Renaissance, Chapitre 6

Salut à tous, pour une fois je mets Renaissance le matin et pas le soir, afin d'être tranquille.
Je me suis aperçu que j'avais oublié le petit résumé dans le chapitre précédent, cette fois j'y pense, ça fait toujours du bien de se rafraîchir la mémoire.
Découvrez l'histoire des profondeurs du lac Meano et de la sirène qui l'habite et découvrez ce qui est arrivé  à Casper, dans ce chapitre légèrement plus long que les autres...
 
Résumé du chapitre précédent:
Légèrement remise de l'attaque de Sincyr, Victoria s'efforce d'ignorer le garçon qui a tenté de la tuer. Elle discute avec Darken qui lui parle des lois du Duel Mortel et lui raconte comment la femme qu'il a aimé, Carly, la soeur d'Arty a été tuée lors d'un pareil duel.
Pendant ce temps, Arty et Casper affrontent Seifer et Htailog. Seifer parvient à tuer son frère, mais ce dernier le retient et ils explosent tous les deux sous l'effet d'une bombe. Fou de chagrin, Casper massacre Htailog et libère sa puissance, détruisant partiellement la Bourgade de Frigost...


Renaissance, Chapitre 6

Renaissance, Chapitre 6

L'espoir était de nouveau présent dans le c½ur de Victoria. Darken avait peut être un moyen de sauver James, même si ce moyen était très risqué et avait peu de chances de réussite. Même si ce n'était presque rien, Victoria s'accrochait à l'idée de revoir son amour et sa joie n'échappa pas à ses compagnons, tandis qu'ils campaient devant le lac Meano, réunis en cercle autour d'un grand feu qui cuisait lentement trois sangliers.
Le fumet alléchant s'imposait aux narines de la capitaine qui était affamée et plaisantait avec Erika, près d'elle. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas sentie aussi bien.
Lorsque Harvey présenta une assiette bien remplie à la capitaine, elle se jeta dessus, dévorant la viande succulente, juteuse et bien grasse.
"Tant pis pour les kilos !" , se dit-elle.
Son téléphone sonna soudain, chose très improbable, puisque l'île était censée être hors réseau. Observant l'écran tactile, elle hésita, l'appel était masqué. Cependant elle décrocha.
 - Capitaine Tomik salua-t-elle d'un ton anxieux.
 - Bonjour Victoria, pas de formalité avec moi.
La jeune fille sursauta en reconnaissant la voix de Missiz Frizz, qui semblait triste, harassée et fatiguée. Que pouvait-elle bien lui vouloir ? C'était pourtant Arty le seul responsable de la mission, donc c'était ce dernier qui aurait dû l'appeler.
 - Que se passe-t-il ? demanda Victoria, levant la main pour faire taire Erika qui allait lui parler.
 - J'ai une très mauvaise nouvelle à t'annoncer, mais avant cela, puis-je te demander comment se passe ta mission ?
Victoria hésita, devait-elle révéler les détails de leur expédition, alors qu'elle n'était censée faire des rapports qu'à Arty ? Cependant, elle avait confiance en Missiz Frizz qui n'avait pas hésité à les aider, lors de la bataille contre Darken et ses sbires, même si elle était encore sous le commandement du comte Harebourg. Elle décida de se confier.
 - Plutôt mal, Monique Tagoule a été tuée par un démon nommé Lunix qui semble nous poursuivre. Il a failli me tuer, mais Isaac m'a sauvée. Ensuite, Sincyr s'est avéré être un traître, possédé par de la magie démoniaque et nous avons été contraints de l'abattre. Pour l'instant, nous campons devant le lac Meano, Darken nous a révélé que l'antivirus était caché dans ses profondeurs, heureusement que nous avons pris notre équipement de plongée.
 - Bien, même si vous avez eu deux morts qui m'attristent, vous avez plutôt bien avancé et l'antidote est à portée de main. À moi de t'annoncer les nouvelles. Seifer a attaqué la bourgade avec des hommes, un démon et des morts-vivants et la bourgade est tombée. Seulement un tiers a pu se réfugier dans mon château. Par la suite, Arty et Seifer ont convenu d'un Duel Mortel. Arty a pris Casper pour second... Nous avons retrouvé le cadavre de ton chef, plus exactement ses os, et Casper est porté disparu... je suis vraiment désolée de devoir t'annoncer ces mauvaises nouvelles.
Victoria vacilla, tandis que des chaudes larmes coulaient sur ses joues. Arty, mort ? Comme cela était possible, lui qui l'avait accompagnée depuis si longtemps, qui avait réussi à fermer la faille vers le monde de Darken, qui l'avait sauvée à tant de reprise, qui l'avait guidée, elle et tout le groupe jusqu'à Frigost, lui qui avait vaincu Laura et Johnny.
