Démoniak, Chapitre 4

Salut tout le monde, on se retrouve pour le quatrième chapitre de Démoniak ! Donc une suite beaucoup plus bourrine, vous verrez, j'espère que ça vous plaira !
 
Démoniak, Chapitre 4

Démoniak, Chapitre 4

  L'aube commençait à percer la nuit lorsque le groupe s'arrêta. Ils se trouvaient dans un grand cul-de-sac qu'ils avaient cherché pour s'abriter. En effet, les Koalaks n'allaient pas tarder à envahir le Canyon Sauvage et l'endroit choisi n'offrait qu'un seul endroit d'attaque, même si la retraite était très risquée, les monstres auraient du mal à se frayer un chemin jusqu'à eux.
  Incar qui avait la capacité de créer des Golems grâce à ses pouvoirs d'incarnation en construisit deux. Les colosses d'argile de plus de deux mètres s'éloignèrent à une centaine de mètres de la base pour surveiller les environs, leurs pas faisant trembler le sol herbeux.
Incar semblait épuisé, il sourit devant le regard interrogateur de Victoria.
- Insuffler la vie est un pouvoir que j'ai reçu dès la naissance. En vérité, c'est un attribut héréditaire généralement transmit aux femmes, je suis donc un cas très rare, c'est pour cela que mon père m'a inscrit comme candidat pour devenir un Démon Soleil. Et ce pouvoir est extrêmement coûteux en énergie, je ne peux pas créer plus de deux Golems, ou sinon de taille beaucoup plus réduite.
- Vous voulez dire que vos femmes ne tombent pas enceinte ? s'étonna Victoria.
Incar éclata de rire et remercia chaleureusement Quol qui lui tendait une gourde remplie d'eau.
- Bien sûr que si, nous avons les mêmes façons que vous pour concevoir des enfants. Disons que certaines femmes ont cette capacité de créer des Golems, ou d'autres créatures qui peuvent servir d'espions comme des oiseaux. Cependant dans notre monde il est très rare que les femmes soient acceptées en tant que combattante, donc leurs pouvoirs sont très peu utilisés. En général elles s'en servent comme aide pour des tâches quotidiennes.
- Et donc vous pouvez vous servir de vos pouvoirs en envoyant vos créations au combat. Mais, si cela vous fatigue autant, ce n'est pas si pratique, non ?
Le Démon Soleil but une longue gorgée, puis s'essuya la bouche avec la manche.
- Effectivement, dans votre monde si je veux continuer à combattre de façon efficace, je ne peux pas créer plus d'un Golem. Cependant dans la Faille, mes pouvoirs sont bien plus puissants et je peux en fabriquer une douzaine en me fatiguant à peine. Si nos pouvoirs étaient aussi performants ici, je pense que notre peuple aurait envahi le monde des Douze depuis longtemps expliqua-t-il en refermant la gourde.
- Une chance pour nous marmonna la jeune fille.
- Ahahah, vous ne risquez rien, Darken est le roi des démons et jamais il ne vous envahirait, nos peuples seraient plus amenés à commercer ensemble qu'à s'entretuer... Bon, je vais aller me reposer, bonne journée !
  Il s'éloigna et disparut sous sa tente. Victoria observa les environs. Le Canyon était vraiment magnifique durant la journée : des longue étendues d'herbes fleuries flanquées de murs de pierre grise claire. Le soleil pénétrait aisément, éclairant très bien les longs Kalyptus aux fleurs roses tombantes.
Darken s'assit soudain près d'elle, la faisant sursauter.
- Tu m'as fait peur !
- Désolé. Je voulais un peu discuter, ça fait tellement longtemps que nous ne nous sommes pas revus.
- En effet, qu'est ce que tu deviens depuis tout ce temps ?
- J'ai recherché Saan et ce n'est que très récemment que j'ai enfin retrouvé sa trace. Lorsque je l'aurais je pourrais enfin rétablir l'équilibre dans la Faille. Je n'ai aucune idée de quelle façon je vais procéder mais je sens que cette épée est indispensable.
- Possible, j'aimerais beaucoup que tu y arrives. Tu comptes donc retourner dans ton monde, hein ?
Darken observa le soleil levant de ses yeux gris, une lueur incompréhensible dans le regard.
- Je le pense, oui. Ma place est là-bas. Mon père m'a transmis un flambeau qui ne doit pas s'éteindre et je ne peux pas sans-cesse repousser mon destin. Peut être que tout ce qui se dit est vrai, il est possible que je conduise la Faille au chaos. Mais d'autres pense que je réussirai, et j'ai envie de les croire. J'ai envie de croire que mon existence a un but et que je n'échouerai pas.
- Tu me manqueras dit Victoria avec un sourire.
Darken sourit également, puis redevint sérieux.
- Je ne suis pas venu te parler de ça, en vérité, j'ai une question à te poser...
Le ton du Démon troubla la jeune femme, elle fronça les soucils.
- Euh... Je t'écoute.
- Et bien c'est à propos de James, en fait.
- James ?
- Oui, je voulais savoir s'il lui arrivait de se comporter bizarrement parfois.
- Bizarrement ? Comment ça ?
- Est-ce qu'il lui arrive de s'énerver de façon incompréhensible, sans raison ? Ou bien de sembler... sombre, parfois ?
- Sombre !? Non, pas du tout... Il s'énerve souvent pour des broutilles oui mais rien de grave non plus.
- Et ses yeux ? As-tu observé un changement dans ses yeux ?
Victoria fouilla dans sa mémoire tous les instants qu'elle avait pu vivre avec James. Non ses yeux n'avaient jamais été sombres... Quoique ce jour où...
( Un jour, nous étions invités chez Casper et Carmen, il y a quelques temps. J'étais à mon troisième mois de grossesse en fait. Les garçons ont pas mal bu et ont parlé des souvenirs, puis ils ont discuté de... toi, de ton épée, Taman je crois.
- Oui c'est ça, et ensuite ?
- James a raconté ce qu'il avait ressenti lorsqu'il était dans la Rivière Oubliée, l'endroit où son esprit errait. Il a dit qu'une voix lui parlait, lui promettait des choses et que lorsqu'il t'a vu revenir pour le réanimer, il n'avait qu'une envie : se jeter sur toi, prendre l'épée et te la planter dans le c½ur. À ce moment ses yeux étaient bizarre, Casper n'a rien remarqué et Carmen s'était endormie sur la table mais moi je l'ai vu. Ça n'a duré qu'une fraction de seconde, mais il m'a fait réellement peur.
  Darken parut troublé. Il remercia Victoria et s'éloigna, après l'avoir saluée. Un courant d'air fit frissonner la jeune femme. Elle se leva et se retourna. Elle tomba nez à nez avec James et sursauta.
Elle posa une main sur le c½ur.
- Désolé de t'avoir fait peur sourit le garçon. Tu viens ? Ça fait vingt minutes que je t'attend !
- Oui, excuse moi, bredouilla-t-elle, le c½ur battant à tout rompre dans sa poitrine. Je discutais avec Darken, désolée.
  Elle accepta la main qu'il lui tendait et entra dans la tente. Elle de dévêtit partiellement et s'installa dans le lit, s'éloignant de quelques centimètres de James. Un sentiment d'insécurité l'habitait maintenant, pour la première fois de sa vie, elle avait peur de se trouver à proximité du jeune homme.


