d'éventuels pilleurs ou psychopathes.
Il se dirigea vers le Rempart à Vent, le refuge de Sylargh. Il décida de contourner les quartiers de Nileza, ainsi, il entama son périple à partir du Bastion de Missiz. Depuis longtemps maintenant, les Armutins avaient cessé d'exister, il ne restait que leurs morceaux d'armures, rouillées par le temps, qui jonchaient le sol, à demi recouverts par la neige.
Missiz... elle lui manquait tant... elle l'avait fait sortir de sa torpeur, elle l'avait rendu heureux... tous deux avaient abandonné le mal pour vivre en paix et heureux, et maintenant elle était morte, son sang avait souillé le sol de Frigost... Il en venait à regretter l'époque de leurs plans machiavéliques, Missiz qui voulait le renverser, devenir la reine de l'île, détruire le village enseveli... Serait-il capable de servir le mal en échange du retour à la vie de Missiz ? Peut être devrait-il retrouver Lunix et le supplier de lui rendre son amour, en échange de ses services...
Il chassa cette pensée. Non, même au prix de l'absence de Missiz, il continuerait de combattre le mal. Il voulait se racheter, il aiderait ses alliés à vaincre Lunix et le mal qui rongeait le monde des Douze.

Il s'approcha des quartiers de Klime, quelques Cuirassés traînaient dans la neige mais ils disparurent en couinant en apercevant le Comte. Les Salons Privés de Klime semblaient toujours en marche, le gardien somnolait près de l'entrée. Harebourg l'ignora.
Une rumeur de plus en plus bruyante se fit entendre. Des bruits de ferraille, de rouages, ainsi que le vrombissement sourd du moteur du dirigeable de Sylargh. Une Bringandin emmitouflée dans un lourd manteau le regarda approcher. Elle sursauta en le reconnaissant.
- Seigneur Harebourg ! Mais que faites-vous là ?!
- Je viens rendre visite à Sylargh dit-il. Pouvez-vous me laisser passer ?
- Oh... Normalement il faut une clef, mais je pense pouvoir faire une exception pour vous. Oui, allez-y, je vous en prie.
Harebourg dépassa la femme et pénétra dans le dirigeable. Le bruit de rouage se fit plus fort, quelques Brikoléreux s'approchèrent, l'air menaçant mais disparurent dès qu'ils virent le chapeau si caractéristique du Comte.
Il observa les lieux, une désagréable odeur de moisi flottait dans l'air, il faisait presque aussi froid que dehors. Des caisses remplies de bras articulés ou d'outils divers étaient éparpillées un peu partout.
Il parcourut lentement le dirigeable. Les Brikoléreux ne l'attaquèrent même pas, fuyant à son approche. Il arriva devant une porte qu'il ouvrit. Il pénétra dans une grande salle bien plus chaude et éclairée. Le sol était recouvert d'un tapis rouge qui passait sous une table sur laquelle se trouvait la maquette de la Clepsydre, puis rejoignait une sorte de trône placé devant la barre permettant de naviguer. Une carte de Frigost était accrochée sur un mur et l'on voyait la Clepsydre, difficilement, à travers les vitres.
Une voix fluette résonna soudain dans la pièce.
- Et le gentil Sylargh a battu le vilain Harebourg ! Pam, pim ! Boum !
Le trône se retourna lentement, Sylargh apparut. Il avait toujours l'apparence d'un très jeune garçon, petit, et un gros nez de Porkass. Entre ses mains, il tenait une figurine de Harebourg et une autre de lui-même dans un genre de robot. Il arracha la figurine du Comte en deux et la jeta à travers la pièce, elle termina sa course contre la botte d'Harebourg. Sylargh leva les yeux vers lui et poussa une exclamation incrédule.
- Toi ! Que fais-tu ici ? Pourquoi tu rends visite à Sylargh ?
Harebourg dévisagea le gamin, contenant sa fureur, dégoûté.
- Je viens pour te tuer, misérable traître ! Tu vas payer pour ce que tu as fait !
- Hein ? Sylargh rien fait ! Mais si tu veux tuer Sylargh, alors Sylargh va se battre contre toi et Sylargh vas te tuer ! VILAIN HAREBOURG VA MOURIR ! JOUEEEEEEETS ! VENEZ EN AIDE A SYLARGH !
Un grondement sourd s'éleva, le bruit du bois martelant le sol, les Brikoléreux remplirent la salle, entourèrent Harebourg, l'isolant du gamin hystérique. Les robots l'observaient de leur regard inexpressif, Sylargh se percha sur son trône.
- TUEZ LE VILAIN HAREBOURG, MAINTENANT !
Et il se laissa tomber, tenant la barre de ses petites mains. Le dirigeable se mit brusquement en marche et s'éleva dans le ciel sous les hurlements joyeux de Sylargh.
Les Brikoléreux se jetèrent soudain sur le Comte. Ce dernier sauta dans les airs et les créatures mécaniques se heurtèrent de plein fouet. Ses mains s'illuminèrent de bleu, une longue épée en forme d'aiguille apparut dans l'une. L'autre lança un rayon sur un Mansordide qui explosa immédiatement.
