Démoniak, Chapitre 2

Salut tout le monde, c'est Phire, j'espère que vous allez bien !
On se retrouve aujourd'hui pour le deuxième chapitre de Démoniak. Je suis désolé qu'il n'y ai pas eu d'article entre le premier et le second chapitre du RP, j'en ai actuellement deux en hors-ligne : La fiche technique de Démoniak qui fonctionnera de la même façon que les "Tout savoir sur Renaissance ou Infectés" et les "Personnages d'Infectés/Renaissance", sauf que ce sera groupé et que je le mettrai en lien dans l'article d'intro pour une meilleure visibilité et l'autre article est un article concernant Dofus mais que je ne pourrais mettre que demain (je ne veux pas 2 articles le même jour sur le blog) puisque je ne fais le dernier screen que ce soir.
 
Voilà donc j'ai pas mal de boulot sur le blog, j'ai toujours l'autobiographie à (re)faire que j'avais annoncée sur l'article 200, ainsi que les vidéos commentées avec Chou' sur un thème concernant Dofus (mais je dois m'acheter un micro), je compte également faire un comparatif des corps à corps de zone uniquement, en prenant ceux les plus utilisés dans chaque élément hormis l'élément eau, puisque le seul corps à corps de zone réellement intéressant est l'Ougarteau, le Bâton K'tueuh ne faisant pas suffisamment de dégâts. Tout ça alors que je n'ai pas spécialement le temps ni l'envie, même si il est vrai que je tiens un blog et que je dois forcément un peu tenter de satisfaire les lecteurs avec des articles réguliers (j'ai d'ailleurs remarqué que vous préférez les articles concernant les Mises à jour, ceux qui n'ont rien à voir avec Dofus, notamment l'article sur la rentrée et celui sur ma blonde qui ont attiré pas mal de monde...) Donc voilà, je pense réécrire ce paragraphe sur un article floodé puisque peu de monde lit le RP, je vais également dévoiler un prochain article mystère qui ressemblera fortement à celui sur ma blonde, mais concernant autre chose, vous verrez)
 
Sans plus tarder je vous laisse sur ce chapitre plutôt court, 5 pages contre 8 du premier chapitre (en plus dans le premier chapitre j'ai mis les résumés généraux des précédents tomes ce qui a donné un article très long.) J'espère qu'il vous plaira, moi je le préfère au premier, même s'il est plus court.
Bonne lecture !
 
Démoniak, Chapitre 2

Démoniak, Chapitre 2

 

  Le blizzard venait de se lever, chargé de neige. Il était tellement froid qu'il brûlait chaque portion de la peau sombre découverte de Lunix. Le démon observait la base à peine visible, à quelques centaines de mètres de là. Elle s'étendait sur plus d'un kilomètre, était en forme de cercle et une longue tour d'une centaine de mètres était érigée en son centre. Des dizaines de jeeps blanches munies de chenilles patrouillaient tout autour, suivies par quelques soldats assortis à la neige.
Quatre tours de contrôle, situées à chaque points cardinaux effectuaient une surveillance des environs. Chacune était dotée d'un radar qui repérait tout véhicule de taille supérieure ou similaire à un scooter. Hors, d'après les recherches qu'avait menées Lunix, aucune des tours ne possédait de capteurs thermiques qui auraient été totalement inutiles à cause du froid environnant.
  Le plan qu'il avait conçu était risqué, ils ne devaient surtout pas se faire repérer à l'extérieur. Ensuite, le scientifique qu'ils tenaient en otage les ferait entrer puis les guiderait à travers la base pour les mener jusqu'aux sous-marin permettant de descendre jusqu'à la prison perdue dans les profondeurs de la mer Kantil. Dès que leurs véhicules s'approcheraient de la prison, toutes les alarmes se déclencheraient, et les Frigostiens tenteraient de les abattre. Le timing devait être parfait, et le succès de leur tentative, indispensable.
- Préparez-vous ! cria Lunix, sa voix étouffée par le hurlement du vent. On y va, et vous me suivez à la trace. La moindre erreur et nous sommes foutus.
  Il saisit les rênes et observa les quatre Huskis devant qui se secouaient pour se débarrasser de la neige. Il détestait les chiens, des bêtes immondes qui s'accrochaient à leur maître comme si leur vie en dépendait. Quelque part, ils lui faisaient penser à Darken, qui se raccrochait désespérément à l'idée que l'équilibre puisse être rétabli dans la Faille.
 Il fit claquer les rênes et les chiens s'ébrouèrent, filant à toute vitesse sur la banquise. Les jambes écartées, les pieds bien ancrés, Lunix se laissait emporter par le balancement du traîneau, suivant les gestes des Huskis avec légèreté. L'immense base grandissait à mesure que le groupe se rapprochait. Regan Atomy, une Roublarde espionne qui offrait ses services au plus offrant rapprocha son traîneau de celui de Lunix. Elle tourna son visage dont les yeux étaient cachés par des lunettes de ski vers le démon et cria :
- Dès qu'on arrive suffisamment près pour continuer à pied, le scientifique n'aura qu'à nous faire entrer. Je me séparerai de votre groupe pour désactiver les alarmes qui entourent les véhicules qui permettent d'accéder à Orion. Ensuite je m'éclipserai et je vous retrouverai au QG, je ne pourrais pas me permettre de rester plus longtemps. Les alarmes ne seront désactivées que pendant une minute avant que le générateur auxiliaire ne s'active. Générateur que je ne peux neutraliser. Vous devrez être rapides !
- Très bien, il n'y aura pas d'erreur, contente toi de faire ton boulot.
La jeune femme hocha la tête et s'éloigna.

