Démoniak, Chapitre 6

Et oui, enfin me direz vous, en effet ça fait pratiquement 2 mois qu'il n'y a pas eu de chapitre de Démoniak, j'en suis vraiment désolé. Disons que j'ai fait une petite pause, mais que je compte vous écrire la suite d'ici deux semaines,en effet j'ai le temps en ce moment donc je peux écrire un peu, même si je vous avouerai que je préfère passer mes heures de libre (hors IRL) sur Dofus ou la PS3 (sisi j'ai enfin acheté Storm 3 xD)
 
Bref, donc j'espère que cette suite vous plaira, elle n'est pas très longue (6 pages entières Word), mais le chapitre 7 devrait être encore plus court, donc, sortir rapidement. Bonne lecture les amis !
PS : Si vous ne vous souvenez plus trop de l'histoire, n'hésitez pas à consulter la fiche technique où les résumés des 5 premiers chapitres sont notés !)
 
Démoniak, Chapitre 6
Démoniak, Chapitre 6
Des heures. Cela faisait des heures qu'ils avançaient à travers la vallée de la Morh'kitu. Victoria commençait à fatiguer, ses mollets la brûlaient, ses pieds étaient douloureux et ses genoux tremblotants. Malgré tout, elle ne se plaignait pas et continuait d'avancer, suivant ses compagnons silencieux qui fixaient le sol de pierre sombre, perdus dans leurs pensées. La mort de Bryan continuait de la hanter, même si elle ne connaissait pas plus le garçon que ça, elle avait partagé des repas avec lui, elle lui avait parlé, elle l'avait vu se battre, et elle l'avait vu mourir. Il s'était sacrifié pour tous les sauver, il avait abandonné la lutte car il savait qu'il n'y avait, de toute façon, plus rien à faire. Son geste était noble.
La jeune fille pensait aussi à Casper, Carmen et ses autres amis, dont Thomas et Harvey. Les Démons Lune avaient-ils attaqué Pandala ? Des amis à elle étaient-ils morts pour défendre la liberté du peuple ancien, et peut être même du monde des Douze ? Si Pandala devait sombrer, entraînerait-elle le continent dans sa chute ? Serais-ce alors le début de la fin ? 
- Tu vas bien ? demanda James, se mettant à la hauteur de la jeune femme. Tu sembles soucieuse et... distante, depuis quelques temps.
- Ne t'inquiète pas, ça va, c'est juste la mort de Bryan qui m'affecte.
- Pourquoi ne viens-tu pas à moi pour m'en parler ? Je suis ton mari, je t'aime et je suis là pour t'écouter. Tu le sais n'est-ce pas ?
- Oui, bien sûr, mais j'ai peur, j'ai des doutes en ce moment.
- Des doutes ? Tu crois que je te trompe ? Je t'arrête tout de suite je n'ai jamais...
- Non, non, non ce n'est pas du tout ça, je sais très bien que tu es sincère !
- Alors c'est quoi ? Peut être que je n'ai pas été assez performant au lit et...
La jeune femme rougit et plaqua sa main sur la bouche du jeune homme. Arielle et Léon se retournèrent avec un petit sourire puis se penchèrent l'un vers l'autre, secoués d'un fou rire.
- Je te remercie bougonna Victoria. Mais ne t'inquiète pas, tout va bien là-dessus, même si ça fait un petit moment qu'on a pas... Bref, non, je me posais des questions sur toi.
- C'est à dire ? questionna James qui ignora royalement le Féca et la Sacrieuse qui continuaient de ricaner. M'enfin, je suis content de savoir que je ne suis pas nul.
Victoria sourit faiblement et embrassa son mari. Il faillirent trébucher et fixèrent le chemin, un petit sourire aux lèvres.
- Et bien j'ai parlé à Darken, en fait, c'est lui qui est venu me voir. Il m'a posé des questions.
Le ton de James devint plus froid.
- Que voulait-il ?
- En fait, il s'inquiétait à ton sujet dit lentement Victoria en choisissant ses mots avec soin. 
- Je vais très bien, ça va... En fait, je m'inquiète un peu pour Lyna. Si les Démons Lune parviennent à s'emparer de Pandala, qui nous dit que leur prochaine cible ne sera pas Bonta ?
- Pandala n'a pas la même envergure que Bonta, de plus ils devront marcher sur Astrub.
- Astrub est remplie de débutants et de marchands qui vendent à la criée, ils n'en auront que pour quelques heures.