 - Non, murmura-t-elle, tandis que des bras l'entouraient avec douceur et que des mots étaient murmurés à son oreille.
Elle tenta de se reprendre et répondit à Missiz, d'une voix tremblante :
 - Et Casper, vous pensez qu'il est mort ?
 - Rien ne me laisse croire ça. Lorsque nous sommes arrivés sur place, tout était détruit dans un rayon de cinq kilomètres, mais les os d'Arty semblent avoir été épargnés. Nous n'avons pas retrouvé Seifer et son second, donc soit ils ont enlevé Casper, soit il s'est enfuit quelque part. Un tiers de la bourgade est détruit, c'est très étrange, nous n'avons aucune hypothèse plausible sur ce qui a provoqué ce ravage... Je te tiens au courant, à bientôt. 
 - Attendez ! Comment avez-vous réussi à m'appeler ? L'île est hors réseau.
 - Nous avons tenté de te prévenir pendant tout l'après-midi, il doit y avoir une faille à l'endroit où tu trouves. D'après nos détecteurs, vous vous trouvez à plus de cinq milles kilomètres du continent et il n'y a rien autour de vous. Bon, je dois te laisser, à bientôt, Victoria et j'espère que tu m'apporteras des meilleures nouvelles. Bonne chance.
Victoria rangea son téléphone. Gauthier la tenait toujours dans ses bras, tandis que les visages angoissés de tout le groupe la fixaient avec anxiété, y compris Isaac.
 - Que s'est-il passé ? interrogea Ori avec douceur.
 - Arty a été tué et Casper Méable est porté disparu. De plus, la bourgade est tombée suite à une attaque de Seifer. Seul un tiers de la population a pu se réfugier au château de Missiz Frizz.
Harvey poussa un juron, lançant un coup de pied dans une pierre qui atterrit dans le lac Meano. Erika était devenue livide. Même Darken vacilla.
 - Je suis désolé, dit-il après un long silence. C'était un homme bon.
Le groupe approuva.
 - Et Casper ? Ils pensent à un enlèvement ? Ou ils pensent qu'il est mort ? reprit Gauthier en lâchant Victoria, se tordant les mains.
Victoria savait que Gauthier et Casper étaient amis et que la perte de l'Osamodas serait douloureuse pour le Pandawa.
 - Ils n'en savent rien. Le centre des vestiges d'une explosion de cinq kilomètres est à la place du lieu de la confrontation d'un Duel Mortel entre Arty et Seifer.
 - Étrange remarqua Ori qu'est ce qui aurait bien pu causer une telle déflagration ?
 - Aucune idée répondit sincèrement la capitaine et ils n'ont aucune information non plus. Bon je vais vous laisser, je suis fatiguée.
 - Tu as a peine mangé, protesta Thomas, et il n'est que neuf heures !
 - J'ai besoin d'être seule, avoua la jeune femme. Bon, bonne nuit.
Elle se retira dans sa tente et pleura à chaudes larmes la perte de son ami. D'abord James, puis Sincyr, même si son attirance pour le garçon avait été les effets d'un sort, puis maintenant Arty. La mort ne la lâcherait donc jamais ? Était-elle condamnée à vivre des décès toute sa vie ?
Respirant un bon coup, elle s'agenouilla et sécha ses larmes. Elle fouilla dans ses affaires et observa longuement une photo, prise sur l'engin de bois qui leur avait permis de se rendre à Frigost.
Casper se tenait tout à gauche, souriant dans les bras d'Ashlinn qui essayait d'embrasser distraitement son petit ami. À coté, Johnny avait son petit air sombre habituelle, cachant son bras zombifié. À l'extrême droite se trouvaient Gauthier et Jordan Nuaire qui riaientt avec joie et au centre, Célia et elle-même qui entouraient James, chacune déposant un baiser sur les joues du jeune Éniripsa qui resplendissait de bonheur, Moon sur son épaule.
C'était Arty qui avait pris la photo rapidement, avant de retourner aux commandes de la plate-forme volante. Tous étaient alors heureux, même si leur joie était ternie par Isaac, Laura et les morts-vivants. Elle rangea la photo en caressant le visage de James, avant de s'étaler sur son sac de couchage. Cependant, elle ne s'engouffra pas dedans, la chaleur tropicale de la jungle était bien trop étouffante. Victoria avait hâte d'être au lendemain où ils pourraient enfin mettre la main sur l'antivirus, puis repartir de cette île effrayante et inconfortable.
 