Démoniak, Chapitre 4

  Darken souleva le pan de toile de sa tente et pénétra à l'intérieur, troublé. La révélation de Victoria l'inquiétait au plus au point. Le démon s'expliquait enfin le sentiment de mal-être qu'il avait ressenti en présence de James, lorsqu'il lui avait parlé dans la Rivière Oubliée, avant de le ressusciter. Il avait senti cette haine sombre que lui vouait le garçon à ce moment et il savait que Taman y était pour quelque chose. Jamais James ne devait être de nouveau en contact avec l'épée, au risque d'être perverti par l'arme démoniaque.
  Darken avait surtout peur pour Victoria. Même si il savait que James aimait profondément la jeune femme, il savait aussi que Taman pourrait prendre possession de son esprit très facilement, surtout si elle avait déjà laissé son empreinte dans l'âme de James.
Le Dieu Soleil se promit de garder un ½il sur le couple.
  Il s'allongea sur sa couchette et saisit une petite photo qu'il conservait sous son oreiller. Photo qu'il avait récupéré il y a sept ans. Un homme d'affaire était venu le voir pour lui annoncer qu'Arty Chaud lui léguait cette image. Darken avait été tellement surpris de recevoir quelque chose de son ancien ami. En effet, il pensait que le Sram l'avait rayé de sa vie suite à la mort de Carly. Il s'était donc trompé...
  La photo un peu froissée représentait un groupe de quatre personnes : Seifer et Arty entouraient Carly dans les bras du démon. Tous les quatre souriaient joyeusement, les yeux pétillants de vie et de joie.
Darken caressa le minuscule visage de Carly et sourit tandis que les souvenirs affluaient dans sa mémoire. Tous ces bons moments passés avec la famille de voleurs... Il regrettait l'époque où ils courraient tous dans les champs de Bonta en riant, poursuivis par des miliciens ou des paysans en colère, dévorant des miches de pain encore chaudes...
Il replaça la photo sous son oreiller et s'allongea, retirant ses bottes et sa veste.
- Je ne vous décevrai pas, mes amis.
 
