Renaissance, Chapitre 1

Salut à tous mes chers lecteurs, je dois dire que vous m'avez manqué ces derniers temps. Ayant déménagé, je ne bénéficiais plus de ma merveilleuse connexion en mousse qui plantait toutes les... vingt-trente minutes... Donc nous avons commandé une freebox à... free et en trois jours, elle a été livrée à domicile. je l'ai installée, et cinq minutes plus tard, il y avait internet. Qui a dit que Free était nul ? de plus, on est tout proche de l'antenne internet, donc PLUS DE LAG, je passe de 2 barres à 5 ! CEPAMANIFIK CA ?
 
Bref, histoire de ne pas laisser le blog mort, j'ai décidé de mettre Renaissance avec un peu d'avance, je rappelle que c'est la suite d'Infectés, pour ceux qui ne suivent pas trop. Beaucoup plus sanglant, du moins à mon goût il ne pourra pas être adapté en vidéo. De plus, je vais jouer avec vos hormones dans certaines scènes plus ou moins chaudes. Il y a plusieurs narrateurs, dont le principal est Victoria Tomik et j'ai déjà écrit 6 chapitres ! Sachant que j'en sortirai un par semaine, avec à chaque fois un résumé du chapitre précédent, je pense que vous ne perdrez pas le fil de l'histoire.
 
Donc une histoire plus axée sur les sentiments des personnages, mais toujours bourrée d'action, je vous laisse apprécier ou non ces lignes !
 
Renaissance, Chapitre 1
Renaissance, Chapitre 1

Résumé d'Infectés.