C'est un baiser chaud se posant sur ses lèvres qui la réveilla. Elle aperçut au dessus d'elle un corps sombre, des ailes repliées, des yeux jaunes... qui exprimaient de la haine.
Elle tenta de crier mais la main de Lunix se posa sur sa bouche.
 - Chuuut, ne t'inquiète pas, je ne te ferais pas de mal, tout du moins, pas maintenant. Peut être devrais-tu te lever, ton amie Erika s'est réveillée et est partie dans les bois, sans-doute pour un petit besoin et vois-tu, j'ai très envie de la rejoindre. Je te déconseille de prévenir tes amis !
Il émit un éclat de rire silencieux et sortit sans un bruit de la tente. Elle le suivit en s'armant d'une dague et d'un pistolet, se maudissant d'être si peu vêtue. La chaleur de la tente laissa place à un froid vif. L'air était glacial, le sol avait gelé, glaçant ses pieds nus. Il ne restait que des braises froides du feu de la veille.
Sans tenir compte de ses claquements de dents, elle courut en direction de la jungle, fouillant des yeux chaque arbre, dans l'espoir de trouver Erika avant Lunix.
« Pas elle »
Des ronces griffèrent les mollets de Victoria, la plante de ses pieds lui faisait mal, mais elle ne s'arrêtait pas. Elle aperçut soudain la jeune fille qui revenait paisiblement et qui ouvrit des yeux étonnés en voyant la tenue de Victoria.
 - Capitaine ? Mais que faites vous si peu vêtue en dehors de votre tente ? Vous devez être gelée.
Elle regardait les cuisses à découvert de Victoria d'un air dubitatif.
 - Tais-toi, nous devons vite entrer au campement, Lunix est ici !
Alors qu'elle se retournait, elle reçut un coup dans son estomac et se retrouva au sol, tandis qu'une silhouette sombre l'enjambait et rejoignait Erika lentement.
Cette dernière hurla, dégaina un pistolet et se mit à tirer sur Lunix qui n'esquissa aucun mouvement de fuite, lorsque les balles pénétrèrent dans sa chair.
 - Ne connais-tu donc pas le seul moyen de tuer un démon ? lança-t-il d'un ton glacial, plaquant Erika contre un arbre, observant son corps avec avidité
Elle ne répondit pas, suffoquant. Victoria se redressa, cria de toutes ses forces, dégaina sa dague et se lança sur le démon noir, poignardant son dos de toutes ses forces, tentant de lui transpercer le c½ur.
Il se débarrassa d'elle d'un mouvement d'épaule et reporta son attention sur Erika. Soudain, le démon émit une onde de charisme impressionnante. Victoria ressentit pour lui un désir violent, irrésistible, bien pire que celui qu'elle avait ressenti pour Sincyr, elle s'avança lentement vers lui, bavant presque devant le corps musclé du démon. Erika semblait être dans un pire état, se frottant doucement contre lui, émettant des soupirs de plaisir.
Thomas, Ori, Harvey, Darken et Gauthier apparurent soudain, Victoria ne leur prêta aucune attention et se mit à caresser le dos de Lunix avec adoration, embrassant son cou.
Thomas l'écarta brutalement et repoussa Lunix. Erika et Victoria tentèrent d'aller vers lui, mais Gauthier et Ori les retinrent.
 - Lâchez-moi ! hurlèrent les deux femmes en c½ur, essayant désespérément de rejoindre le démon.
Lunix se redressa et lança un regard brillant à Darken.
 - Pourquoi les retenez-vous, gronda-t-il de sa voix grave, regardez comme elles me désirent, si je leur demandais de déchirer leurs vêtements, elles le feraient.
Ce n'était pas un ordre, pourtant, Victoria eut du mal à ne pas le faire. Thomas et Gauthier fixaient leur capitaine et Erika avec horreur, tandis qu'elles continuaient d'observer Lunix avec adoration. La médecin tentait même d'arracher ses vêtements et griffait Gauthier pour qu'il la lâche.
Alors, elle le mordit jusqu'au sang et dans un hurlement, il la lâcha. Elle se jeta dans les bras de Lunix qui s'envola, éclatant d'un rire froid et vainqueur, emportant Erika dans la nuit noire.
Le charme s'arrêta alors et Victoria tomba à genoux, se les écorchant sur le sol glacé. Une violente migraine la saisit.
 - Je suis un monstre, murmura-t-elle. J'ai désiré cette horreur d'une façon que je n'ai jamais ressentie pour aucun homme, je ne suis qu'une...
Elle ne termina pas sa phrase et éclata en sanglot une fois de plus, tandis que Thomas l'aidait à la relever. Ils retournèrent au camp sans Erika et décidèrent que chaque jour, quelqu'un dormirait avec elle. Ils savaient pertinemment que la médecin allait souffrir longuement, avant de mourir.
Ainsi, c'est dans les bras de Thomas que Victoria s'endormit, semblant entendre les plaintes autant emplies de plaisir que de douleur d'Erika, que Lunix devait abuser, quelque part sur l'île.