Harebourg retomba au sol, évita le coup d'un Brikoglours et le coupa en deux d'un geste précis.
Soudain Sylargh fit monter le dirigeable en ligne droite, le cockpit tourné vers le ciel. Harebourg fut propulsé contre le mur devenu le sol tandis qu'une masse impressionnante de robots lui tombaient dessus.
- Téléportation !
Les Brikoléreux heurtèrent le mur dans un vacarme assourdissant. Ce dernier céda sous le choc et les monstres tombèrent dans le vide, ils traversèrent le dirigeable et finirent leur course vingt-cinq mètre plus bas. La paroi tenait à peine, ils menaçaient de transpercer le véhicule, Harebourg lança une stase sur eux pour les empêcher de tout détruire, l'effort fut immédiatement conséquent, il se sentit épuisé. Perché sur la table de la maquette fixée au sol il lança un regard vers Sylargh, le Brigandin fit une nouvelle embardée et cette fois le dirigeable se retrouva à l'envers. Harebourg tomba sur le plafond et sentit une vive douleur à la poitrine tandis que sa stase empêchait les Brikoléreux de fracasser le toit en bois et en toile du dirigeable. Il balança un rayon en direction de Sylargh mais le rata. La magie pulvérisa la vitre du dirigeable, le gamin hurla : ils étaient haut dans le ciel, ils étaient en train d'être aspirés en dehors de la cabine. Harebourg s'accrocha de toutes ses forces à la maquette qui commençait à se détacher de la table dans un craquement sinistre. Il annula la stase tandis que les Brikoléreux étaient aspirés en dehors du dirigeable. Certains s'accrochèrent à la toile qui se déchira, le véhicule volant n'allait pas tarder à s'écraser. Sylargh pénétra tant bien que mal dans son armure. Il lança un regard furieux à Hareboug et hurla :
- VILAIN HAREBOURG A DETRUIT LE DIRIGEABLE DE SYLARGH, LES JOUETS SONT NULS, SYLARGH VA TUER VILAIN HAREBOURG LUI-MÊME !
Il se jeta sur le Comte, le poids de sa machine l'empêchait d'être aspiré, le Xélor s'écarta au dernier moment et fut aspiré en dehors du dirigeable. Heureusement il parvint à s'accrocher à la barre tandis que le toit de bois volait en éclat. Sylargh disparut en dehors du dirigeable qui commença à piquer vers le sol. Un Mécanofoux et un Kanimate qui s'étaient accrochés à quelconques endroits de la pièce s'approchèrent d'Harebourg... Il ne pouvait plus utiliser sa téléportation, son pouvoir était à moitié épuisé. Il lança un rembobinage sur le Kanimate qui disparut et refit surface quelques mètres plus loin. Il fut aussitôt aspiré en dehors, le Mécanofoux continuait d'approcher, les remparts du château approchaient dangereusement.
Il devait tenter quelque chose d'insensé... De surréaliste...
Il devait lancer un Raulebaque. Y compris sur le dirigeable. Il se concentra, le Mécanofoux levait déjà son bras mécanique pour le frapper...
- RAULEBAQUE !
Il y eut une immense secousse, le dirigeable sur le point de s'éclater sur le sol disparut d'un coup, ainsi que le Mécanofoux et Harebourg à l'intérieur. Ils réapparurent sur le rempart à vent, le véhicule volant heurta le sol avec un vacarme assourdissant mais le choc bien que violent fut encaissable. Harebourg réapparut en dehors de l'appareil tandis que le Mécanofoux tombait des remparts et s'écrasait sur la neige des mètres plus bas.
Essoufflé, Harebourg prit une grande inspiration, sa poitrine se soulevant. Il était épuisé.
Il entendit un bruit mécanique et tourna la tête. Sylargh était toujours dans sa machine à qui il manquait les jambes, du sang s'écoulait de sa tempe, il semblait hors de lui.
- VILAIN HAREBOURG A FAIT MAL A SYLARGH, SYLARGH VA TUER VILAIN HAREBOURG ! VILAIN HAREBOURG VA PAYER !!!
Il s'approcha lentement du Comte, s'aidant des bras articulés de sa machine, il hurlait de fureur et de rage. Harebourg se mit tant bien que mal à genoux et leva une main vers le Brigandin qui s'approchait dangereusement, envoyant des congères de neige un peu partout. Le Comte était épuisé, pourtant il réunit sa puissance restante dans sa main. Sylargh n'était plus qu'à un mètre... il leva la lourde massue de son engin articulé...
- FLETRISSEMENT !
Le sort toucha Sylargh qui émit un glapissement de douleur. Son corps sembla soudain se ratatiner sur lui-même, la peau devint vieille, sa tête sembla s'enfoncer dans son cou, ses yeux sortirent des orbites , sa langue devint trop grande pour sa bouche et soudain, il éclata en morceaux. Du sang éclaboussa le manteau de Harebourg qui se laissa tomber sur le sol tandis que l'armure de Sylargh s'écrasait avec lourdeur non loin du Xélor.
Il prit de longues inspirations et s'évanouit sur le sol tandis que trois silhouettes approchaient lentement...