- Ne t'en fais pas pour ça, dit doucement la jeune femme. Nous serons revenus à la maison avant qu'il ne lui arrive quoi que ce soit.
James sourit et embrassa doucement sa femme. Après tout, peut être qu'elle se trompait à son sujet, il ne semblait pas si sombre.
Une lointaine lueur violette apparut soudainement plongeant la vallée dans des ombres mauves. Les lieux étaient déserts, silencieux, hormis une mélodie à peine audible et semblait-il, des rires étranges.
- Nous approchons du repaire de Skeunk chuchota Marcus, mieux vaut être prudents, qui sait quels charmes il a pu user pour tenter de nous empoisonner.
- Cette mélodie est vraiment étrange déclara Arielle avec un sourire béat, elle est douce !
- Quelle mélodie ? interrogèrent Darken, Quol et Incar d'une même voix.
- Il semblerait qu'elle n'agisse que sur les humains fit remarquer Léon, je l'entend également.
Le reste du groupe confirma et Quol secoua la tête.
- Nous tâcherons de veiller à ce qu'elle ne provoque pas de comportement bizarres chez vous alors dit-il.
L'équipe continua d'avancer, la lumière devenait plus vive et bientôt, une faille haute de plus de trois mètres pour environ quatre de large fit son apparition dans la paroi sombre. La lueur provenait du trou et la mélodie était plus intense. Il n'y avait pas âme qui vive aux alentours. Victoria aperçut avec dégoût un vieux koalak encastré dans la roche, cloué par une longue barre de fer qui le traversait de part en part au niveau de la poitrine. Une papier froissé reposait sur le sol, en dessous de lui. Darken s'en saisit et lut à voix haute :
- Je suis le gardien du donjon et si vous lisez cette lettre, c'est que je suis mort. Ces derniers temps mon maître semble devenu fou, il ne sort plus de la salle où son Dofus est caché. Le Kalyptus a dévoré son esprit et l'a perverti par l'obscurité. C'est probablement lui qui m'a tué, les Koalaks n'approchent plus la faille depuis des mois, tant la noirceur de Skeunk se propage. Elle s'insinue en moi telle une onde maléfique, et la folie me guette peu à peu. Si vous êtes arrivés ici dans le but de récupérer le Dofus, j'espère vous en dissuader et vous convaincre de rebrousser chemin : il vous rendra maléfique... Cependant si vous êtes vraiment assez fou pour vouloir entrer, alors faites attention au... Le reste est indéchiffrable, il y a trop de sang. Mais nous devons être sur nos gardes, tout se confirme : Skeunk est bel et bien devenu fou... Incar, Quol, entrez en premier.
Les deux démons obéirent et levèrent leur arme de poing. Ils firent signe au groupe d'entrer. Victoria suivit James et observa nerveusement les paroi. Un lointain écho d'une goutte d'eau tombant sur le sol parvenait à ses oreilles, ainsi que la mélodie, jouée à la harpe. Elle se sentait somnolente en l'écoutant et elle avançait d'un pas lourd, un sourire imbécile aux lèvres. Darken la secoua.
- Fais attention à cette mélodie, même si je ne l'entend pas, je pense qu'elle est redoutable pour vous.
Victoria acquiesça en silence. Ils débouchèrent dans une grande salle rectangle. Dans le coin droit se trouvait un bassin à l'eau rose et trouble, couverte de pétales bleues et jaunes. Dans l'autre coin, il y avait une immense table surmontée de victuailles à l'aspect délicieux, ainsi qu'en son centre, la fameuse harpe qui semblait jouer toute seule.
À la vue du bassin, Victoria perdit soudain toute raison et voulut se jeter dedans. Elle courut jusqu'à lui, suivie par Léon, James, Arielle, Vector et Marcus. Heureusement, Darken la rattrapa. Quol se jeta sur James et saisit Léon à la jambe, le faisant plonger sur le sol. Incar fonça sur Vector et saisit son bras. Il utilisa sa lumière pour immobiliser Marcus et Arielle mais il manqua la jeune fille. Cette dernière pénétra dans le bassin en riant. Victoria reprit aussitôt ses esprits et observa avec horreur Arielle qui avançait dans l'eau qui se mit à remuer doucement. Elle se dévêtit lentement, et totalement nue, continua d'avancer vers le centre de la piscine. Elle était recouverte jusqu'aux épaules et elle leva doucement les bras au ciel. Puis elle disparue brusquement.
Victoria poussa une exclamation horrifiée tandis que des bulles remontaient à la surface et éclataient , produisant des petites ondes qui se transformèrent en minuscule vaguelettes qui léchèrent le sol de pierre. Darken s'approcha lentement du bassin, méfiant, son épée dans une main et un pistolet dans l'autre. Le bassin redevint calme et plus aucun remous ne l'agita.
- Mais il faut la sauver ! s'exclama Victoria.
Elle courut vers le bassin, se fichant des conséquences, mais elle fut retenue par James. Elle se retourna, furieuse, pour se défaire de la prise du garçon mais se figea en apercevant le visage horrifié et pâle de son mari. La jeune femme se retourna lentement et resta pétrifiée d'horreur.
Une silhouette humanoïde sortait lentement de l'eau, rampant sur le sol trempé en émettant un râle horrible. La peau de la créature était verte, mais encore blanche par endroits, on reconnaissait la chevelure noire d'Arielle et ses yeux derrière les mèches emmêlées. Elle possédait un visage émacié, son nez était plat, ses lèvres grisâtres et ses pupilles jaunâtre semblait sur le point d'exploser. Elle se hissa sur le rebord et se retourna en haletant, sa lourde poitrine devenue flétrie se soulevant doucement, tandis que sa respiration se faisait sifflante.