                                                                        *
 
  Darken fut réveillé par Quol qui lui secouait l'épaule.
- Le soleil vient de se coucher, il est temps de continuer.
Le Dieu Soleil hocha la tête et bailla tandis que son collègue sortait de la tente. Il remit sa veste et parcouru d'un frisson, la referma, puis suivit Quol.
  Une longue table de bois pliable avait été dressée, la plupart de l'équipe était déjà autour, se faisant passer du pain et du fromage.
- Je le crois pas, marmonna Darken en s'asseyant entre Arielle et Léon. On fait une expédition très dangereuse et on prend le temps de monter une table et de déjeuner tous ensemble.
- Hey, je vais pas me plaindre dit Marcus, lançant un clin d'½il à Arielle, ça fait longtemps que je n'ai pas mangé en si bonne compagnie !
  Le vieil Énutrof beurra un morceau de pain qu'il trempa dans son café, avant de l'engloutir en trois bouchées. Darken se demanda comment il faisait pour réussir à manger avec toutes les dents qui lui manquaient.
- Quel est le programme hormis marcher ? demanda Bryan, se servant un grand verre de jus d'orange.
- Nous arriverons bientôt devant sept couloirs, et la carte est brouillée ensuite. Nous allons parcourir au moins deux kilomètres dans une région non répertoriée. En tout cas nous allons être contraints de nous séparer en plusieurs petits groupes et nous nous retrouverons au bout, si les chemins mènent tous au même endroit. Sinon nous communiqueront par radio et si certains sont perdus, ils retourneront sur leurs pas pour rejoindre les autres expliqua Incar, une carte dépliée sur les genoux.
- Comment allons-nous répartir les groupes ?
- Nous aviserons une fois devant les sept chemins.
- OK !
  Le groupe termina de déjeuner tranquillement. Darken trouvait étrange de boire un café au lait et de manger des tartines de confitures alors que la lune brillait dans le ciel noir, mais ça ne le dérangeait pas spécialement.
Une fois le petit-déjeuner terminé, ils débarrassèrent puis replièrent la table. Ils démontèrent le camp, et au bout d'un quart d'heure, chacun se tenait prêt à l'entrée du camp tandis que les Golems d'Incar fondaient en poussière.
  Ils reprirent la route, Darken et Marcus en tête. Le vieil Énutrof fumait sa pipe aux senteurs piquantes en racontant diverses histoires sur les Montagnes, montrant parfois les cavités dans la roche, où les Koalas se réfugiaient pour passer la nuit.
Le chemin était de plus en plus brumeux, bientôt Darken ne vit pas à plus de deux mètres devant lui, tandis que les volutes de fumées faisaient disparaître le sol et se soulevaient doucement lorsqu'il marchait. Une mince musique lointaine semblait percer le silence par moment, une douce harmonie à la harpe agréable à entendre. Une voix faible mais harmonieuse, indubitablement féminine l'accompagnait, mais le démon était mal à l'aise. La harpe lui rappelait Skeunk... Et si l'Éniripsa démoniaque les espionnait, sa silhouette émaciée et tremblotante flottant dans le brouillard, ses yeux flamboyants tels deux flammes rouges les épiant dans l'obscurité, cachés par la brume sinistre ?
- Personne n'a jamais su expliquer cette mélodie chuchota Marcus en observant, méfiant, les parois léchées par la fumée. Mais il semble impossible que ça soit Skeunk, il n'a jamais quitté son repaire.
  Au bout d'une longue demi-heure de marche angoissante à travers la brume hostile, le groupe s'arrêta. Il y avait sept chemins étroits et tortueux qui s'enfonçaient dans la roche. Ils étaient imprégnés d'obscurité, et la brume se levait encore plus à cet endroit. En levant les yeux, Darken ne pouvait même pas apercevoir le sommet du Canyon.
- Bien, nous allons devoir nous séparer marmonna Darken. Quol, Incar, vous prenez les deux premiers chemins de gauche, je prendrai le suivant. Victoria et James, vous irez sur celui du milieu, Bryan et Arielle dans le cinquième, Léon tu accompagneras Vector dans le suivant et toi, Marcus, tu t'occupes du dernier.
Les deux Démons Soleil partirent immédiatement, une main sur une lampe-torche, l'autre sur une arme de poing. Ils furent bientôt invisibles, avalés par les ténèbres.
- Bon et bien j'y vais, chuchota Darken.