Dans un laboratoire où ont lieu diverses expériences biologiques, un accident a lieu. Crocabulia, la reine des Dragoeufs qui a été victime des scientifiques est libérée par un homme mystérieux et répand la mort dans le laboratoire.
Deux ans plus tard, le monde est ravagé. Ceux qui ont été mordu par Crocabulia sont devenus des morts-vivants, dénués de conscience et d'âmes, ne vivant qu'avec un seul besoin : celui de manger.
L'infection se propage sur tout le monde des douze, seules les îles sont épargnées.
James, un jeune Éniripsa et Célia, sa meilleure ami qui est une Sram échappent de peu à des créatures et sont sauvés par un groupe de survivants lourdement armés dirigé par un Roublard du nom de Ryko Rateur.
L'un des survivants est infecté et est abattu par Victoria Tomik, une Éniripsa.
Le groupe utilise une voiture pour fuir Bonta et s'arrête au manoir Alpha où se réunissent quelques survivants.
James et Célia sont amenés devant Dame Alpha, la chef, qui les informe que le lendemain, ils ferait parti d'un groupe qui retournerait dans le laboratoire où tout a commencé.
Le groupe est constitué de James, Célia, Victoria, Ryko, Laura Ticide ou Dame Alpha, de Jean Caisse, un Sacrieur et d'Arty Chaud, Sram et bras droit de Laura, supposé être un traître.
Ils sont rejoints devant le laboratoire par Thomas Reuto, un Sadida expert en informatique et Isaac Harien, un Zobal très mystérieux.
Ils pénètrent dans le laboratoire mais sont très vite séparés.
Jean est tué lors d'un éboulement qu'il a provoqué pour sauver Arty, Victoria, Ryko et James. Peu de temps après, Thomas est également tué par des zombies.
Cherchant l'antivirus, Arty et son groupe arrivent dans une salle où un homme est grièvement blessé.
Ils sont alors rejoints par Célia, Isaac et Laura.
Le survivant, un laborantin du nom de Johnny Stérique raconte les événements qui se sont déroulés dans le laboratoire et accuse donc Laura d'être une traîtresse.
Ryko pointe son arme sur la jeune femme et est à deux doigts de tirer mais il est froidement abattu par Isaac, qui se révèle être celui qui a libéré Crocabulia.
Isaac et Laura s'échappent avec le virus, en laissant cependant un échantillon au reste du groupe qui l'inocule à Johnny, dont la transformation en créature cesse.
Alors qu'ils repartent, James est infecté. Il est emmené dans les vestiaires et reste auprès de Victoria qui s'est tordu la cheville et ne peut donc pas bouger aisément.
Arty, Johnny et Célia partent à la recherche d'un antivirus qu'ils ne trouvent malheureusement pas.
Alors que tout espoir s'est envolé, Johnny administre son sang à James, stoppant l'infection. Le scientifique a en effet l'antivirus dans son organisme et il peut être transmis.
Les alliés s'échappent du laboratoire grâce aux égouts où ils manquent être tués par Crocabulia.
Ils retournent à la Maison Alpha où se cachent Casper Méable, un Osamodas et Ashlinn Éhair.
Tous ensembles, ils partent en direction du port d'Amakna d'où ils prennent un bateau appelé L'Espoir.
Le navire est attaqué pendant la nuit par des morts-vivants et coule à cause d'une explosion dans la cale.
James et Victoria se réveillent le lendemain sur l'île de Moon. Les autres ont disparu.
Après avoir exploré l'île, ils découvrent le cadavre affreusement mutilé de la capitaine de L'Espoir et sont capturés par des Kannibouls.
James est séparé de Victoria et retrouve au campement ses amis, en plus de Jordan Nuaire, second de la défunte capitaine, Gauthier Nervey, un matelot et Casper.
Ils sont emmenés dans une clairière où au centre est érigé un totem.
Célia est enchaînée au totem, Moon, le singe légendaire apparaît et ne semble pas convaincu par la jeune fille.
Le chef des Kannibouls va la tuer, seulement James se libère et vole au secours de Célia. Il blesse également Moon à la cuisse qui ne peut plus s'enfuir.
Après une discussion avec le singe, James brise le marteau de Moon, libérant l'esprit de l'animal emprisonné par les Kannibouls.
Suite à la torture d'un cannibale, Arty apprend qu'un engin volant est caché sur l'île et le trouve. Tous partent ensuite pour Frigost.
Pendant ce temps, Isaac et un groupe de mercenaires se rendent sur Sakaï où ils vainquent N et l'obligent à leur jurer fidélité.
Isaac, qui contrôle les zombies et à présent en possession d'une armée assez puissante pour détruire chaque créature de Frigost.
James, Arty, Célia, Victoria, Johnny, les matelots, Ashlinn, Casper et Moon se rendent alors sur Frigost.
James et Johnny sont enfermés et le bras du scientifique est amputé, pouvant malencontreusement infecté quelqu'un.
Le groupe se rend ensuite au château du comte Harebourg, et réussissent à le convaincre de les aider.
Suite à cela, une terrible bataille a lieu. Le comte est tué, Johnny se transforme en mort-vivant et est abattu.
James tue ensuite N.
Célia s'est sacrifiée pour James pendant la bataille, le garçon est donc très triste, et plein de haine.
Arty retrouve Isaac, grâce à un satellite, le Zobal se trouve près de Brâkmar.
James, aidé du Sram, de Victoria et d'un groupe de soldats aguerris prennent un jet et retrouvent le Zobal qui semble les attendre, en compagnie de Laura.
La Féca élimine chacun des soldats mais est vaincue par Arty.
Isaac, a quand à lui ouvert un portail vers le monde des Démons, et se révèle être Darken, leur maître.
S'ensuit une confrontation entre lui et James. Il blesse mortellement le garçon mais ce dernier, au prix d'un effort surhumain, réussit à assommer Isaac. Arty et Victoria ont quant à eux refermés la faille.
James meurt dans les bras de Victoria qui est anéantie par le chagrin, amoureuse du jeune homme.
Arty récupère Isaac et le dépose dans l'avion, ainsi que le corps de James et retourne en compagnie de Victoria sur Frigost.
La jeune fille décide de tenir sa promesse faite à James avant de mourir : réussir à éradiquer le virus et assister à la Renaissance de ce monde ravagé.