- Il faut l'achever murmura Quol en s'approchant de la pauvre mourante, elle est empoisonnée et son corps a été vieilli en plus d'avoir muté.
- Vas-y dit Darken d'un ton dur en détournant le regard.
Quol fit apparaître une lance de lumière et la plongea dans le c½ur de la créature qui émit un mince cri de souffrance avant d'expirer. Sous le choc, Victoria tomba à genoux, le c½ur battant. Elle se pencha pour vomir. Elle but une longue gorgée de la gourde que lui tendait Vector et tourna le dos au cadavre.
- Nous ne pouvons pas toucher le corps, reprit Quol. Il risque de nous infecter. En tout cas, surtout ne vous approchez pas du bassin ni de toute autre chose provenant de cet endroit.
- Évitons de toucher aux plats sur la table alors souffla Marcus, dont le visage était aussi blanc que la neige de Frigost.
- Continuons déclara Darken, faisant un petit signe vers le cadavre.
L'équipe traversa lentement la salle, le c½ur au bord des lèvres et passa par une grande porte de bois sombre. Ils débouchèrent sur une grande salle circulaire. Curieusement, alors qu'ils se trouvaient vraisemblablement dans une tour, le sol et les murs étaient tapissés d'une mousse verdâtre. Des Kalyptus poussaient au centre de la pièce, ainsi que toutes sortes de champignons de taille variée. Léon se figea.
- La sortie est de l'autre coté expliqua-t-il, devant le regard interrogateur d'Incar. Cependant nous allons devoir traverser un champ de champignons toxiques appelés Munkuss. Ces champignons émettent un gaz qui tue quiconque le respire en quelques secondes. De plus, il réagit violemment au contact de nos poumons.
- C'est à dire ?
- Il explose. Donc si l'un de nous vient à absorber le gaz, en plus de mourir, il fera exploser la salle entière, tuant chacun d'entre nous.
- Donc nous devons traverser un par un pour éviter ce risque...
- Exact. Je vais y aller le premier. Si j'échoue, je hurlerai. Retournez alors immédiatement dans l'autre salle et attendez quarante-cinq minutes que le gaz s'évapore et disparaisse.
Incar acquiesça tandis que Léon avançait prudemment dans la pièce. Ses pas étaient étouffés par le sol mousseux. Arrivé à environ trois mètres des champignons, il se retourna.
- A partir d'ici, cessez de respirer jusqu'à ce que vous ayez traversé la pièce ! cria-t-il.
Il prit une longue inspiration et commença à avancer à travers les Kalyptus, les lianes et les champignons. Cela parut durer une éternité, Victoria avait peur que tout explose à n'importe quel moment. Elle se mit à trembler. Elle ne voulait pas mourir d'une telle façon : empoisonnée par un champignon mortel, ça semblait si horrible !
Au bout de plus d'une minute, la voix, plutôt faible, de Léon leur parvint.
- Je suis passé ! Au suivant !
Ce fut au tour des Démons, ils avaient beaucoup moins de mal à traverser la salle, pouvant bloquer leur respiration beaucoup plus longtemps qu'un simple humain. Marcus et Vector les suivirent et s'en sortirent sans encombre. Il ne restait plus que James et Victoria. Le garçon la prit dans ses bras.
- Ne t'inquiète pas mon c½ur, ça va aller, d'accord ? Je te le promets.
- Ne me laisse pas seule murmura-t-elle en l'embrassant de toutes ses forces.
- On se retrouve tout de suite, crois-moi ! J'y vais !
James embrassa une dernière fois sa femme et sous le regard angoissé de cette dernière, se mit à avancer. Il s'en sortit finalement sans encombre et ce fut au tour de Victoria. Paniquée, elle refusa de faire un seul pas et voulut rebrousser chemin. Mais que retrouverait-elle, derrière ? Le corps atrocement déformé d'Arielle ? Des morceaux de la tunique de Bryan ? Elle se mordit la lèvre et se résolut à avancer. Elle s'arrêta à trois mètres des champignons, quelque part devant elle, elle entendait les encouragements de ses amis. Elle retint sa respiration et commença à avancer. Elle essayait de ne pas fixer les gros champignons et gardait son regard droit devant elle. L'air commençait déjà à lui manquer au bout de trente secondes. Elle se mit à paniquer, transpirant à grosse gouttes mais ne s'arrêta pas, une main sur la bouche. Sa tête lui faisait mal, si elle continuait comme ça, elle allait s'évanouir et ne se réveillerait jamais. Ravalant un hoquet de terreur, elle se mit à courir. Son visage prit une teinte rougeâtre... Elle n'allait jamais y arriver. Soudain elle déboucha devant une grande porte où le groupe l'attendait. Elle s'effondra dans les bras de James et prit une grande inspiration. Elle se mit à sangloter, elle avait eu si peur de mourir...
- C'est fini mon ange... murmura James en lui caressant les cheveux.
Elle resta dans les bras du garçon pendant quelques minutes puis se ressaisit et sécha ses larmes.
- Allons-y...
Ils entrèrent dans une immense pièce faiblement éclairée. Au fond, en face d'eux, ils devinaient les contours d'un trône sombre, entouré de sièges plus petits. Cinq silhouettes étaient assises et dans les mains de l'une d'elles, brillait un objet ovale d'une couleur vert pâle.
- Je vous attendais déclara Skeunk, avançant son buste et révélant son visage aux cheveux roux foncés et aux yeux verts soulignés de grosses cernes. Nous allons enfin pouvoir nous amuser.