  Il fit un signe de tête aux autres, prit une profonde inspiration et pénétra dans son propre chemin.
Au bout d'une dizaine de mètres, il n'entendit plus les voix de ses compagnons, le seul bruit audible était le lointain écho d'une goutte d'eau qui tombait sur le sol dans un clapotis incessant. Darken éclairait nerveusement les parois du mur de pierre humide, il se sentait mal à l'aise dans cet espace exigu et sombre. Il accéléra le pas.
Il ne sut pas combien de temps exactement il marcha à travers le couloir étroit mais il ne s'arrêta pas, il se mit à trottiner doucement, avec l'impression d'être observé. Au bout d'un demi-kilomètre il vit enfin la lumière pâle de la lune, qui éclairait de ses rayons une clairière dégagée. Il sortit, haletant. Quol et Incar se trouvaient déjà là. Ils fixaient sans comprendre le mur qui leur faisait face.
C'était un cul-de-sac.
  James et Victoria débouchèrent du chemin du milieu. Si la jeune Éniripsa semblait trembler de peur, James ne montrait aucune épouvante, se contentant de serrer sa femme contre lui.
Le reste du groupe ne tarda pas non plus. Le dernier arrivant fut Marcus qui chantonnait joyeusement, sa pipe, de nouveau allumée, dans la bouche.
- C'est quoi ça, encore ? marmonna Léon en fixant d'un air désespéré la paroi abrupte qui leur faisait face.
Quol tâtonna la roche et secoua la tête.
- Nous sommes bel et bien bloqués...
Arielle se laissa lourdement tomber sur le sol, exaspérée, bientôt imitée par Bryan et Léon.
- Tu peux me dire comment on a pu se perdre, alors qu'on a une carte ? marmonna Bryan en donnant un coup de pied dans une pierre.
- Nous ne sommes pas perdus, répliqua Darken. C'est forcément ici... C'est une énigme, il y a forcément quelque chose à faire !
- Et bah bonne chance pour trouver !
Agacé, le démon se retourna vers les sept chemins. Il plissa les yeux. Il lui semblait apercevoir un halo bleuté dans le deuxième chemin en partant de la gauche, et un autre, jaunâtre, dans le dernier corridor de droite.
- Quol, est-ce que tu aperçois une lumière, toi aussi ? demanda le Dieu Soleil en désignant les deux couloirs.
L'intéressé plissa les yeux et sourit.
- Oui, tu as raison ! Ces lueurs doivent probablement nous indiquer quelle direction nous devons prendre !
- Possible, marmonna Vector. Mais laquelle des deux devons-nous prendre ?
Darken réfléchit, il était persuadé qu'il ne devait pas séparer le groupe, et qu'il ne devait en aucun cas se tromper. Il essaya de trouver un quelconque rapport entre les couleurs... Le bleu et le jaune, que pouvaient-il symboliser ? Le ciel et le soleil ? Non, il n'avait aucune idée de la solution.
- Et bien, déclara lentement le Dieu Soleil, il semble que nous allons devoir nous fier à notre chance. Je ne trouve aucun lien entre les couleurs, nous devons seulement espérer en notre bonne étoile...
- C'est toi le chef, on te suit !
  Darken prit une inspiration et choisit d'aller jusqu'à la lumière jaune. Les autres le suivirent. Ils marchaient très lentement dans le couloir étroit et sombre, inspectant chaque parcelle du décor. Il avait bien peur que ça soit un piège...
Cependant au lieu de déboucher sur la clairière où ils s'étaient séparés, quelques minutes plus tôt, ils débouchèrent sur une salle circulaire. Les murs étaient faits de bois d'oliviolet et une bougie à moitié consumée était la seule source de lumière.
- C'est quoi ce délire... grogna James en examinant le plafond de bois violet, d'où pendaient des animaux morts attachés par des ficelles. On dirait la maison d'un contrebandier...
  Darken se retourna vers les chemins de pierres. Il n'y avait plus que six couloirs. Celui qu'ils avaient emprunté avait disparu, il n'y avait plus que la roche de la montagne.
Le halo bleu avait également disparu, et cette fois une lumière violette et une autre rouge étaient apparues, sur les deux derniers chemins de droite.
- Si tu veux mon avis, Darken.. Je sens vraiment pas le rouge dit Léon, abasourdi.
- Tu as raison.
Ils empruntèrent donc le chemin violet et cette fois, atterrirent dans une grande arène circulaire au sable pourpre, tandis que le mur se reconstituait derrière eux, fermant le couloir.