Renaissance, Chapitre 6

Casper se réveilla dans un lit étroit et dur. Plein de courbatures, il se releva en poussant un grognement de douleur et remarqua qu'il se trouvait dans une grande cellule aux murs faits de pierre nue, une porte en bois munie d'une petite grille l'enfermant solidement. Visiblement, il avait été enlevé par des ennemis pendant qu'il était évanoui... Peut être que ses pouvoirs de fils d'Osamodas lui permettraient de s'échapper, cependant, il n'en était guère convaincu. Il savait qu'on lui avait fait avaler une drogue afin qu'il ne puisse pas invoquer. En effet, un Craqueleur aurait pulvérisé la porte sans difficulté.
Se sentant seul et oppressé, il s'approcha d'une petite fenêtre munie de barreaux. Dehors il faisait nuit, une brume épaisse l'empêchait de voir plus loin qu'à dix mètres, soit une grande cour carrée à demi ensevelie.
Il poussa un soupir d'ennui et se mit à faire les cents pas dans la petite salle, regardant d'un ½il critique les chiottes qui avaient l'air singulièrement dégueulasses, ainsi que le lavabos où des traces de vomi étaient visibles. L'air était nauséabond, quasiment irrespirable. Casper s'empressa de retourner à la fenêtre.
Le reste de la nuit passa lentement, enfin, l'aube apparut, transperçant les nappes de brouillard et il aperçut les contreforts d'une montagne, ainsi qu'une vaste forêt de pins et de trembles, grouillante de Sanglaciers, Fricochères et autres Écumouths.
Il entendit soudain le cliquètement d'un trousseau et se retourna pour voir un homme de haute stature qui le fixait avec un immense sourire. Il s'immobilisa en le reconnaissant, frappé de stupeur. Non, c'était impossible.
 - Surpris de me voir ? demanda Seifer en éclatant de rire, je dois dire que ta puissance était impressionnante, cependant tu as voulu protéger les ossements de mon frère, et je n'ai eu qu'à rester près d'eux jusqu'à ce que tu t'évanouisses.
 - Comment as-tu pu survivre à l'explosion de ta propre bombe ? s'enquit sèchement Casper.
 - C'est simple, j'ai utilisé le sort Kaboom qui me permet de ne pas subir les dégâts de mes bombes... Un jeu d'enfant. Arty était convaincu qu'il allait me tuer, étonnant, n'est-ce pas ? Il a toujours été trop sûr de lui.
 - La ferme salopard, il valait cent fois mieux que toi !
 - Certes, mais moi au moins, je suis en vie !
Seifer s'assit tranquillement sur une chaise que Casper n'avait pas vu, ne se souciant pas de la fureur du jeune homme.
 - Comme je l'ai dit, j'ai été très impressionné par tes pouvoirs. D'où te viennent-ils ?
 - Ça ne te regarde pas.
Le Roublard eut un rire sans joie, ses yeux froids observant Casper avec hostilité.
 - Pourtant, tu vas devoir me révéler certaines choses, sinon, cette femme risque d'avoir mal pour toi...
Il claqua des doigts et deux hommes cagoulés entraînèrent de force une femme qui se débattait avec fureur. Casper reconnut Carmen Ir, l'infirmière qu'il avait sauvé, son ventre se noua.
 - Comment...
 - Elle vous a suivi lors du Duel Mortel, mais nous l'avons interceptée, ce qui est une chance pour elle, à vrai dire. Je pense qu'elle aurait été pulvérisée par ton déferlement de puissance. D'ailleurs, je te félicite de la façon dont tu as tué Htailog. Sans pitié, avec rage... tu n'es pas si différent de Lunix ou moi...
Casper pâlit mais ne répondit pas, valait mieux ne pas contrarier le Roublard, après tout, la vie de Carmen était en jeu.