Démoniak, Chapitre 9

Ils étaient une cinquantaine. Dos à la cote, le village d'Akwadala se dressait devant eux, entouré d'une rivière à l'eau verdâtre, les vieilles habitations en bambou masquée par un brouillard permanent semblaient sinistres, comme dévorées par la brume.
Neva prit une longue inspiration et promena son regard autour d'elle. Mika Mikaze semblait insouciant, il draguait Erin qui avait le teint pâle et ne regardait même pas le Iop, les yeux dans le vide. Geryon et Vezol, deux Démons Soleil se tenaient un peu à l'écart, les bras croisés ils semblaient indifférents à ce qui se passait autour, se contentant d'observer les soldats qui serraient dans les mains des photos de leurs proches, priaient leur dieu en tenant des pendentifs, d'autres pleuraient en silence et des rares se tenaient droits et fiers, attendant la mort avec courage.
Solix, le démon Soleil qui assistait Neva s'approcha d'elle.
- Le messager est revenu. Ils approchent, on doit se préparer à combattre. Nous devons couvrir la fuite de Casper, Unik, Arkan et les autres. Tu es prête ?
- Oui murmura-t-elle en saisissant son pistolet mitrailleur.
Les soldats se redressèrent et se mirent en position, derrière des rochers, allongés sur le sol, seuls Neva et Solix restèrent debout, attendant l'arrivée des ennemis.
Les lieux étaient silencieux, parfois perturbés par le croassement d'une grenouille, l'attente commença et dura quelques minutes quand soudain, une silhouette solitaire perça le brouillard, des entrelacs sombre léchant ses chevilles. Les Démons Soleil s'assombrirent en reconnaissant la capuche caractéristique qui couvrait le crâne de Blakril.
Il s'avança, seul, un rictus ironique déformant ses lèvres.
- Eh bien eh bien ! On dirait que tout est terminé ! Tu as perdu Unik. Je dois avouer que je suis déçu de toi, je pensais que tu aurais mis une stratégie au point mais au final tu préfères tenter de nous vaincre au combat alors que tu sais que c'est peine perdue ! Peut-être espérais-tu notre clémence ? Pourtant tu sais très bien comment est Lunix... Il n'aime pas les prisonniers... Vous mourrez tous.
Blakril semblait chercher Unik des yeux mais il ne vit que Solix et Neva, les autres camouflés par la brume qui recouvrait leur corps ou dissimulés derrière les rochers.
- Et tu ne te montres pas ? Je ne suis même pas surpris, ricana le Démon Lune.
Des volutes d'ombre s'enroulèrent autour de Blakril dont le sourire s'élargissait.
- ALLEZ-Y, ÉLIMINEZ-LES JUSQU'AU DERNIER !
Les mercenaires au service des Démons Lune jaillirent de la brume qui s'éparpilla soudainement, poussée par Clorn, le Maître du vent.
Les soldats embusqués sur le sol terreux furent aussitôt à découvert et mitraillés par les mercenaires qui hurlaient avec joie, enivrés par la bataille.
Solix se jeta sur Neva et la propulsa à terre, tandis qu'une rafale l'atteignait au bras droit, le Démon n'émit aucune plainte, mais grimaça à cause de la douleur. Vezol, qui était capable de créer et de contrôler la lave aspergeait les adversaires du liquide brûlant, quant à Geryon, le maître des animaux, il se changea en un gigantesque loup gris dont la poitrine était marquée d'un cercle orange et fonça sur ses ennemis, accompagnés de cooleuvres, divers bulbes et autres araknawa dont il avait pris le contrôle. Du coté des Démons Lune, Clorn se servait de ses bourrasques pour envoyer valser les soldats, Yaune avait pris l'apparence d'un énorme serpent et fondait sur ses proies, Blakril utilisait des volutes d'obscurités pour paralyser sa cible puis l'éliminer de sang froid à l'aide d'une dague recourbée et Xeyril électrocutait quiconque s'approchait trop près de lui.