Alors qu'ils allaient se retourner, une voix s'éleva soudain, perçant le silence. Darken eut l'impression que la voix provenait de son propre crâne, elle était harmonieuse et terrible à la fois.
- La chance semble avoir tourné pour vous... J'ai le regret de vous annoncer que vous vous êtes trompés de chemin.
Darken fouilla l'arène des yeux, il n'y avait aucune trace d'un quelconque interlocuteur...
- C'est pourquoi je vais choisir l'un d'entre vous pour affronter une créature à moi, que j'ai modifiée, évidemment, sinon le combat serait trop facile...
  Un rire sinistre s'éleva. Le sol se mit soudain à trembler et s'affaissa au centre de l'arène, un gros trou englouti le sable. Un ascenseur s'éleva, en son centre, une silhouette immobile était recroquevillée. Elle semblait très grosse, sa peau était arrachée par endroit et un espèce de venin verdâtre suintait des plaies. L'une des oreilles rondes du monstre était à moitié arrachée, en lambeaux. La créature se redressa. Il s'agissait d'un Guerrier Koalak horriblement mutilé, il ne lui restait que quelques touffes de poils, et l'un de ses orbites était vide.
Il avait une sorte de gros bras en métal terminé par un scie circulaire, ainsi que des plaques de fers sanglantes sur le torse. L'horrible monstre grogna de fureur mais ne bougea pas.
- Quelle horreur ! murmura Arielle, un rictus de dégoût peint sur le visage.
La voix mystérieuse retentit de nouveau dans la tête de Darken et probablement des autres.
- Quol ! C'est toi qui affrontera ma... création.
  Le démon s'avança lentement. Il fit glisser deux dagues entre ses doigts. La voix l'avait bien choisi... Était-ce une coïncidence ? Darken n'en était pas sûr. En effet, Quol était très affaibli pendant la nuit, étant le démon de la lumière. Il ne pouvait donc pas adopter sa forme démoniaque et était contraint de combattre avec son avatar humain, qui était considérablement affaibli.
- Vous pouvez commencer ! clama la voix, réjouie.
  Tout se passa très vite. Les deux adversaires bondirent l'un vers l'autre presque aussitôt. Ils se croisèrent, il y eut un reflet de lumière et un petit bruit mou et ils retombèrent, chacun d'un coté.
Quol, tremblant, tomba à genoux tandis que le Koalaks s'affaissait sur le sol, soulevant un nuage de poussière, tandis que sa tête roulait un peu plus loin.
Incar et Vector se précipitèrent pour soutenir Quol. Ils retournèrent jusqu'au groupe, le démon de lumière boitillant légèrement.
- Il ne m'a pas touché déclara-t-il devant le regard interrogateur et inquiet de Darken.
- Wow tu l'as tué si vite, tu es très fort ! s'enthousiasma Victoria, souriant.
- Je n'avais pas le choix, à vrai dire. C'était un adversaire très puissant, je l'ai senti dès que je l'ai vu. Il fallait que je l'élimine le plus rapidement possible, hors, son corps était très résistant. J'ai dû mettre toutes mes forces dans mon coup et ça m'a épuisé. C'est une chance qu'il ait choisi un démon plutôt qu'un humain pour le combattre...
- Il ne pensait pas que tu le vaincrais expliqua Darken. Il doit savoir que tu es affaibli durant la nuit. Si tu avais eu ta forme démoniaque, tu l'aurais massacré.
Quol hocha la tête et se dégagea, buvant une longue gorgée d'eau, les jambes tremblantes.
- Bien joué... fit la voix, une note de fureur perceptible dans son ton. Vous pouvez donc continuer et gare à l'erreur, je ne me tromperais pas deux fois.
  Une lumière verte et une autre orange s'étaient allumées. Darken choisit la première.
Le reste se passa tranquillement, ils trouvaient à chaque fois le bon chemin. Bientôt il n'en resta que quatre... trois, deux, un !
L'ultime chemin était celui du milieu. Il brillait de sept couleurs différentes, Darken s'y engouffra avec un sourire, suivit par le reste du groupe, Incar qui soutenait Quol, en retrait.
Ils pénétrèrent dans une nouvelle clairière qui se séparait en deux chemins. Darken reconnut celui du droite qui menait à la Caverne du Koulosse, aujourd'hui désertée, l'autre, quant à lui, les amènerait directement à la vallée !
Bryan eut soudain un hoquet d'horreur. Il tira sur la manche de Darken et lui désigna le ciel. Non ! L'aube pointait et commençait déjà à effacer les dernières traces de la nuit ! Les Koalaks n'allaient pas tarder à se réveiller ! Mais combien de temps étaient-ils restés dans ces fichus chemins !?