 - Que veux-tu de moi ? interrogea le jeune Osa d'une voix tremblante, s'asseyant lourdement sur sa banquette.
 - Tout d'abord, je veux savoir d'où te viennent tes pouvoirs.
 - Je les ai toujours eus, ils me viennent de mon père. Osamodas.
Seifer parut troublé par la révélation mais ne contesta pas sa véracité.
 - Tu sembles bien plus puissant que ton père qui semble avoir disparu de la circulation... Cela explique beaucoup de choses. Arty connaissait ta véritable identité lorsqu'il t'a proposé d'être son second pour le duel ?
 - Non, personne ne le sait.
En vérité, Lunix et Lana étaient au courant, mais il ne préférait pas attiré d'ennuis à cette dernière.
 - Mmm... maintenant, tu vas pouvoir me parler de choses plus... importantes. Tout d'abord, comment entre-t-on dans les Larmes d'Ouronigride.
Casper resta muet, il était hors de question qu'il révèle une quelconque information qui porterait préjudice à l'Obsidiantre et qui causerait probablement sa perte.
Seifer hocha lentement la tête, l'un des hommes cagoulés appuya sur la gorge de Carmen à l'aide d'une dague, entaillant la peau.
 - D'accord ! Il y a un passage, en dessous de l'épave du Grolandais qui vous mènera droit vers les Larmes d'Ouronigride.
 - Tu vois, tu peux être compréhensif, parfois ! J'imagine que les survivants sont retranchés dans le château de Missiz Frizz. Comment y accède-t-on ?
 - Tu n'as qu'à aller à l'aéroport de Ventis, la capitale des Larmes, de là tu prends un avion en direction du château en faisant croire que tu livres des ressources, expliqua Casper d'un ton amer, évitant le regard de Carmen.
 - Bien ! Laissez la petite sotte ici. Merci pour tes renseignements, mon ami, tu nous es très utile ! Je pense que lorsque Lunix t'aura infecté de magie noire, tu feras un bon soldat ! Hahaha !
Il sortit de la cellule, flanqué des deux hommes cagoulés qui avaient jeté Carmen contre le sol. Casper l'aida à se relever.
 - Pourquoi tu leur as dit tout ça ! Nos amis sont fichus, maintenant !
 - Je ne voulais pas perdre une amie, une fois de plus, souffla le fils d'Osamodas en détournant les yeux.
Carmen le rejoignit sur la banquette et posa une main réconfortante sur sa cuisse.
 - Je suis désolée... qui as-tu perdu ?
Il hésita. Pouvait-il se confier à cette infirmière qu'il connaissait à peine, mais qui importait tant, à ses yeux ?
 - Ma petite amie, Ashlinn. Elle a été tuée lors de la bataille contre Isaac, il y a sept mois.
Carmen ne dit rien, se contentant d'observer le visage du garçon avec intensité.
 - Et maintenant Arty... je ne veux plus subir cela, c'est si... difficile.
 - Je comprends.
Il observa longuement les yeux verts de Carmen, puis fixa sa bouche, légèrement entrouverte. Il se sentit attirer vers elle mais préféra ne pas bouger, même si elle était morte, il croyait trahir Ashlinn.
«  Pardonne moi, tu es morte il y a si peu de temps et déjà j'éprouve de l'affection pour une autre femme... »
C'est Carmen qui l'embrassa, au début refusant de lui répondre, il finit par lui rendre son baiser, chassant Ashlinn et Arty de ses pensées, heureux, ne se concentrant que sur l'infirmière qui s'allongea lentement sur lui, sans se détacher de ses lèvres. Une unique larme roulant sur les joues de l'Osamodas, il tourna la page et ne songea plus qu'au plaisir qu'il ressentait.