- Nous devons éliminer au moins un Démon Lune cria Solix à coté de Neva. Sinon ils seront en supériorité numérique... On doit tenter !
La jeune femme acquiesça, se releva et tira une rafale de balles sur un groupe de trois mercenaires qui fut obligé de se jeter à terre.
Mika Mikaze, le corps protégé par les armures d'Erin Océross et les boucliers d'un Zobal progressait dans le camp ennemi, se frayant un chemin à grand coup de marteau. Un homme s'approcha soudain de lui, un sourire aux lèvres. Il avait de longs cheveux rouge et jaune qui s'élevaient en épis sur son crâne, il leva ses bras et une boule de feu heurta le bouclier de Mika. Le Iop se jeta sur Hélios, le Démon Lune contrôlant le feu et balança son marteau en direction des cotes. Hélios esquiva habilement et un nouveau torrent de flamme s'abattit sur Mika dont le bouclier commençait sérieusement à flancher.
- Il ne peut gagner seul grimaça Solix, il n'a aucune chance contre un Démon Lune... Geryon ! Va l'aider !
Le loup gris s'élança pour aider le Iop mais fut bloqué par Yaune, toujours sous la forme d'un serpent qui jeta son corps écailleux sur Geryon, l'envoyant valser sur un arbre qui se déracina sous le choc.
Solix jura et courut en direction de Mika dont le bouclier avait éclaté et qui hurlait de souffrance, bien que ses blessures ne soient pas mortelle grâce à Erin. Cette dernière avait lancé une fraction sur le Iop, elle même et trois Pandawa, elle tomba à genoux, ressentant également la douleur.
Solix lança un rayon solaire en direction d'Hélios qui le reçut à l'épaule et cessa un instant son assaut sur Mika. Malheureusement, Xeyril avait vu le maître du soleil et il commençait déjà à le bombarder de décharges électriques, Solix dut se réfugier derrière un arbre.
Impuissante, Neva vit Hélios s'attaquer de nouveau à Mika. Le Iop hurlait, se convulsant sur le sol, imité par Erin tandis que leur peau brûlait lentement...
La Féca lança soudain une immunité sur le Iop qui souffla, cependant elle continuait de recevoir les dommages à cause de la fraction, elle s'évanouit, son corps s'embrasa soudainement.
Hélios éclata de rire et continua d'asperger Mika de flamme : l'immunité cesserait dès la mort d'Erin et le Iop périrait aussi.
Mais Neva en voyant son ami carboniser rapidement sur le sol s'était levée et avec un cri de rage, elle fonça sur Hélios et tira dans sa direction. Il se jeta à terre et se redressa rapidement. Il visa Neva... Elle ne pourrait pas esquiver... elle était fichue.
- MEURS ! hurla-t-il.
Mais il poussa soudain un cri de souffrance : Mika s'était redressé et avait abattu son marteau sur le bras du démon, qui s'était cassé en émettant un craquement sinistre. Le Iop poussa un hurlement de rage et releva de nouveau son marteau au dessus de sa tête, cependant le maître du feu s'était ressaisi.
Au sol, il leva son second bras et les flammes sortirent de la paume de sa main. Mika fut embrasé immédiatement, le spectacle était terrifiant : sa peau fondit, ses yeux et ses os éclatèrent, son hurlement mourut dans sa gorge et bientôt il ne resta de lui qu'un tas de cendre. Les larmes coulèrent le long des joues de Neva, du coup de l'½il elle vit Vezol tomber, le c½ur transpercé par le poignard de Blakril, Geryon grogner tandis que les balles le faisait tomber à genoux et que les crocs de Yaune se refermaient sur sa gorge...
Elle tomba à genoux tandis qu'Hélios s'approchait lentement avec un sourire de victoire aux lèvres, son bras droit inerte pendant le long de son flanc, l'autre levé en direction de la jeune femme.
- Vous avez perdu dit-il en souriant. Je t'avouerai que je pensais que ce serait plus difficile. Maintenant crève !