  Le reste du trajet fut relativement court. Au bout d'une dizaine de minutes, ils attachèrent les chiens à des pics enfoncés dans le sol de glace, puis s'accroupirent. Clorn, le Démon Lune qui contrôlait les pouvoirs du vent observa les environs avec des jumelles thermiques qui perçaient à travers le blizzard. L'avatar humain du démon était un homme de grande taille aux cheveux et à la barbe noirs. Il avait de grands yeux bleus et son corps était plutôt musclé, bien qu'actuellement recouvert de manteaux et d'une parka. Lorsqu'il était sous forme de Démon, il ressemblait vaguement à un Crapeur. Le bas de son corps était une tornade perpétuelle, tandis que le reste de son corps était vaporeux, adoptant une silhouette humaine. Il avait trois yeux rouges qui formaient un triangle sur son visage et n'avait aucune bouche apparente. Lorsqu'il était sous cette forme éthérée, il ne pouvait communiquer que par la pensée et avait la capacité de se disloquer et de flotter, ce qui faisait de lui un espion parfait. Le seul moyen de le blesser était de parvenir à briser sa barrière mentale, il était physiquement intouchable.
- Aucune patrouille en vue annonça Clorn en se relevant. On peut y aller.
  Autre que Lunix, Regan et Clorn, le groupe était également composé de trois autres démons Lune ainsi que le scientifique en otage : Kalogan, le maître du temps. Sous forme démoniaque, son visage ressemblait à une horloge de fer déformée Des aiguilles tournaient lentement dans un cliquetis incessant. Sous forme humaine, la moitié de son visage était caché par un foulard en soie d'arakne majeure. Seuls ses yeux étaient visible, l'un était blanc, aveugle, traversé par une longue cicatrice et l'autre d'un jaune profond. Il y avait également Tyfon, le maître des Ouragans. Son corps, contrairement à Clorn avait un aspect solide, mais ses bras étaient faits d'air dans lequel circulaient des milliers de petites pierres, de sable ou de divers minéraux. L'une de ses jambes étaient en pierre volcanique fissurée qui laissait apercevoir des sillons de lave et l'autre était comme ses bras. Quant à son visage, il était également fait de roche et ressemblait à l'Obsidiantre : deux grands yeux dans de la roche en fusion.
Sous forme humaine, il avait des cheveux roux mal coiffés, et son visage jeune était agité de tics.
Quant à Yaune, personne ne l'avait jamais vu sous son apparence démoniaque puisqu'il portait une perpétuelle armure de métal noir. Seuls ses yeux jaunes étaient visibles.
Tous avaient bien évidemment leur avatar humain afin d'éviter d'être repérés immédiatement. En effet, chaque apparence des Démons Lune avait été répertoriée, donc tout autre forme devait être signalée aussitôt.
  Ils atteignirent une grande porte de fer flanquée de deux longues tours. Des projecteurs se braquèrent sur eux.
- Déclinez immédiatement votre identité sinon vous serez abattu déclara un homme penché à un balcon, son haut-parleur visible entre ses mains.
- À toi de jouer murmura Regan au scientifique qui s'avança en tremblant.
- Bonjour, ici Léo Rizon. Je travaille ici en tant que scientifique dans l'aile B en section armes biologiques. Mon supérieur est Jonas Tairoïd.
Le garde disparut, probablement pour vérifier la véracité des propos de l'homme. Il revint quelques instants plus tard.
- Qui est avec vous ?
- Ce sont des stagiaires que j'ai recruté ! Je veux former une nouvelle équipe et j'ai retenu le CV de tous ces candidats, je dois leur faire passer une série de test à présent !
- Bien, qu'ils n'oublient pas de s'enregistrer en partant afin qu'ils puissent être reconnus ultérieurement. Et la prochaine fois, empruntez l'entrée de service !
  La porte de métal glissa pour s'encastrer dans la tour. Lunix suivit le scientifique qui semblait connaître les lieux. Il les guida jusqu'à l'entrée : un long couloir qui les mena à l'intérieur d'un immense hall où des douzaines de scientifiques s'affairaient. Il y avait plusieurs bureaux alignés contre les murs dans lesquels des secrétaires répondaient au téléphone. Une voix amplifiée s'élevait parfois, appelant un quelconque chercheur ou encore gardien.