Un rire sinistre s'éleva soudainement. La voix de toute à l'heure !
- Vous pensiez vous en tirer comme cela ? Je vais de nouveau indiquer un combattant, et le temps que mon monstre ou que votre guerrier gagne le combat, des centaines de Koalaks infectés vous seront tombés dessus !
Une créature similaire à celle qu'avait combattu Quol apparut soudainement, déracinant un Kalyptus et le broyant entre ses dents.
- Bryan Aimone, tu combattras !
Le jeune Crâ sursauta. Darken serra les dents... La voix avait choisi un humain ! Le combat devenait tout de suite inégal. Bryan avait très peu de chance de vaincre son adversaire.
- Bryan ! cria Quol, tandis que le Crâ s'avançait vers le Koalak mutant, dégainant son arc, portant une main à son carquois. Tu dois l'éliminer le plus rapidement possible, mais tu devras probablement tout miser sur l'esquive !
  Le jeune homme hocha la tête, écarta les jambes, leva son arc et décocha une flèche tandis que son adversaire avançait d'un pas lourd, arrachant les herbes sur son passage.
Le Koalak se jeta sur Bryan qui esquissa un pas de côté et tira une flèche explosive sur son ennemi qui fut projeté contre une paroi du Canyon.
- Flèche de recul !
Le monstre s'encastra dans la roche, tandis que des éclats de pierres coupants volaient dans tous les sens. Bryan martelait son adversaire de flèches de recul, l'enfonçant de plus en plus dans le rocher.
Le monstre grogna et se protégea. Les projectiles ricochèrent sur son bras de fer et il se dégagea de sa prison rocheuse. Il chargea ensuite Bryan et le projeta à terre. Le monstre saisit la jambe gauche du Crâ de sa gueule et la mordit. Le malheureux hurla de douleur, du sang jaillit de sa blessure.
Il saisit deux flèches qu'il planta dans la tête du Koalak qui grogna et lâcha prise. Boitant, Bryan s'éloigna et bombarda la créature de flèches glacées qui la ralentirent.
  Le Crâ tomba à genoux, la douleur devait être insupportable. Il saisit son arc et encocha une nouvelle flèche. Le Koalak, à une dizaine de mètres de lui grognait et éclatait la glace qui l'entourait à grands coups de poings. Il ne tarda pas à se libérer de sa prison.
Bryan était toujours à genoux. La tête penchée, il semblait marmonner. Son arc, était penché horizontalement et il tirait de plus en plus sur la corde, tandis que la flèche brillait d'un éclat lumineux.
Tout sembla se dérouler au ralenti. La créature courrait vers le jeune homme, sa scie circulaire en marche levée au dessus de sa tête immonde, tandis que Bryan se redressait lentement. Droit comme un i, il termina de tendre la corde et la relâcha soudainement.
- FLÈCHE PUNITIVE !
  La flèche entourée d'un halo sombre se ficha dans le Crâne du Koalak qui continuait d'avancer, puis elle éclata soudainement, avec la moitié du corps de l'horrible créature. Le cadavre tomba à deux mètres de Bryan, ses entrailles carbonisées se déversant sur le sol en répandant une odeur horrible.
- Bingo ! souffla faiblement Bryan avant de s'écrouler sur le sol, inconscient.
- Il faut l'aider cria Arielle !
La jeune femme se précipita auprès de son ami, suivie par Léon, le médecin du groupe. Il examina la blessure, les sourcils froncés.
- Bouge toi, Léon, les Koalaks ne vont pas tarder à débouler !
Le médecin se redressa, le visage sombre.
- La plaie est infectée par le Necros, et nous n'avons pas de fiole d'antivirus, tous les stocks sont gardés dans les grandes villes et interdites au public. Il est foutu, nous n'aurons jamais le temps de nous rendre à Bonta, sauf avec une potion de rappel, mais ça signifierait abandonner la mission... De plus, on est même pas sûrs que ça marche, ici.
Darken jura et presque aussitôt des grondements retentirent. Les Koalaks approchaient !
- D'après notre géoposition, nous ne sommes plus loin de la vallée dit rapidement Quol. Ces chemins bizarres nous ont fait bien avancer... Nous devons continuer et espérer nous réfugier dans la vallée au plus vite !
- Très bien alors allons-y ! Incar, tu mets Bryan sur ton épaule et les autres vous ouvrez le chemin et soyez vigilants ! déclara le Dieu Soleil d'un ton pressant.