Renaissance, Chapitre 6

Alors qu'ils avaient vécu une soirée splendide, le matin était triste et glacial, chacun était abattu de la perte d'un nouveau membre du groupe. Victoria se disait avec tristesse qu'ils seraient débarrassés de Lunix pendant un moment, le temps que ce dernier utilise Erika afin d'assouvir ses désirs, sans compter qu'il allait probablement la torturer longuement avant d'en finir avec elle. La capitaine était très triste, Erika était devenue son amie, au fil des mois. La médecin avait aussitôt été intégrée dans le groupe que commandait Victoria, et s'était toujours bien entendue avec cette dernière.
Victoria finit de replier sa tente d'un air sombre et la déposa sur la rive du lac, enfilant sa combinaison de plongée, ignorant les cinq mecs qui l'entouraient.
Sauf Darken, ils avaient tous une réserve d'oxygène d'environ trois heures. Elle espérait trouver quelque chose leur permettant de remplir à nouveau leur air, sinon ils étaient mal barrés. En effet, la cité sous-marine se trouvait à une heure quarante-cinq d'ici.
Darken prit sa forme de démon, et lorsque ses pieds touchèrent l'eau, ses mains se palmèrent, des branchies apparurent dans son cou et il s'empressa de plonger, afin de respirer. Suivie de Gauthier, Thomas, Harvey et Ori, Victoria plongea et suivit le démon qui avançait à leur rythme, dans l'eau claire. L'eau n'était pas très profonde, quatre mètres maximum, et le soleil arrivait à percer, aussi, il n'y avait aucun souci de visibilité.
Émerveillée par la richesse sous-marine, Victoria observa des bancs de poisson nager lentement et disparaître à son approche, des algues éclairées par le soleil se balançaient lentement, des pierres précieuses scintillaient, attirant le regard espiègle de Harvey. Leur immersion se faisait le plus rapidement possible, déjà les jambes de Victoria commençaient à fatiguer.
Au bout de trois quart d'heures, l'eau devint enfin sombre et beaucoup plus froide qu'elle ne l'était déjà, ils s'enfoncèrent encore plus, Victoria était frigorifiée. Des créatures marines stressantes et curieuses firent leur apparition, l'air menaçant mais ne s'approchant pas du groupe et encore moins de Darken, qui ressemblait à un immense poisson sombre.
Une heure et demi était déjà écoulée et la cité n'étais toujours pas en vue, Victoria se mit à paniquer et hésita à rebrousser chemin. Cependant, l'idée que Lunix l'attendait de pied ferme, impatient de goûter au corps de la jeune fille lui frôla la tête et elle se contenta de nager plus vite, effrayée.
Une dizaine de minutes plus tard, la ville engloutie apparut enfin, peu éclairée dans les eaux sombres, une bulle bleue claire, transparente l'entourait. Darken nagea jusqu'au sol et lorsqu'il la traversa, reprit son corps de Zobal, ses vêtements n'étaient même pas mouillés, puisqu'ils disparaissaient lorsqu'il changeait d'apparence. Victoria le suivit et constata qu'elle pouvait marcher normalement et que l'air était respirable. L'eau avait disparue. Elle se débarrassa de son masque et libéra ses longs cheveux trempés, tremblant de froid.
 - Il va nous manquer dix minutes d'oxygène déclara-t-elle, angoissée et pas rassurée par les lieux.
Ils se trouvaient dans une véritable ville fantôme, ses paroles se répercutèrent longuement, jusqu'à n'être plus qu'un écho lointain.
 - Il y a peut être une réserve mais je ne suis pas sûr, déclara Isaac. Au pire, je pourrais vous prendre un par un et je mettrai beaucoup moins de temps, environ une heure, peut être moins. Mais il ne faudra pas avoir peur de rester seul pendant longtemps.
 - Nous ferons ça si il n'y a pas d'autres alternatives, n'oublions pas qu'il y a un démon qui rôde de l'autre côté du lac. Et qu'être unis est notre plus grande force...
Isaac les guida à travers l'immense cité sous-marine, empruntant des ruelles étroites. Les bâtiments étaient pour la plupart en ruines, l'érosion avait entamé la pierre, la lissant partiellement.
 - Comment as-tu mis la bulle en place ? demanda Thomas, fasciné par le décor insolite.
 - Un sort, tout simplement. Il consomme beaucoup mes forces, donc une fois qu'on aura l'antidote, je le lèverai. C'est dommage pour la ville, elle sera probablement pulvérisée par la pression de l'eau répondit nonchalamment Isaac.
 - Qui a vécu ici ? reprit le Steamer qui devait se sentir dans son environnement, sous le lac.
 - C'est tout une histoire, marmonna le Zobal.
 - Oui mais on a le temps fit remarquer Ori.
 - Bon d'accord... on raconte que jadis, cette ville était prospère mais seulement gouvernée par des femmes. Cependant, les Pandawas et les Ecaflipettes étaient interdites d'accès, tout comme les mâles, car les femmes ici, complètement rasée à part les cheveux détestaient les poils, et ne supportaient donc pas la présence des classes interdites. Elles sortaient de leur ville uniquement pour enfanter, et elle remettait les bambins aux hommes si ils étaient des garçons.
«  Bref, le fait que les Pandawas soient exclues de la cité a vexé la déesse de ces dernières, qui a jeté une malédiction sur les femmes de la ville. Elle leur a fait pousser des poils qui repoussaient immédiatement coupés. Rejetées par les hommes, la plupart se sont suicidées, mais une centaine est restée et a fait un pacte avec le démon des profondeurs marines, Epsylon. »
Il marqua une pause pour reprendre son souffle, continuant de guider le groupe à travers le dédale qu'était la ville perdue.
 - Elles ont demandé à Epsylon de vaincre la malédiction de la déesse Pandawa, en échange, à chaque pleine lune, elle lui offrirait une nouvelle vierge, la plus belle d'entre toutes. Epsylon accepta de les aider mais refusa les vierges. Alors leurs poils disparurent et les cents restantes se sont aussitôt jetées dans les bras des hommes, emplies de désir, sauf une. Phirana voulait se venger de la déesse, aussi, elle invita tous les Pandawas vivant près de la cité et lors de la nuit, les égorgea. Alors, la déesse s'est vengée et a englouti la ville, tuant chaque femme, sauf une : Phirana qu'elle transforma en sirène. D'après la légende, Phirana est restée magnifique et sa queue de poisson se changerait en jambes si elle foulait la terre ferme, alors elle l'a condamnée à rester dans cette cité, elle l'a obligée a ne plus sortir.
 - Oui mais toi, tu as viré l'eau de la ville, donc Phirana se balade dans le coin, avec des jambes, remarqua Gauthier.
 - Peut-être, je ne l'ai jamais croisée, elle doit être morte, depuis le temps. Ça s'est passé il y a plusieurs siècles.
Le Zobal se tut et s'arrêta devant une grande bâtisse. Retirant son masque, il se tourna vers le groupe, un sourire sur le visage.
 - L'antivirus est dans ce bâtiment, il est temps d'en finir avec ces stupides zombies !