  La sécurité était impressionnante : des dizaines de gardes étaient éparpillés dans la salle, gardant des portes, des ascenseurs ou des escaliers. Visiblement, les Frigostiens ne voulaient pas que le corps d'Orion soit récupéré.
- Bien, je me rend immédiatement à la salle du générateur. Soyez rapide ! On garde un contact radio, notre fréquence est invisible.
- Très bien Regan, à toute à l'heure.
  Lunix lança un regard assassin en direction du scientifique qui sursauta et les conduisit à travers des couloirs bien éclairés. Il ne faisait pas froid ici, bien au contraire, les démons durent se débarrasser de leur parka. En observant Yaune et Kalogan, Lunix se dit qu'ils n'avaient absolument pas l'allure de scientifique, ou médecin. L'otage leur fit passer des blouses blanches qu'ils s'empressèrent de mettre pour tenter de se fondre dans la masse. Kalogan mit une lentille dans son ½il aveugle afin de le rendre inaperçu mais ne bougea pas son foulard. Ils étaient à présent un peu plus discrets.
Le scientifique s'arrêta devant un carrefour désert et se retourna vers ses ravisseurs.
- Nous y sommes et je ne peux pas aller plus loin. À droite, vous pourrez descendre jusqu'aux sous-marins vous permettant d'accéder à la prison aquatique d'Orion. J'ai cru comprendre que votre amie devait occuper les gardes...
- C'est exact. Merci de ton aide. Yaune, élimine-le.
  Ce dernier fit jaillir une lame de sa manche et égorgea le scientifique en lui tenant la bouche. Les yeux du mourant s'agrandirent sous le choc puis devinrent vitreux. Un main sur sa carotide pour empêcher le jaillissement de sang, Yaune traîna le corps jusqu'à un placard voisin et le coucha sur le sol avant de mettre une serviette derrière la porte afin d'empêcher le sang de passer.
  Lunix observa les cinq gardes assis autour d'une table, non loin des escaliers qui menaient aux véhicules marins. Ils jouaient aux cartes en riant, tenant une bière dans une main, un cigare dans la bouche. Après un petit moment, ils se levèrent soudainement et se mirent à courir, passant devant les cinq démons sans les remarquer. Regan les avait envoyés quelque part, régler une quelconque affaire. Parfait.
Lunix et Tyfon prirent la tête du groupe et se dirigèrent vers les escaliers, méfiants. Un gardien pouvait très bien toujours se trouver là. Heureusement, il n'y avait personne et ils purent descendre les escaliers. Lunix eut l'impression de s'enfoncer dans la mer pendant des longues minutes. Le froid revint, de plus en plus persistant tandis que les oreilles du démon commençaient à siffler. Il avait toujours détesté les profondeurs.
La voix de Regan jaillit soudain de l'oreillette.
- Je suis prête ! Vous êtes en place ?
- Encore quelques instants.
  Après une dernière volée de marches, ils atteignirent enfin une immense pièce circulaire. Un dôme de verre inversé, au sol, laissait apercevoir les fonds sombres de la mer Kantil. quatre sous-marins ne pouvant pas accueillir plus de deux personnes baignaient dans des SAS.
- Regan nous sommes en place, que devons-nous faire à présent ?
- Divisez-vous en trois groupe de deux et prenez un sous-marin. Dès que vous êtes en place, prévenez moi.
- Bien.
Lunix fit signe à Yaune de le suivre. Clorn s'allia à Kalogan tandis que Tyfon restait seul dans le dernier véhicule.
- C'est bon, on y est ! Quelle est la suite ?
- Je vais activer vos sous-marins et l'alarme se déclenchera lorsque vous serez à moins de cinquante mètre de la base. Vous devrez ensuite les faire descendre sur environ un kilomètre. Vous aurez alors la prison de glace en vue. Vous pénétrez à l'intérieur. Il y aura un SAS dans lequel l'eau sera évacuée. Ensuite vous n'aurez qu'à aller jusqu'à Orion. On dit qu'il n'y a qu'un seul chemin jusqu'à lui. Lorsque vous l'aurez récupéré, vous vous enfuyez avec les véhicules et vous rejoignez l'épave du Grolandais. Un avions vous attendra non loin.
- Et toi, tu fais quoi ?
- Je désactive le générateur, vous aurez une minute pour vous rendre le plus près possible de la prison. Ensuite je m'éclipse, je rejoins les chiens et j'ai un bateau qui m'attend au port de givre.