Démoniak, Chapitre 6

L'excitation le rendait nerveux. Klime suivait Lunix à travers les dédales de son repaire. Le Démon Lune semblait étonnamment calme et avait été très content d'apprendre la position de Darken. Cependant, à la grande surprise d'Orion et de N, il avait déclaré qu'il ne le pourchasserait pas et avait envoyé le Dieu Lune et l'Éliatrope, accompagnés par quelques Démons Lune s'occuper de son ennemi. Actuellement, Klime et lui étaient seuls et progressaient rapidement. Lunix s'arrêta devant une porte.
- C'est ici que se trouve le corps du Comte. Je te laisse régler tes affaires avec lui, moi, j'ai beaucoup de travail.
Le Démon Lune disparut subitement en laissant une unique plume noire sur le sol. Klime sourit, réajusta son masque et entra.
Le corps de Harebourg reposait sur une dalle en obsidienne, au centre d'une salle plongée dans une semi-pénombre. Son bras droit, entouré de bandage, était relié à une machine qui filtrait son sang par un tuyau transparent où le liquide sombre circulait. La poitrine du Comte se soulevait lentement : il dormait d'un sommeil profond.
Klime observa le visage caché de Harebourg, qui était caché par l'ombre de son long chapeau et les bandelettes. Seul un ½il fermé était visible.
- Ainsi Lunix a réussi... souffla le Cordonnier en effleurant le torse de l'endormi de sa main ganté.
Harebourg se redressa subitement et saisit le bras de Klime qui sursauta. Les grands yeux bleus ronds du Comte fixèrent son ancien acolyte.
- Isaac Harien... L'a-t-on arrêté ? dit-il d'une voix rauque.
Il lâcha Klime et se mit à tousser. Le cordonnier rit doucement.
- Cela fait longtemps que Darken n'est plus possédé par Taman, il a rejoint le camp des gentils à présent...
- Qui est Darken ?
Klime soupira... C'était vrai que Harebourg avait perdu la vie il y a environ huit ans, il était donc normal qu'il ne soit pas au courant.
- Darken est en réalité un démon qui se faisait appeler Isaac Harien... Cela fait presque huit ans que vous êtes mort, il s'en est passé des choses depuis.
- Huit ans... Où suis-je ? Pourquoi suis-je en vie ? Et que fais-tu ici, Klime ?
Harebourg avait presque craché le dernier mot, visiblement il n'avait pas oublié les anciennes rivalités.
- Tu es dans le repaire de Lunix, un Démon Lune qui combat Darken. Il t'a ressuscité à l'aide d'une machine qu'il a créé. Et je suis ici pour... discuter avec toi.
- La bataille... N... James... Missiz... Que s'est-il passé.
- Je n'ai pas assisté en personne à ce combat, mais ce sont tes alliés qui ont remporté la victoire. N t'a tué mais a été vaincu par James Ex. Par la suite, Ex a été éliminé par Darken, Isaac si tu préfères. Ce dernier a été enfermé pendant quelques mois à la bourgade puis en compagnie de Victoria Tomik, a mené une expédition dans une île a des milliers de kilomètres d'Amakna pour récupérer l'antivirus. Leur mission fut un succès et ils ont débarrassé le continent des morts-vivants.
- Tes espions sont bien renseignés murmura Harebourg qui s'assit et se frotta la poitrine. Et Missiz ?
- Elle est devenue maire de la bourgade peu après ta mort répondit Klime d'un ton bref.
- Que sont devenus les autres ?
- Je n'ai aucune nouvelle d'Hazieff depuis de nombreuses années, ce n'est qu'un traître de toute façon. Quant à Nileza et Sylargh, ils attendent de mes nouvelles pour savoir si tu es de nouveau en vie.
Harebourg fixa longuement Klime de son regard perçant.