J'espère que cette suite vous a plu, comme d'habitude le prochain chapitre sortira vendredi prochain, sauf si j'ai un empêchement et que je le sorte plus tôt/tard. Bon je ne vais pas faire de commentaire sur des moments de l'histoire, sinon Olf va encore se spoil tout seul... Quel boulet :D !
Je mettrai bientôt à jour l'article sur les personnages de Renaissance notamment en ajoutant les nouveaux et les morts, ainsi que certains détails qui auraient pu changer (que Casper est le fils d'Osamodas, notamment)... Voilà voilà, à bientôt !
 
Edit : Ce matin je go dj meulou puis blop, full bon odorats, no EC, bonnes roulettes (double roulette PA par exemple), j'me dis c'est bon ma poisse est partie, et j'go dj Bworker. Tout se passe bien, je ne fais que deux odorats négatifs (oui, c'est merveilleux pour moi...) et j'arrive au boss.
On arrive au tour de l'éca, il lance Odorat : 0pa, -1pm, je rage pas trop, j'ai l'habitude... tour d'après roulette PM, -1400 dans les dents à cause du Cybwork et seulement 600 du boss qui a utilisé sa sanction sur une invok.
Tour suivant, la salope de Mama recon le boss et re-roulette Pm. Tour suivant je recon un perso, roulette Pm, je me fais shooter le Panda. Tour d'après pas de roulette pm (sans les roulettes pm j'avais que le boss au cac donc je gérais.), l'éni se fait buter et aussi le Zobal. Je réussi à tuer le boss et m'éloigne du Cyb qui me tape quand même du 700 x2 (ils se sont pris un bon up dans la tronche, ils faisaient -300 a -400 avant...), je me cache derrière un Elementaire assez faible et devinez quoi ? Roulette PM qui fait que le Cyb m'achève :)
 
J'me pends ? je pète l'ordi ? je delete l'éca ? je stop dofus ? 
 



Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.156.39.245) if someone makes a complaint.