Lunix s'installa confortablement tandis que la vitre épaisse du sous-marin se refermait hermétiquement.
- C'est parti ! lança la voix de Regan dans l'oreillette.
  Les véhicules s'enfoncèrent dans l'eau tandis que le plafond se refermait. Une ouverture apparut dans le sol et les submersibles quittèrent la base. Yaune prit les commandes et les fit descendre, suivit par Tyfon, Clorn et Kalogan.
Tandis qu'ils continuaient leur descente vers les abysses, une alarme retentit soudainement dans le cockpit.
«  Alerte, alerte, des individus non identifiés quittent la base avec les véhicules sous-marins. Alerte »
- C'est quoi ce bordel, Regan !? Elle ne devait pas se déclencher plus tard ? cria Lunix.
- Merde ! C'était un piège ! Le générateur auxiliaire s'est activé dès que j'ai éteint l'autre et vous étiez encore trop proches ! Faites vite, ils comptent faire exploser la prison !
  Le centre de détention aquatique fut enfin en vue. Les trois submersibles pénétrèrent dans le SAS qui se vida. Lunix bondit, ses bottes fourrées touchant le sol recouvert d'eau, éclaboussant son pantalon.
- La prison explosera dans cinq minutes ! Je dois bouger ! J'espère que tout ira bien pour vous !
  Lunix couru à travers un long couloir, suivit par ses acolytes Démons Lune. Le corridor déboucha sur un virage qui conduisait à une porte en verre. Elle s'ouvrit d'elle-même lorsqu'il s'en approcha.
Le petit groupe pénétra dans une grande pièce circulaire au centre de laquelle se trouvait une immense cuve transparente où baignait un corps dans un liquide bleuâtre transparent.
C'était bien Orion qui avait retrouvé un avatar humain. Ses cheveux autrefois longs étaient beaucoup plus courts. La plaie sur son torse, situé au c½ur s'était refermée, laissant apparaître une cicatrice hideuse qu'Orion n'avait pas pu faire disparaître puisqu'il était mort.
- Pourquoi ont-ils enfermé Orion dans une cuve ? demanda Tyfon en fronçant les sourcils. Vous croyez qu'ils le maintiennent en vie ?
- Impossible, répliqua Yaune. Il était déjà mort lorsque nous sommes partis, on dirait qu'ils veulent... conserver son corps...
- Pourquoi voudraient-ils faire cela ? s'étonna Clorn, après tout c'était leur adversaire le plus dangereux !
- Aucune idée, grogna Lunix, et on a pas le temps de le savoir. Il faut le sortir d'ici immédiatement et quitter les lieux au plus vite ! Il ne doit nous rester que deux ou trois minutes.
Yaune s'approcha de l'ordinateur et tapota sur les touches. Lunix s'impatientait. C'était bien trop long ! Ils allaient y rester s'ils tardaient trop.
« Deux minutes avant l'explosion »
- Bouge toi, Yaune, on a plus le temps !
- C'est bon !
Le liquide se mit à baisser et le corps d'Orion toucha le sol. La cuve se releva, Clorn se précipita vers son défunt Dieu Lune et l'entoura d'une serviette puis le plaça sur son épaule.
- On y va !
Lunix, Yaune et Kalogan prirent la tête, suivis par Tyfon qui restait près de Clorn qui fermait la marche. Ils atteignirent les submersibles. Clorn plaça Orion dans le sien et grimpa à bord.
« Trente secondes avant l'explosion »
- On aura pas le temps de s'échapper hurla Lunix.
- Je m'en occupe.
C'était Kalogan qui avait parlé. C'était d'ailleurs très rare. Il s'avança au centre de la pièce et prit soudain forme démoniaque. Son horloge en guise de tête se mit à tinter. Ses bras se tendirent, perpendiculaire l'un à l'autre tandis qu'un cercle lumineux rempli de chiffre apparaissait autour du démon.
- Je vais arrêter le temps quelques secondes, suffisamment pour que vous puissiez partir. Faites-vite, je ne tiendrai pas très longtemps.
Ses bras se mirent à tourner dans le sens contraire des aiguilles d'une montre tandis que les cliquetis devenaient de plus en plus bruyants.
- Merci Kalogan murmura Tyfon, avant de grimper dans son submersible.
Sans un regard pour son allié qui allait se sacrifier, Lunix prit place dans son véhicule, suivit par Yaune.
L'eau se mit à envahir la pièce, Kalogan ne bronchait pas et continuait sa maîtrise du temps.
Les trois sous-marins bondirent hors de la prison et s'éloignèrent le plus possible. Ils étaient suffisamment loin lorsque l'explosion retentit, annihilant très probablement Kalogan avec elle.
 