- Je sais pourquoi tu me veux vivant dit-il. Tu as peur que le sort se lève. C'est vrai que suite à ma mort, il était voué à disparaître à tout instant, et tu te serais volatilisé. Tant que je reste en vie, en revanche, il fonctionne. Je suis très surpris que huit ans après ma disparition, tu n'aies toujours pas été réduit en poussière.
Klime se retourna pour masquer son sourire sadique et se mit à arpenter lentement la pièce, sa cape voltigeant légèrement autour de ses bottes, tandis que Harebourg le suivait du regard.
- Tu voulais être convaincu que je resterai vraiment en vie et tu sais que je ne peux pas annuler le sort, simplement le modifier. C'est astucieux, c'est vrai. J'imagine que tu comptes me garder enfermé éternellement, après tout, je ne vois pas pourquoi tu retournerais du... bon coté
- Je ne suis pas forcé de te garder en détention si tu acceptes de coopérer répliqua Klime.
- Coopérer ?
- Il suffit simplement que tu acceptes de vivre à l'écart de Sylargh, Nileza et moi. Évidemment, nous reprenons le château, tu comprends bien que la communauté ne veux pas de nous... De plus... Je veux que tu modifies le sort.
Harebourg fixa Klime dans les yeux, le sourire du cordonnier s'élargit.
- Oui, je veux que tu fasses en sorte que le sort agisse même si tu es mort ! Je veux être immortel ! Et en échange, je te laisserai tranquille et... je ne ferai pas de mal aux Frigostiens sauf si, évidemment, ils viennent m'affronter en personne...
Le comte resta silencieux, fixant intensément Klime de son regard bleu, son visage éternellement caché. Il semblait réfléchir, sa poitrine se soulevait doucement au fil de sa respiration profonde. Son bras droit était toujours relié à la machine qui émettait un « bip » incessant.
- Très bien. Tu m'amèneras auprès de Missiz et conservera le château. Tant que Nileza, Sylargh et toi ne commettaient pas de crimes, tout ira bien.
Klime se tendit. Il n'avait pas pensé à ça... Harebourg voulait revoir Frizz, hors, c'était impossible. Lunix refuserait de ressusciter la Xélor, il avait expliqué au Cordonnier que la machine utilisée pour Harebourg était la dernière et que pour en fabriquer une autre, il lui fallait plusieurs mois. Klime n'avait pas le choix, il devait révéler la vérité au comte.
- C'est impossible. Frizz est morte.
Harebourg n'eut aucune réaction, en vérité, le temps sembla se figer. De la foudre électrique se mit à danser autour du corps du Xélor, telle une aura de puissance. Des morceaux du sol sombre se mirent à voleter doucement à plus d'un mètre du sol. Klime ne parvenait pas à bouger le petit doigt, la puissance furieuse de Harebourg le percuta de plein fouet et il s'écrasa contre le mur. Harebourg se leva, sa voix retentit dans les oreilles du Cordonnier avec une telle force, qu'il eut l'impression que ses tympans allaient éclater.
- COMMENT ?
Le comte se rapprocha de lui, une épée à la lame en forme d'aiguille, identique à celle de Missiz Frizz se matérialisa entre ses mains. Il plaça la pointe sous la gorge de Klime qui ne pouvait bouger que ses pupilles.
- COMMENT EST-ELLE MORTE ?
Klime devait immédiatement trouver un mensonge, son esprit perfide en trouva un bien vite.
- Nileza et Sylargh... Ce sont eux qui l'ont tuée.
Les bras de Harebourg, tels les aiguille d'une horloge pivotèrent de quatre-vingt-dix degrés sur la droite et le temps repris son cours. Klime retomba comme une poupée de chiffon, ainsi que les morceaux qui heurtèrent le sol avec un bruit sourd.
- Pourquoi... ?
- Ils avaient peur qu'elle les traque et les jette en prison... tu dois me croire !
«  je ne peux pas le laisser s'échapper, il est bien trop dangereux » pensa le Cordonnier qui se releva et épousseta sa chemise.