Neva vit sa paume rougeoyer mais elle fut rapide : Elle roula sur le sol, esquivant les flammes qui lui chauffèrent le visage. Elle leva son couteau qu'elle avait accroché à la ceinture et se jeta sur Hélios avec un cri de rage. Il tenta de la repousser mais n'en eut pas le temps, elle abattit la lame qui se ficha dans l'½il droit du démon. Il poussa un hurlement d'agonie mais déjà elle retirait le couteau dans lequel le globe oculaire était fixé. Cette fois elle visa le torse, elle frappa à plusieurs reprises. Dix fois. Vingt fois. Trente fois. Elle ne s'arrêta que lorsque le visage atroce du Démon perdit toute couleur et qu'il ne bougea plus, son c½ur transpercé. Mort.
Elle roula sur le coté et se releva lentement. Un coup de poing la fit valser au sol, elle tenta de se relever mais quelqu'un lança son pied dans son ventre, elle en eut le souffle coupé. On la traîna par les cheveux jusqu'au milieu d'une ronde de mercenaires et on la forçat à s'agenouiller. Il y avait trois personne à coté d'elle : Un Pandawa d'âge moyen qui gardait la tête droite, un soldat qui serrait un moignon sanglant en pleurant et Solix. Elle eut un hocquet d'horreur en voyant le Démon Soleil : On lui avait coupé les deux mains. Il avait le buste baissé, observant le sang qui s'écoulait sur le sol. On la gifla pour qu'elle se retourne.
Blakril se tenait devant les quatre prisonniers, il avait du mal à masquer sa rage, il fit un signe et Neva étouffa un cri de douleur lorsqu'un mercenaire la tira par les cheveux pour dévoiler sa gorge sur laquelle il posa une lame recourbée. Du coin de l'½il elle vit qu'il en était de même pour tous les survivants.
- Où sont Casper et Unik ? demanda Blakril d'une voix tremblante de colère.
Aucune réponse.
Le soldat estropié fut égorgé.
- Je répète. Où sont-ils ?
Le Pandawa cracha à la figure de Blakril, une seconde plus tard il se vidait de son sang en convulsant sur le sol.
Solix fut saisit d'un rire incontrôlable, Blakril le frappa au visage, il s'écroula mais ne cessa de ricaner.
- Qu'est ce qui est si drôle ? grinça le Démon Lune d'une voix menaçante.
- Vous vous êtes fait avoir comme des débutants dit Solix d'une voix pâteuse. Ils sont partis, et vous avez envoyé toutes vos troupes sur nous. Vous avez perdu Blakril, nos dirigeants sont encore vivants et ils vous vaincront.
Blakril hurla de rage et plongea son bras dans le corps de Solix. Il lui arracha le c½ur et le jeta au sol tandis que le maître du soleil s'affaissait tel une poupée de chiffon.
- Les enfoirés... pesta-t-il. Ils nous ont bien eu... Yaune, prévient Lunix, les autres préparez-vous immédiatement, nous devons les retrouver, ils ont probablement déjà traversé le pont à présent.
Blakril s'apprêtait à partir mais il se retourna et observa Neva.
- Je connais Unik, il n'acceptera jamais de se rendre même si nous avons un otage, de toute façon il a décidé de vous sacrifier. Tu ne m'es d'aucune utilité.
La jeune fille déglutit tandis que le Démon approchait son visage du sien.
- Tu vas regretter d'être née, tu vas souffrir avant de mourir dit-il d'un ton menaçant.
Il se redressa et eut un sourire carnassier.
- Les gars !cria-t-il. Faites-en ce que vous voulez, mais qu'elle souffre. Puis tuez-la.
Neva hurla pendant des heures, ses vêtements furent déchirer, ils abusèrent d'elle à tour de rôle en la frappant, lui cassant le nez, les côtes, les doigts, ils la frappèrent, la violèrent en boucle puis la laissèrent agonisante sur le sol. Ils partirent en riant, tandis que des larmes roulaient le long des joues de la jeune femme. Elle observa quelques instants le corps de Solix d'un regard vide puis ferma les yeux et se sentit partir... Seule.