 
                                                                       *
 
 
  Lunix poussa la porte de son repaire, suivit par Clorn qui soupesait toujours le cadavre d'Orion.
Yaune entra à sa suite, fou de rage.
- Le plan ne devait pas se passer comme ça ! Kalogan n'aurait pas dû rester pour nous sauver, nous avons été mauvais !
- Non, le plan s'est déroulé exactement comme prévu, sauf que nous avons eu un contretemps, riposta Tyfon. Kalogan nous a tous sauvés, sans lui, notre opération aurait échoué et les poissons mangeraient nos miettes.
- Peut être qu'il n'est pas mort et qu'il y a un moyen de le sauver !
- Impossible, dit froidement Lunix, il ne pouvait pas arrêter le temps et se téléporter en même temps. Dès qu'il a été contraint de relâcher, l'explosion a eu lieu et il n'aurait pas pu s'échapper. Son coeur a été détruit, il est mort, c'est un fait.
- Tu dis ça comme si tu n'en avais complètement rien à secouer ! Kalogan était notre ami depuis plus d'un siècle !
- Kalogan était utile, certes, mais nous avons récupéré Orion et il est bien plus important. Nous avons perdu un pion pour gagner un cavalier. Le sacrifice en valait la peine.
- Tu pourrais montrer un peu de compassion riposta Yaune.
- Je suis un démon ! Je ne ressens aucune peine lorsqu'un allié meurt.
  Yaune eut une exclamation incrédule et s'éclipsa. Tyfon et Clorn observaient Lunix d'un air sombre. Il leur fit un signe de tête et ils pénétrèrent dans la pièce où N était toujours relié à la machine.
Ils firent subir le même traitement au corps d'Orion qui commençait déjà à reprendre des couleurs.
Lunix sourit intérieurement. Yaune ne comprenait rien aux enjeux en cours. Il était vrai que le démon aurait préféré perdre un allié moins précieux qu'un manipulateur du temps, mais comme il l'avait dit, il avait gagné plus gros. Sa stratégie commençait à se mettre en place et Orion ne s'en douterait jamais. Le Dieu Lune serait tellement obnubilé par sa vengeance de Darken qu'il ne prêterait pas attention à ses soit-disant alliés. Quant à N, il l'utiliserait habilement, et il savait déjà comment.
- Lunix ! Regarde ! cria soudain Tyfon, stupéfait.
  Le moniteur cardiaque d'Orion s'était mis en marche. Ainsi que celui de N. La résurrection aussi rapide d'Orion devait très probablement être due au traitement des Frigostiens. Lunix se demandait pourquoi ses ennemis avaient ainsi bien conservé le corps du démon et surtout, pourquoi ils ne l'avaient pas détruit, annihilant les chances de résurrection.
Lunix sourit de victoire, il avait réussi... Il avait vaincu la mort !
Les yeux du Dieu Lune et de l'Éliatrope s'ouvrirent en même temps. Et dans chaque pupille brillait la flamme de la vengeance.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.212.30) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Dark-phire

    12/03/2013

    OLF-94 wrote: "Chapitre..juste énorme ! Certes court en effet mais ça vaut le coup, c'est juste énorme !