- Bryan est foutu, Darken, on ne peut pas prendre le risque qu'il nous contamine contesta Léon.
- On ne va pas le laisser ici se faire dévorer non plus ! On l'emmène, le virus met du temps à agir, nous verrons ce qu'on fera de lui après.
- Très bien.
Darken dégaina un revolver et prit la tête du groupe, il se retourna et vit avec horreur les Koalaks qui descendaient à toute vitesse de la paroi, une centaine de mètres derrière eux.
- COURREZ !
Il se mit à courir à toute vitesse, les Koalaks sortaient de partout, ils descendaient les parois sur les cotés tels des insectes. Le Dieu Soleil dégageait le chemin à coups de machettes, Victoria et Arielle sur ses talons.
Des infectés courraient dans leur direction, leurs yeux flamboyants complètement fous rivés sur eux.
- TIREZ !
  Les balles se mirent à pleuvoir sur les créatures qui tombaient presque aussitôt. Darken les tailladait à coups de machettes, conscient de bien fermer la bouche afin d'éviter tout contact avec le sang infecté. Le sol était jonché de cadavres, l'entrée de la vallée n'était qu'à une centaine de mètres. Marcus passa soudain devant lui, ses vieilles jambes frêles avançant à toute vitesse.
Une Mama Koalak se rua sur le vieil homme, mais Darken se jeta sur elle et lui transperça le front de sa lame ensanglantée.
Marcus sortit aussi une arme, une longue pelle tranchante. Il s'en servit pour décapiter un Warko Marron et lança une Pelle Massacrante sur un Dok Alako non loin de Darken. Le Dieu Soleil remercia Marcus d'un signe de tête et prit place à ses cotés : ils avaient atteint l'entrée de la vallée. À présent ils devaient la couvrir le temps que les autres arrivent !
Arielle fut la première à franchir l'ouverture, tandis que Léon qui était près d'elle s'arrêtait près de Darken, haletant.
- Les Koalaks voudront nous suivre, il faut faire exploser l'ouverture ! Dis à Vector d'installer de la TNT, c'est notre seule chance de survie !
Vector arrivait justement. Marcus continuait de couvrir l'entrée de la vallée, sa Pelle tournoyant, et découpant les membres de Koalaks, un tas de cadavre commençait déjà à se former.
- Vector, prépare les explosifs cria Darken, découpant un Koalak Griotte d'un geste. Sinon ils vont nous suivre !
Vector hocha la tête, entra dans la vallée et s'agenouilla, fouillant dans son sac.
Alors que Darken commençait à s'inquiéter, Victoria et James apparurent et s'engouffrèrent dans la cavité.
- Que font Quol et Arcan !?
Les Koalaks continuaient d'affluer en masse, Darken s'épuisait rapidement, son pistolet était vide. Il le jeta et saisit la machette à deux mains, donnant des coups puissants à chaque créature qui s'approchait. Il semblait en venir à l'infini !
Enfin Arcan qui portait Bryan sur son épaule apparu. Il était couvert par Quol qui avait revêtu son apparence démoniaque et brillait de mille feux, se servant de deux morceaux de lumières tranchants pour couvrir son ami.
- BOUGEZ-VOUS, ON FAIT TOUT PETER ! hurla Darken.
Vector ressorti et installa les explosifs tout autour de l'entrée.
Incar trébucha soudainement et s'étala de tout son long, Bryan roulant à quelques mètres. Le Crâ s'était réveillé, il se redressa tant bien que mal en s'appuyant sur sa jambe valide et aida Incar à se relever. Les trois hommes franchirent la distance qui restait en quelques instants.
- Les Koalaks auront le temps d'entrer mille fois avant que tout explose ! Et nous devons être suffisamment loin de l'explosion si on ne veut pas risquer de se faire blesser ! s'écria Vector .
- Je couvrirai les explosifs dit Bryan. Je suis foutu de toute façon... Continuez les gars, je les retiens... MAIS FAITES VITE !
Vector hocha la tête et alluma la TNT.
- Vite on se casse !
Marcus, Vector, Quol et Incar s'engouffrèrent à toute vitesse dans la cavité. Darken lança un hochement de tête à Bryan qui continuait de retenir les Koalaks à l'aide d'une courte épée, près des bombes.
Darken suivit ses alliés à toute vitesse dans la vallée. Il se retourna au moment où l'explosion retentissait, emportant les Koalaks, Bryan, et les enfermant dans la vallée de la Morh'Kitu probablement bien plus dangereuse que ce qu'ils avaient affronté jusqu'à présent...
 