Renaissance, Chapitre 1


L'odeur du sang emplit ses narines qui se froncèrent, les muscles de son corps se détendirent, son visage se couvrit d'un sourire sadique, dévoilant des dents blanches taillées en pointe. Sincyr, ligoté sur une large table de fer émit un nouveau grognement de douleur lorsque la lame acérée entailla sa peau, faisant couler le liquide précieux. Seifer observait sa victime sans émotion, à part un rictus cruel. Il prenait plaisir à torturer le Crâ, encore un point commun qu'il partageait avec son frère aîné qui s'était détourné du chemin de l'Obscurité, afin de rejoindre la lumière.
Seifer se souvenait encore comment Arty avait mis toute sa fureur afin de vaincre chaque assaut de la cité maléfique, Brâkmar, qui avait été dirigée par le terrible Djaul pendant de longues années, avant qu'il ne se fasse infecter, puis abattre par un Zobal mystérieux qui s'avérait être le très célèbre Isaac Harien. Peu de personnes connaissaient la véritable identité de ce dernier, qui se révélait être Darken, l'actuel dieu des démons, qui avait renversé Rushu et ses Shushus afin d'implanter son propre monde dans la Shukrute. Ainsi était née la Faille, où vivaient des milliers de démons sanguinaires rêvant de déferler sur le monde des douze afin de dévorer ses habitants à la chair si tendre... Bon, il n'y en avait plus beaucoup à vrai dire, la population ayant chuté dangereusement depuis la propagation du Necros.
Seifer fixa les yeux bleus de Sincyr qui l'observaient avec haine. Le bourreau sourit et demanda, d'une voix douce, dont les mots semblèrent danser dans la pièce, émettant un son étrange, aigu.
 - Comment entrer dans la bourgade... Dis-le moi et tu auras peut être la vie sauve... Révèle moi comment pénétrer dans la prison où Isaac est retenu, et ressortir sans déclencher d'alarme... Lunix sera très content de son dîner si tu ne parles pas !
Il appuya la lame froide de la dague ensanglantée sur la gorge de Sincyr qui déglutit avec difficulté.
 - De l'eau maugréa faiblement ce dernier.
Agacé, Seifer se leva et apporta un petit verre que le prisonnier but avidement.
 - Encore ! exigea-t-il en toussant.
 - D'abord tu parles ! Que sais-tu !?
 - Rien.
Seifer poussa un hurlement de rage et se retint de poignarder Sincyr qui éclata d'un rire faible avant de cracher ses poumons.
 - LUNIX ! S'écria le tortionnaire, ses yeux verts fous lançant des éclairs, j'ai besoin de toi.
Un tremblement se fit sentir lorsque Lunix en question se mit en direction de la cellule. Lorsqu'il apparut dans la pièce, Sincyr l'observa avec crainte et admiration mélangées, éberlué par la beauté et l'assurance dégagées par l'apparition.
De toute évidence, c'était un démon. Il frôlait les deux mètres, possédait d'épais cheveux jaunes qui s'élevaient en épis sur son visage lisse, noir comme la nuit. Ses yeux étaient assortis à sa chevelure, mais une lueur obscure les rendaient froids. Son nez était droit, sa bouche presque invisible, avec des lèvres mince. Il possédait un poitrail musclé, imposant, tout comme ses bras massifs et ses épaules à l'aspect solide. Son torse était nu, mais il était vêtu d'un pantalon noir, comme le reste de sa peau. Cependant, il semblait gris et terne devant la noirceur brillante émise par son corps. Deux ailes, toujours noires et striées de doré étaient repliées dans son dos athlétique. Rien qu'un regard sur lui suffisait à déclencher un sentiment d'insécurité... il semblait si sombre... si dangereux.
 - Tu m'as appelé, Seifer... Que veux-tu ? demanda-t-il d'une voix profonde qui résonna dans la pièce. 
Sincyr se recroquevilla du mieux qu'il put, tentant d'échapper au regard brûlant du démon.
 - Il refuse de répondre à la question. Je ne sais toujours pas comment libérer Isaac. D'ailleurs, je ne comprends toujours pas pourquoi tu veux le voir libre, alors que tu veux prendre sa place.
Lunix observa attentivement Seifer. Le fait qu'il soit du côté de Darken était indéniable. Si il l'aidait, c'était seulement car il craignait que le démon l'élimine. Ce qui n'était pas faux. Cependant, il devait se méfier de cet humain, un Roublard qui était beaucoup plus malin qu'il ne le laissait paraître. Si il devait se retourner contre Lunix, il le ferait sans hésiter, mais avec prudence.
Le démon reporta son attention sur le blessé. Une idée germa dans sa tête.
 - Si il ne veut pas nous révéler comment faire évader Darken, alors c'est lui qui va le faire.
Seifer soupira d'agacement intérieurement. Lunix esquivait sa question, il ne voulait pas révéler pourquoi il comptait libérer son dieu.
 - Et comment voulez-vous qu'il fasse ça ? Sachant que si on le libère, il préviendra nos ennemis de nos intentions.
 - C'est pourquoi il faudra agir avec patience. Il devra s'attirer les contentements de ses collègues, puis lorsqu'il sera le gardien de la cellule de notre Maître Rouge, alors il le fera sortir...
 - Mais comment comptez-vous en faire un allié ? explosa Seifer, énervé par le démon énigmatique.
 - C'est simple. Je vais le contrôler.
Sur ces mots, Lunix leva les mains en direction de Sincyr. Des volutes de fumée sortirent des doigts griffus et s'enroulèrent autour du prisonnier qui hurla de douleur, lorsqu'elles entrèrent dans son corps, s'insinuant dans chaque muscle, chaque os et dans son c½ur qui devint rassit, sombre.
Les cheveux de Sincyr, habituellement blonds devinrent noirs, ses yeux bleus s'obscurcirent, devenant de la même couleur que l'océan le plus profond, tandis qu'une étincelle rougeoyante brillait au fond de l'iris.
 - Notre espion est prêt, lança Lunix avant de s'éloigner, ses ailes frémissantes, laissant une unique plume noire sur le sol de pierre.