    Sur ce chapitre, on peut ressentir de la tristesse mais à mon avis, c'était plutôt le côté froid que tu as voulu exprimer. Ce Lunix..comme tout mafia, s'en fiche de ses alliés. Le problème, c'est que tout mafia se fait tuer mais les propres équipier. Lunix tombera dans son propre piège, plus qu'à savoir comment. C'est juste énorme en effet, vivement la suite !

    Ah l'infiltration, pffou je savais bien que le scientifique mourrait, trop prévisible. Tu travail avec un méchant, t'es sûr de mourir, alors pourquoi tu continue à les aider ? Il se dit sans doute que j'ai une chance mais non, jamais, dans aucun film xD Autant mourir des le débuts x).. Que du réalisme tout ça, c'est énorme :D

    "Une seule erreur et c'est foutu" - tu sais ce qu'évoque cette phrase pour moi ? En fait c'est inexplicable. Je m'imagine dans cette situation, le fait de faire une seule erreur, c'est juste flippant, stressant. Frigost 3 IG sera sans doute pareil, et il faut justement qu'Ankama créé des trucs de fou sans nerfer. Certes on va rager mais voilà, une erreur et c'est mort, c'est ce qu'il faut ce dire ! C'est enoooorme !!
    "

    La quasi-totalité des "grands méchants" de toutes les histoires ont souvent un point faible commun, je te laisse deviner lequel, et Lunix ne fait pas exception à la règle !
    C'était sûr qu'il mourrait, que voulais-tu que je fasse d'un tel personnage xD ?
    J'espère, pour Frigost III :P

    Bref, la suite arrivera mercredi et tout va commencer à se mettre en place dans ce chapitre qui est presque aussi long que le premier :P

  • OLF-94

    12/03/2013

    Chapitre..juste énorme ! Certes court en effet mais ça vaut le coup, c'est juste énorme !

    Sur ce chapitre, on peut ressentir de la tristesse mais à mon avis, c'était plutôt le côté froid que tu as voulu exprimer. Ce Lunix..comme tout mafia, s'en fiche de ses alliés. Le problème, c'est que tout mafia se fait tuer mais les propres équipier. Lunix tombera dans son propre piège, plus qu'à savoir comment. C'est juste énorme en effet, vivement la suite !

    Ah l'infiltration, pffou je savais bien que le scientifique mourrait, trop prévisible. Tu travail avec un méchant, t'es sûr de mourir, alors pourquoi tu continue à les aider ? Il se dit sans doute que j'ai une chance mais non, jamais, dans aucun film xD Autant mourir des le débuts x).. Que du réalisme tout ça, c'est énorme :D

    "Une seule erreur et c'est foutu" - tu sais ce qu'évoque cette phrase pour moi ? En fait c'est inexplicable. Je m'imagine dans cette situation, le fait de faire une seule erreur, c'est juste flippant, stressant. Frigost 3 IG sera sans doute pareil, et il faut justement qu'Ankama créé des trucs de fou sans nerfer. Certes on va rager mais voilà, une erreur et c'est mort, c'est ce qu'il faut ce dire ! C'est enoooorme !!

  • Dark-phire

    07/03/2013

    OLF-94 wrote: "Lunix est un fou ! Il a aucune pitié, il tue les gens qui les aide, mais bon, ce sont des démons aussi..
    Le pauvre Kalogan, enfaite, il a rien a gagner en sacrifiant sa vie ! D'autant plus que Lunix s'en fout !
    Je sens que les frigostiens ont fait quelque chose sur le corp d'Orion, peut être une bombe sur lui x) ?
    Le prochain chapitre va cartonner je pense aussi ! Vivement la suite !

    #Largen
    "

    Oui il a tué le scientifique mais bon Lunix c'est un gros psychopathe xD
    Son sacrifice a permis à Orion de revenir ^^'
    Peut être :P
    Il sera plus long en tout cas :D

  • OLF-94

    07/03/2013

    Lunix est un fou ! Il a aucune pitié, il tue les gens qui les aide, mais bon, ce sont des démons aussi..
    Le pauvre Kalogan, enfaite, il a rien a gagner en sacrifiant sa vie ! D'autant plus que Lunix s'en fout !
    Je sens que les frigostiens ont fait quelque chose sur le corp d'Orion, peut être une bombe sur lui x) ?
    Le prochain chapitre va cartonner je pense aussi ! Vivement la suite !

    #Largen

Report abuse