Un chapitre assez violent et gore mais j'ai essayé de faire un truc plus ou moins réaliste, de plus j'aime bien quand mes récits ont un coté sanglant qui est toujours sympathique je trouve, ça rajoute de l'immersion. Merci à l'auteur de Gone pour les idées bien gores et dégueulasses xD... Cependant j'avais prévenu que Démoniak serait plus sombre que Renaissance. Bref, j'espère que ce chapitre vous a plu, je vous laisse sur le le "trailer" du prochain, à la prochaine pour un article Dofus de Sweaky ou moi ;)

Prochainement dans Démoniak.

Darken affronte Skeunk, ce dernier a fusionné avec ses Sadidettes et semble invulnérable, son point faible semble être le Dofus dans sa poitrine. Cependant Darken ne fait pas le poids mais il est sauvé par un mystérieux inconnu, ensemble, parviendront-ils à vaincre le terrible monstre ?
Quant à Orion il arrive à son tour devant la tour de Skeunk, accompagné de Ninor, Franboiz et Joras. Le Dieu Lune se pose des questions... Regrette-t-il ses actes passés ?
Vous le saurez dans Démoniak Chapitre 10, le Fils Caché.


Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.156.39.245) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Dark-phire

    24/02/2014

    OLF-94 wrote: "Bon, il est grand temps pour moi de rattraper un peu mon retard.
    J'ai eu pas mal de temps libre mais à chaque fois j'avais une flemme énorme pour rattraper. A vrai dire, j'ai perdu la motivation du thème Dofus et que ton RP m'interesse un peu moins qu'avant. Néanmoins ça ne veut pas dire que ça ne m'interesse plus. En fait c'est l'univers du blog qui m'interesse moins, ça peut se ressentir. D'ailleurs on ne se parle plus trop, ça ne veut pas dire que ne t'apprécie plus mais un jour, il faudra sans doute t'y faire du fait que je ne parle plus du tout.

    Enfin bref, après cette introduction, il est grand temps pour moi de commencer la lecture en passant par le grand résumé des derniers chapitres histoire que je me souvienne un peu. Je commente sur PC, c'est beaucoup plus facile et rapide.

    Donc je m'étais arrivé au chapitre 9 la derniere fois, c'est parti. Déjà ça commence mal, j'ai l'impression d'avoir déjà lu une partie lorsque tu l'avais sorti x)... En fait ce n'est plus une impression x)

    "Il cessa de penser à son Dofus. Aujourd'hui il était toujours bien caché dans sa Clepsydre, à l'abri d'éventuels pilleurs ou psychopathes." Ce passage me fait penser à Snyler, tu vas l'incruster en tant que personnage qui lui volerait ? XD

    On dirait un modérateur ce Comte ! Il passe les salles comme il veut :P. N'empeche que dans la vrai vie, c'est tellement ce qui devrait se passer... J'aime bien la façon dont tu décris tout ça. Et oui, j'avais même lu jusque-là avec le combat contre Sylargh. A croire que je l'avais déjà lu en entier sans prendre le temps de commenter...