La suite mercredi prochain !


Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.156.39.245) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Dark-phire

    20/12/2013

    Visiteur wrote: "tien tu savais pas quoi faire de bryan^^ mdr"

    C'est un personnage créé uniquement pour mourir x) (tout comme certains personnages de Renaissance et d'Infectés), étant donné que j'aime pas les histoires où personne meurt (Twilight :tousse: tara duncan :retousse: même si j'ai jamais lu twilight xD) j'essaye de mettre des personnages secondaires qui meurent très vite.

  • Visiteur

    20/12/2013

    tien tu savais pas quoi faire de bryan^^ mdr

  • Dark-phire

    30/03/2013

    OLF-94 wrote: "Bryan..non.. Ah qu'est ce que c'est horrible tout ça, le pauvre !
    En tout cas chapeau, encore un chapitre de qualité, d'action. Cette histoire de porte qui se referme et s'ouvre avec des lumières, respect..t'en a de l'idée !

    Chaque fois c'est la même chose, y'a pas de mot pour décrire ! Encore désolé d'avoir pris autant de temps pour lire mais ce qui est sur, c'est que la suite sera la bienvenue ;)
    "

    La suite faut que je me motive à l'écrire, déjà que j'ai du retard :X

  • OLF-94

    30/03/2013

    Bryan..non.. Ah qu'est ce que c'est horrible tout ça, le pauvre !
    En tout cas chapeau, encore un chapitre de qualité, d'action. Cette histoire de porte qui se referme et s'ouvre avec des lumières, respect..t'en a de l'idée !

    Chaque fois c'est la même chose, y'a pas de mot pour décrire ! Encore désolé d'avoir pris autant de temps pour lire mais ce qui est sur, c'est que la suite sera la bienvenue ;)

  • Dark-phire

    24/03/2013

    OLF-94 wrote: "Énorme chapitre encore une fois !

    Ça se voit que James et devenu obscur, je sens que Tamaan va le corrompre dans les prochains chapitre :S

    Sinon, belle imaginations pour les 7 chemins. Mais j'ai pas vraiment compris cette partie. Lorsqu'ils se sont trompés pour la 1ère fois, la voix leur donne une seconde chance pour pas qu'ils meurent ? Et sinon, pourquoi lorsque le démon combat le Koalaks, ces amis ne peuvent pas l'aider ?

    Le pauvre Bryan, mourir dans ce genre de situation doit être horrible !

    Et sinon, lorsque Darken et ses amis arriveront au Skeunk et trouveront l'épée, ils rentreront comment lol ? Et je me demande qui est la voix :o

    Bref, vivement la suite !

    Ps : désolé de poster un com's qu'aujourd'hui mais je n'avais pas beaucoup de temps pour lire ce chapitre :/

    #Largen
    "

    Y a qu'un seul "A" à Taman :P
    Non en fait si tu veux, à chaque fois qu'ils se trompaient, la voix leur faisait faire un duel (en 1 contre 1), d'ailleurs je crois (mais je suis pas sûr) qu'elle précise qu'elle préfère les voir arriver à destination (affaiblis, mais vivants)
    Et ils peuvent pas intervenir car c'est un duel, tout simplement.
    Bah il était foutu, devenir un zombie ou être tué par une explosion j'pense que le deuxième choix est préférable.
    J'ai dit qu'ils passeront par une faille qui mène aux landes, et jl'ai précisé deux fois !

    Ton frère a bien 2 chapitres en retard xD

  • OLF-94

    24/03/2013

    Énorme chapitre encore une fois !

    Ça se voit que James et devenu obscur, je sens que Tamaan va le corrompre dans les prochains chapitre :S

    Sinon, belle imaginations pour les 7 chemins. Mais j'ai pas vraiment compris cette partie. Lorsqu'ils se sont trompés pour la 1ère fois, la voix leur donne une seconde chance pour pas qu'ils meurent ? Et sinon, pourquoi lorsque le démon combat le Koalaks, ces amis ne peuvent pas l'aider ?

    Le pauvre Bryan, mourir dans ce genre de situation doit être horrible !

    Et sinon, lorsque Darken et ses amis arriveront au Skeunk et trouveront l'épée, ils rentreront comment lol ? Et je me demande qui est la voix :o

    Bref, vivement la suite !

    Ps : désolé de poster un com's qu'aujourd'hui mais je n'avais pas beaucoup de temps pour lire ce chapitre :/

    #Largen

Report abuse