- Où sont-ils ? demanda le comte d'une voix glaciale, ses yeux bleus transperçant Klime.
Pouvait-il lire dans ses pensées ?
- Au château, ils attendent de mes nouvelles.
Le Cordonnier inspecta la salle du regard. Sur sa droite, près de la porte d'entrée se trouvait une alarme incendie. Il se glissa imperceptiblement vers elle.
- Ils en auront... Et je viendrai avec toi. Je leur soutirerai des aveux avant de les achever. Ces traîtres ont osé... ils ont osé me prendre mon amour... Ils vont le payer.
Une idée traversa l'esprit de Klime.
- Lunix est également dans le coup. C'est lui qui a ordonné le meurtre. Sylargh, Nileza, un certain Orion et Nail ont été envoyés tuer Frizz.Mais le superviseur est Lunix.
Klime ricana intérieurement. En faisant croire ça à Harebourg, il se débarrassait de potentiels gêneurs. Cependant l'ex-lieutenant avait intérêt à trouver la puissance nécessaire à l'élimination du Comte. Actuellement, ce dernier était bien trop puissant, il ne tiendrait pas une seule minute face à lui... Mais si son plan fonctionnait, il pourrait enfin avoir la voie plus ou moins libre... Oui il savait quoi faire pour vaincre Harebourg, et même le Dieu Soleil Darken, si celui-ci se mettait en travers de son chemin.
Par contre, il ne devait pas accompagner le Xélor jusqu'aux anciens sbires, sinon il se ferait démasquer.
- N... Ainsi, il a également été ressuscité. Et je vois que la haine dévore toujours son âme... Je m'occuperai d'abord du Brigandin et de l'Alchimiste, puis j'irai en finir avec l'Éliatrope. Il ne me vaincra pas deux fois.
Klime écoutait à peine les paroles de Harebourg, il était concentré sur l'alarme incendie et des gouttes de sueur coulaient sur son front. Il y était presque..
- Et ce Lunix... Peu importe qui il est. Je lui arracherai le c½ur de mes propres mains.
« Encore faudrait-il qu'il en ai un » songea Klime avec ironie.
- Sylargh et Nileza, tu m'as dit qu'ils souhaitaient la mort de Missiz. Je peux le comprendre, même pour Nail, mais que vient faire ce Lunix dans l'histoire ?
- Il voulait des alliés pour vaincre Darken, répondit distraitement Klime.
Harebourg se retourna pour réfléchir et le Cordonnier en profita. Il éclata la vitre protectrice de l'alarme et appuya sur le bouton. Elle retentit immédiatement, tandis que l'eau surgissait du plafond,  trempant immédiatement l'intégralité de la pièce. Harebourg, surpris, se retourna. Il lança un regard noir à Klime mais ne l'attaqua pas. Il fit un mouvement compliqué avec ses doigts, visant la lourde porte de métal. Elle s'arracha de ses gonds, traversa le couloir et s'encastra sur le mur opposé qui s'effondra partiellement.
Le Comte arracha les tubes transparents qui le reliaient à la machine. Du sang jaillit de son bras et tâcha l'eau, au sol. Il n'en prit pas garde et s'élança hors de la salle. Klime le suivit et eut le temps de le voir s'arrêter au bout du couloir. Trois gardes lui barrèrent le passage. D'un simple mouvement du bras droit, Harebourg fit apparaître une longue aiguille qui transperça les têtes des gardes et se ficha contre le mur, entraînant les corps sans vie qui se balancèrent sinistrement.
Le Xélor fit un dernier mouvement et il disparut, laissant un nuage de fumée derrière lui, tandis qu'une nouvelle équipe de gardiens faisait irruption dans le couloir, hurlant des ordres incompréhensibles. Klime retira son masque et le nettoya de sa manche trempée, absent. Son plan se mettait en place et rien ne l'arrêterai... Oui... Il rejoindrait la tour de Clepsydre et deviendrait bien plus puissant que ce que Harebourg pouvait imaginer...


Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.212.30) if someone makes a complaint.

Comments :

  • master-otomai

    06/04/2017

    euh klime je vote pas a toi sur les noms de serveurs mdr xD ca sera bizzard quand meme un serveur avec le nom meno sylargh nidas ect il ya meme pas le comte harebourg c chiant :x

  • Dark-phire

    26/03/2017

    Emma wrote: "Ah oui merci bcp je suis a la dernière chapitre j'att 19 :D"

    Le 19 est sorti

  • Emma

    26/03/2017

    Ah oui merci bcp je suis a la dernière chapitre j'att 19 :D

  • Dark-phire

    23/03/2017

    Emma wrote: "C ou la suite ^^? Svp"

    http://dark-phire.skyrock.com/3168523930-Le-coin-RP-de-Phire.html

  • Emma

    23/03/2017

    C ou la suite ^^? Svp

  • évangeline

    22/03/2017

    Ah dacc merci quand même :)

  • Dark-phire

    22/03/2017

    Évangeline wrote: "Tu peux faire une autre histoire de ? ? missiz frizz et le comte ? ?^^ ? :0"

    flemme x)

  • Dark-phire

    22/03/2017

    Evangeline wrote: "Sa sera joli si missiz c la comtesse de frigost xD et mieux pour le comte"

    Missiz est morte dans l'histoire

  • Dark-phire

    22/03/2017

    Visiteur wrote: "+ est ce que c vrais que le vrai nom de klime c'est emilk ^^?"

    idk

  • Dark-phire

    22/03/2017

    Visiteur wrote: "Quand même sa sera cool une série de frigost avec les boss de frigost 3 ^^

    ☺?
    "

    J'y ai pensé mais un peu la flemme x)

Report abuse