Renaissance, Chapitre 1


La balle siffla et se ficha à toute vitesse dans le crâne du zombie qui s'écroula avec un bruit mat sur le béton.
Cinq combattants étaient entourés de dizaines de morts-vivants, qui s'approchaient peu à peu.
 - On entre ! hurla une voix féminine en poussant la porte en verre d'un supermarché d'un coup de pied. 
Les quatre soldats la suivirent et refermèrent derrière eux. 
Des tambourinements ne tardèrent pas à se faire entendre, les créatures tapaient de toutes leur force sur la vitre qui n'allait pas tarder à céder.
La capitaine de l'équipe, une jeune Éniripsa aux cheveux bruns tombant en cascade jusqu'à ses épaules et aux somptueux yeux verts darda son regard sur eux, avant de se détourner vers son équipe.
 - Erika, fais moi le point sur la situation, Mac et Josh, fouillez le magasin, pour voir si nous sommes bien seuls, Harvey, tu me poses des pièges près des portes.
La dénommée Erika, une petite Roublarde aux cheveux châtains, aux yeux marrons et à la peau foncée commença son rapport tandis que les deux soldats qui devaient inspecter les lieux, des Sacrieurs, s'éloignaient doucement en pointant leur uzi dans toutes les directions.
Harvey, l'expert en démolition, un Sram, installait des pièges mortels, de masse et sournois devant les vitres sur une surface d'environ deux mètres avant de reculer, satisfait.
Des fissures apparurent sur le verre.
La capitaine, Victoria Tomik, lança un regard froid en direction des morts-vivants et suivit les Sacrieurs.
Le supermarché semblait désert, cependant le groupe restait sur ses gardes.
Derrière eux, la porte céda et des explosions retentirent lorsque les zombies déclenchèrent les pièges de Harvey qui sourit, dévoilant ses dents blanches, cependant ça ne les arrêta pas et ils débarquèrent de tous les cotés.
Victoria dégaina deux pistolets et visa les têtes, chaque coup touchait sa cible.
Une étagère se renversa, la jeune fille se jeta sur le coté et atterri devant un groupe d'ennemis qu'elle abattit en quelques mouvements du doigt.
Un hurlement retentit, Josh avait été attrapé par quatre créatures qui déchiquetaient son bras à coup de dents. Sans hésiter, la capitaine tira une balle dans la tête du Sacrieur et dégaina un fusil à pompe.
Elle élimina chaque créature sur son chemin, dégageant une sortie pour son équipe surmenée.
Elle fut très vite séparée d'eux et courut le long d'une allée, toujours poursuivie. Elle se retourna et tira trois salves qui firent voler des morceaux sanguinolents.
Évidemment, la jeune femme avait bien pris garde à porter un masque afin de ne pas risquer d'être infectée en avalant par mégarde du sang vicié du virus Necros qui avait été créé par Isaac Harien, actuellement en détention sur l'île de Frigost.
L'Éni poussa un juron en comptant ses chargeurs, il ne lui restait que peu de munitions. Et pas de munition signifiait mort, dans une ville remplie de zombie.
Victoria et son équipe avaient été envoyés à Bonta, dans ce supermarché après qu'Isaac leur ai dit qu'il avait caché le véritable antivirus dans les sous-sols d'un laboratoire proche. La capitaine pensait évidemment à une fausse piste. En six mois d'interrogatoire, Isaac n'avait fait que mentir.
Elle n'entendait plus aucun bruit, elle passa devant le rayon literie et observa avec envie les matelas neufs à l'air confortable. Cela faisait deux jours qu'elle ne dormait pas, elle aurait donné n'importe quoi pour une bonne nuit de sommeil.
Quelque chose tomba avec un bruit sourd, la faisant sursauter. Elle se retourna vivement, un couvercle en aluminium était encore vibrant sur le sol. Elle s'immobilisa, méfiante.
Les lieux semblaient déserts. Son équipe comme les créatures avaient disparus mystérieusement. Elle avança lentement, en direction d'une autre sortie, son arme pointée devant elle, tâchant de faire le moins de bruit possible.
Soudain, un grognement retentit sur sa gauche, et un coup la propulsa contre une étagère qui se renversa sous le choc. Le souffle coupée, Victoria sentait une douleur horrible, elle avait apparemment une côte cassée. Respirer lui était douloureux.