Comments :

  • OLF-94

    21/07/2012

    ^^ x).

    #Largen

  • Dark-phire

    21/07/2012

    OLF-94 wrote: ":S, ton histoire est vraiment tragique avec tout les morts O_o, sinon encore une fois ta fait un chapitre kiffant x). Je sais la suite, ils vont prendre l'antidote et pendant qu'Isaac raméne les garçons, la siréne va attaquer Victoria x). Sinon, je te plains vraiment pour ton éca, normalement ils sont censé amené de la chance xD.

    #Largen
    "

    Merci :D ! Tu verras :)

    Tous les écas apportent de la chance, sauf le miens :)

  • OLF-94

    21/07/2012

    :S, ton histoire est vraiment tragique avec tout les morts O_o, sinon encore une fois ta fait un chapitre kiffant x). Je sais la suite, ils vont prendre l'antidote et pendant qu'Isaac raméne les garçons, la siréne va attaquer Victoria x). Sinon, je te plains vraiment pour ton éca, normalement ils sont censé amené de la chance xD.

    #Largen

  • Dark-phire

    21/07/2012

    OLF-94 wrote: "Oui, c'est possible aussi xD, de toute façon si tu me dit sa, c'est que y'a une raison haha :p, de toute façon dans la dernière phrase, sa laisse du suspens avec son sourire au lèvre, t'aurais pu ajouter son sourire sournois hahaha :D OMG sa va être énorme la suite je suis sur xD bon, j'vais le coucher x) courage pour l'eca"

    Oui la suite est pas mal, hot et gore à la fois mais j'en dis pas plus :D !

  • OLF-94

    21/07/2012

    Oui, c'est possible aussi xD, de toute façon si tu me dit sa, c'est que y'a une raison haha :p, de toute façon dans la dernière phrase, sa laisse du suspens avec son sourire au lèvre, t'aurais pu ajouter son sourire sournois hahaha :D OMG sa va être énorme la suite je suis sur xD bon, j'vais le coucher x) courage pour l'eca

  • Dark-phire

    21/07/2012

    OLF-94 wrote: "Leur immersion se faisait le plus rapidement possible, déjà les jambes de Victoria commençaient à fatiguer.

    =) lol tu m'a afficher dans ta conclusion xD
    Pauvre Erika :/ mais qui sait ? On a pas la confirmation de sa mort :p. Bouhh Casper ! J'aurais le seum à sa place... Seifer pas mort, J'halucine limite o_o' toi t'a jouer un roublard, sa se voit xD mais c'est vraiment ce que le sort Fait IG. ? X) bon sinon, quelque chose me dit que le prochain vas être un truc de ouf :p Issac va-t-il retourner dans le côté obscur ? :D
    Pour l'édit : LOL. Y'a pas d'autre solution ? xD, fait comme grostar à dit, arrête ces roulettes inutiles x(
    "

    De base je comptais le faire mourir à ce moment puis je trouvais ça nul de le faire mourir si tôt.
    Oui c'est ce qu'il fait, mais j'étais pas sûr du nom...

    Qui dit qu'il n'est pas déjà dans le coté obscur et fait tout simplement semblant :) ?

  • Dark-phire

    21/07/2012

    Grostasbarbu wrote: "+ fais tout simplement pas de roulettes"

    Où est l'intérêt de jouer un éca, alors ?

  • Dark-phire

    21/07/2012

    Grostasbarbu wrote: "la médecin allait mourir, avant de souffrir longuement.
    Gné ? L'inverse non ?
    "

    J'crois oui xD

  • OLF-94

    21/07/2012

    Leur immersion se faisait le plus rapidement possible, déjà les jambes de Victoria commençaient à fatiguer.

    =) lol tu m'a afficher dans ta conclusion xD
    Pauvre Erika :/ mais qui sait ? On a pas la confirmation de sa mort :p. Bouhh Casper ! J'aurais le seum à sa place... Seifer pas mort, J'halucine limite o_o' toi t'a jouer un roublard, sa se voit xD mais c'est vraiment ce que le sort Fait IG. ? X) bon sinon, quelque chose me dit que le prochain vas être un truc de ouf :p Issac va-t-il retourner dans le côté obscur ? :D
    Pour l'édit : LOL. Y'a pas d'autre solution ? xD, fait comme grostar à dit, arrête ces roulettes inutiles x(

  • Grostasbarbu

    21/07/2012

    + fais tout simplement pas de roulettes

Report abuse