    Sympa la bataille contre Sylargh !
    Bref super. Triste fin pour Neva mais je m'y attendait donc je m'étais préparé mentalement. Du coup voilà ^^. Je dois malheureusement faire autre chose, je lirais la suite plus tard !
    "

    Ouais pareil, les blogs m'intéressent plus autant, on grandit quoi, on a plus les même priorités, d'ailleurs j'ai l'impression que les blogs en général intéressent de moins en moins !
    D'ailleurs, je m'attendais pas à ce que tu reprennes les articles xD

    Je ne compte pas ajouter Snyler, j'le connais pas du tout, j'vois pas pourquoi j'lui donnerait un rôle dans le RP x)
    Ahah tu as jusqu'au chapitre 13 à rattraper, bon courage :p

  • OLF-94

    23/02/2014

    Bon, il est grand temps pour moi de rattraper un peu mon retard.
    J'ai eu pas mal de temps libre mais à chaque fois j'avais une flemme énorme pour rattraper. A vrai dire, j'ai perdu la motivation du thème Dofus et que ton RP m'interesse un peu moins qu'avant. Néanmoins ça ne veut pas dire que ça ne m'interesse plus. En fait c'est l'univers du blog qui m'interesse moins, ça peut se ressentir. D'ailleurs on ne se parle plus trop, ça ne veut pas dire que ne t'apprécie plus mais un jour, il faudra sans doute t'y faire du fait que je ne parle plus du tout.

    Enfin bref, après cette introduction, il est grand temps pour moi de commencer la lecture en passant par le grand résumé des derniers chapitres histoire que je me souvienne un peu. Je commente sur PC, c'est beaucoup plus facile et rapide.

    Donc je m'étais arrivé au chapitre 9 la derniere fois, c'est parti. Déjà ça commence mal, j'ai l'impression d'avoir déjà lu une partie lorsque tu l'avais sorti x)... En fait ce n'est plus une impression x)

    "Il cessa de penser à son Dofus. Aujourd'hui il était toujours bien caché dans sa Clepsydre, à l'abri d'éventuels pilleurs ou psychopathes." Ce passage me fait penser à Snyler, tu vas l'incruster en tant que personnage qui lui volerait ? XD

    On dirait un modérateur ce Comte ! Il passe les salles comme il veut :P. N'empeche que dans la vrai vie, c'est tellement ce qui devrait se passer... J'aime bien la façon dont tu décris tout ça. Et oui, j'avais même lu jusque-là avec le combat contre Sylargh. A croire que je l'avais déjà lu en entier sans prendre le temps de commenter...

    Sympa la bataille contre Sylargh !
    Bref super. Triste fin pour Neva mais je m'y attendait donc je m'étais préparé mentalement. Du coup voilà ^^. Je dois malheureusement faire autre chose, je lirais la suite plus tard !

  • Dark-phire

    10/12/2013

    Visiteur wrote: "te le dire en jeu est pas mal mais autant te faire de la pub dans les commentaires^^. J'ai devoré tout tes episodes de la serie demoniak le meme jour et je trouve ce RP vraiment tres sympathique malgrés des petits raccords fail^^ Néanmoin vu la durée d'ecriture et le temp entre chaques episodes cela est comprehensible. Vivement la suite
    Ossa-calme
    "

    Le plus gros fail reste quand même le lien Infectés/Stories de Darken mais j'en parlerai quand j'aurais fini le RP !
    Sinon tu as vu quoi d'autres en fails x) ?
    Le temps entre chaque épisode est long, là j'aurais dû sortir 2 épisodes depuis longtemps mais vu que mon pc a crashé...