En face d'elle se trouvait un homme d'environ deux mètres, chauve, ses yeux noirs étaient hostiles. Ses bras semblaient assez fort pour broyer la jeune fille comme une brindille.
Paniquée, elle s'aperçut qu'elle avait laissé tomber son pistolet. Avant qu'elle ne puisse faire le moindre mouvement, le colosse se rua sur elle et d'un coup de poing, expédia à nouveau Victoria contre une machine à laver.
La mâchoire endolorie, elle esquiva le coup suivant qui fit un trou dans le métal, là où elle se trouvait un instant plus tôt et se mit à courir, se tenant les côtes d'un bras, l'autre dégainant un couteau à la lame recourbée.
Le monstre gagnait du terrain derrière la jeune fille.
«  Je suis foutue » pensa-t-elle en tournant, à gauche.
Les mains de la créature crochetèrent sa jambe et elle s'écroula de tout son long, protégeant instinctivement son visage de ses mains, alors qu'elle portait un casque. Elle hurla lorsque son poignet cassa également, à moitié évanouie à cause de la douleur, elle se laissa tomber à terre.
Le visage bestial du chauve apparut au dessus d'elle, sa bouche largement ouverte, ses yeux fixant le cou nu et découvert de Victoria qui ressentit une grande peur.
«  pas comme ça ! »
Une balle silencieuse siffla soudain et atteignit le zombie en pleine tête, qui s'écroula de tout son poids sur la capitaine.
Impossible de se dégager, elle haletait, incapable de respirer, quand la carcasse fut repoussée.
Un jeune homme d'une étonnante beauté se tenait devant elle. Ses cheveux décoiffés et bruns se dressaient sur un front fier, où était visible une petite balafre. L'inconnu avait des grands yeux bleus charmeurs et chaleureux. Victoria poussa une exclamation en reconnaissant sa classe. Un Steamer ! Ils avaient disparu voilà bien longtemps avant de refaire une apparition, puis de disparaître à nouveau, peu après une guerre sanglante entre Bonta et Brâkmar qui avait eu lieu essentiellement à Sufokia, que chacune des deux cités voulait conquérir.
 - Hé ! Arrête de me mater et on y va fit-il d'une voix inquiète.
Victoria gémit de douleur en se redressant.
 - Tu es blessée ?
 - J'ai plusieurs côtes cassées, ainsi que mon poignet.
 - D'accord. Suis-moi, nous devons retrouver ton équipe et foutre le camp d'ici, c'est bien trop dangereux !
Il l'aida à tenir debout lorsqu'elle vacilla. Mince, elle s'était également foulé la cheville !
Ils avancèrent trop lentement à son goût. Elle entendait des coups de feux, son équipe ne devait pas se trouver loin.
 - Comment sais-tu que j'ai une équipe et que j'en suis la capitaine ? questionna Victoria d'une voix faible.
 - Je vous ai observés, puis vous n'êtes pas franchement discrets expliqua-t-il en souriant.
La capitaine haussa un sourcil.
 - Pourquoi devrait-on l'être dans une ville remplie de zombie ?
 - Car eux aussi ont des oreilles !
Elle se maudit intérieurement de ne pas avoir pensé à cela alors qu'elle s'était retrouvée confrontée assez souvent contre les morts-vivants pour savoir qu'ils étaient beaucoup plus sensibles à l'ouïe qu'à la vue ou l'odorat.
 - Comment t'appelles-tu ? demanda la jeune fille pour changer de sujet.
 - Thomas Rave. Et toi ?
 - Victoria Tomik.
 - Ton nom me dit quelque chose dit le Steamer, songeur.
Ils étaient sortis du magasin, à présent. Au loin, ils aperçurent trois silhouettes qui couraient dans leur direction, poursuivis par des centaines d'autres.
 - Oula... je te conseille de courir...
 - Je ne vais pas les abandonner, ce sont mes coéquipiers !
 - Ils nous rattraperons bien assez tôt, on ne va pas avancer très vite avec ta cheville blessée !
 - Les Steamers ne sont pas censés soigner, parfois ?
Thomas Rave soupira et leva les yeux au ciel.
 - Oui, sauf que je n'ai pas... augmenté cette capacité. Je suis plutôt offensif, moi.
 - Vous pouvez poser des tourelles, non ? Ça retardera les zombies !
 - Elles risquent de blesser tes amis. Arrête de m'agacer et suis mes instructions, on doit partir maintenant!