  • Visiteur

    10/12/2013

    te le dire en jeu est pas mal mais autant te faire de la pub dans les commentaires^^. J'ai devoré tout tes episodes de la serie demoniak le meme jour et je trouve ce RP vraiment tres sympathique malgrés des petits raccords fail^^ Néanmoin vu la durée d'ecriture et le temp entre chaques episodes cela est comprehensible. Vivement la suite
    Ossa-calme

  • Dark-phire

    25/11/2013

    Visiteur wrote: "Va te faire soigner, entrer dans un delire total par l'intemediaire d'un jeu c'est flippant.
    Cordialement
    "

    ton respect me touche.
    sérieusement en quoi se servir de la base d'un jeu est flippant ? des films et des oeuvres sont adaptes de livres ou de jeu (silent hill, resident evil, le seigneur des anneaux et j'en passe) je vois pas ce qu'il y a de choquant . fin bref si tu veux etre pris au sérieux, argumente un peu car la tu passes juste pour un con qui n'a même pas les couilles de signer.
    Cordialement,
    Phire.

  • Dark-phire

    25/11/2013

    Visiteur wrote: "salut regardans ton blog depuis peu 1 ou 2 mois je ne savais pas que tu fesais une serie de se genre et franchement quand j'ai vu sa premiere chose que j'ai fait ces regarder les anciennes et franchement j'ai tout de suite adorer ces vraiment bien ce que tu fait je t'encourage vivement a continuer se genre d'article j'aprécie vraiment ! :)"

    salut, merci ! les articles rp vont continuer encore un moment

  • Dark-phire

    25/11/2013

    Visiteur wrote: "J'avais déjà fait un com, mais a ce que je vois il est pas passé xD Donc je trouve que c'est super bien écrit, l'histoire a l'air génial :D La je commence a tout lire depuis le début et franchement ce chapitre ma donné envie de tout lire ! :o Bravo a toi en tout cas :p Très bon gout d'avoir lu GONE :D J'adore cette sérié. EN tout cas si tu as bien aimé son coté gore, lis son dernier bouquin BZRK, il est super aussi ;) En tout cas bravo aussi pour ton DDG et ton optimisation, ça fait rêver d'avoir tout ça en si peu de temps xD Je me rappelle de ton article quand tu as obtenus ton premier Tutu et ça fait pas si longtemps que sa xD Mnt tu as un Ocre et tout xD Bravo pour ces articles j'adore ton blog ! Continue ainsi !!
    PS : ça vaut aussi pour Sweaky :p
    "

    je profite de ma ps3 pour te repondre vu que j'ai plus de pc, dsl pour les fautes et divers raccourcis.
    merci pr ce com ca fait plaisir ! je compte effectivement me le prendre, je me demande si il est aussi bien, vu que GONE est juste genial ! merci pour les gg !

  • Visiteur

    23/11/2013

    salut regardans ton blog depuis peu 1 ou 2 mois je ne savais pas que tu fesais une serie de se genre et franchement quand j'ai vu sa premiere chose que j'ai fait ces regarder les anciennes et franchement j'ai tout de suite adorer ces vraiment bien ce que tu fait je t'encourage vivement a continuer se genre d'article j'aprécie vraiment ! :)

  • Visiteur

    20/11/2013

    Va te faire soigner, entrer dans un delire total par l'intemediaire d'un jeu c'est flippant.
    Cordialement

  • Visiteur

    20/11/2013

    J'avais déjà fait un com, mais a ce que je vois il est pas passé xD Donc je trouve que c'est super bien écrit, l'histoire a l'air génial :D La je commence a tout lire depuis le début et franchement ce chapitre ma donné envie de tout lire ! :o Bravo a toi en tout cas :p Très bon gout d'avoir lu GONE :D J'adore cette sérié. EN tout cas si tu as bien aimé son coté gore, lis son dernier bouquin BZRK, il est super aussi ;) En tout cas bravo aussi pour ton DDG et ton optimisation, ça fait rêver d'avoir tout ça en si peu de temps xD Je me rappelle de ton article quand tu as obtenus ton premier Tutu et ça fait pas si longtemps que sa xD Mnt tu as un Ocre et tout xD Bravo pour ces articles j'adore ton blog ! Continue ainsi !!
    PS : ça vaut aussi pour Sweaky :p

Report abuse