Victoria finit par capituler et trottina du mieux qu'elle put, aidée par le Steamer brun qui marmonnait. Pendant qu'ils avançaient, il dégaina un petit pistolet qui émettait une curieuse lumière violette.
Il ne s'était pas trompé. Harvey, Mac et Erika ne tardèrent pas à apparaître à leurs cotés, vidant leurs mitraillettes sur les silhouettes décharnées qui s'approchaient de plus en plus.
Mac et Harvey soupesèrent Victoria, tandis que Thomas guidait le groupe dans les ruelles étroites et ravagées de Bonta. Parfois, ils croisaient un mort-vivant que le Steamer se pressait d'abattre de son étonnante arme à la lueur mauve, qui déchargeait des puissants rayons lumineux de la même couleur et qui traversait les ennemis de part en part. Victoria songea que ce « joujou » pourrait être très utile, dans leur équipe.
Ils pénétrèrent dans un immeuble grisâtre qui semblait vide. Thomas referma derrière lui à l'aide d'un trousseau où pendaient des dizaines de clefs.
 - Je possède les clefs de tous les appartements de l'immeuble, expliqua-t-il. Je me suis réfugié ici depuis la propagation du virus. J'ai été contraint de tuer tous les habitants du bâtiment, puis j'ai stérilisé le tout et j'ai fait la déco à ma guise. Même si nous sommes normalement en sécurité, je pense qu'il serait préférable qu'on dorme tous dans le même appart.
La capitaine hocha la tête, grimaçant et commença à monter une volée de marches qui la firent pâlir et pousser un petit gémissement de douleur.
 - Il n'y a pas d'ascenseur ? s'enquit Harvey qui observait Victoria avec inquiétude.
 - Si mais il est hors service, et vous vous doutez bien qu'en ce moment, c'est difficile de trouver un mécanicien ricana Thomas.
Arrivés au septième et dernier étage, le Steamer poussa une porte. Le groupe pénétra dans une pièce spacieuse, brillamment éclairée par les fenêtres ouvertes qui laissaient entrer le soleil éclatant. La décoration était sympathique, exclusivement noire et blanche. Le tout était impeccablement rangé. Pas une seule affaire ne traînait.
 - Allongez-la sur le sofa marmonna Thomas.
Harvey et Mac s'exécutèrent et déposèrent précautionneusement Victoria sur le canapé.
 - Bon, examinons ses blessures.
La capitaine gémit lorsqu'ils remontèrent son pantalon et retirèrent sa botte, ainsi que sa chaussette.
 - Ouch grommela Erika.
La peau était boursouflée et d'une malsaine couleur violette, presque noire.
 - Il faut lui faire un bandage.
Erika était le médecin du groupe, aussi elle fit sortir les autres de la pièce et appliqua un bandage, et un autre autour du poignet cassé.
 - Je vais devoir dénuder ta poitrine déclara la jeune femme.
Sans discuter, Victoria se débarrassa de sa veste du mieux qu'elle put, ainsi que de son tee-shirt, dévoilant son soutien-gorge.
 - Tu as les côtes cassées grimaça Erika en observant la peau rouge, partiellement arrachée, ainsi que le sang chaud qui coulait doucement.
Victoria rougit lorsqu'elle dut totalement dénuder sa poitrine, afin que le bandage en fasse le tour. Enfin, lorsque ce fut terminé, elle poussa un soupir de soulagement et posa sa tête sur un oreiller moelleux.
 - Tu dois te reposer. Si il y a des vivres, nous devrons rester plusieurs jours ici. Il ne faut pas que tes blessures s'aggravent. Et ne touche pas à tes bandages !
La médecin quitta la pièce, emportant son matériel. Thomas déboula aussitôt dans la pièce.
Malgré le bandage, Victoria cacha pudiquement ses seins et lança un regard noir au Steamer.
Il sourit gentiment et déposa une couverture sur la capitaine.
 - Merci murmura-t-elle doucement.
 - Pas de quoi. Je suis dans la pièce à coté si tu as besoin !
Il s'éclipsa, tandis qu'Erika apparaissait à nouveau dans la pièce, un sac de couchage sur l'épaule qu'elle installa près du canapé.
 - Il faut bien que je veille sur toi, expliqua-t-elle, tandis qu'elle se débarrassait de ses vêtements, avant de s'étendre.
Victoria songea quelques instants à sa mission, toujours pas terminée, ainsi qu'à Thomas Rave. Elle avait hâte d'en savoir plus sur le Steamer qui lui avait sauvé la vie.

Alors, la suite sera dans une semaine à huit jours, étant donné que j'ai le brevet le 28/29 au matin et que l'après-midi, je dois aller m'inscrire au lycée près de chez moi, je ne suis pas sûr d'avoir le temps de vous préparer ça, mais il n'y a pas de raison pour que je rate ça... Voilà voilà, j'espère que ce début vous a plu, j'ai dit qu'il y aura onze chapitres mais ce n'est pas sûr, étant donné que j'arrive déjà au chapitre huit et que j'ai encore beaucoup de chose à écrire... je verrai, il peut y en avoir un ou deux de plus. Ciao tout le monde !








Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.156.39.245) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Dark-phire

    11/07/2012

    OLF-94 wrote: "RHAAAAA TOUT LU POUR AU FINAL TROUVEZ LE MOT À LA DERNIÈRE PHRASE, LE SEUM ! XD
    Victoria songea quelques instants à sa mission, toujours pas terminée, ainsi qu'à Thomas Rave.

    Comment je suis deg mdr ! Finalement tu sais quoi ? Je vais le faire pour les prochains chapitres XD mais le 2,3 et 4 je laisse tombe^^
    "

    xDDD

  • OLF-94

    11/07/2012

    RHAAAAA TOUT LU POUR AU FINAL TROUVEZ LE MOT À LA DERNIÈRE PHRASE, LE SEUM ! XD
    Victoria songea quelques instants à sa mission, toujours pas terminée, ainsi qu'à Thomas Rave.

    Comment je suis deg mdr ! Finalement tu sais quoi ? Je vais le faire pour les prochains chapitres XD mais le 2,3 et 4 je laisse tombe^^

  • Dark-phire

    06/07/2012

    Grostasbarbu wrote: "C'est une triche dans le jeu, si tu modifies u groupe de fichiers du jeu (spellFX) le jeu tourne beaucoup plus vite, c'est comme ça que Shatofu et compagnie faisaient 3min en glours, ou 1min10 au goult ;)"

    ah, d'acc

  • Grostasbarbu

    06/07/2012

    C'est une triche dans le jeu, si tu modifies u groupe de fichiers du jeu (spellFX) le jeu tourne beaucoup plus vite, c'est comme ça que Shatofu et compagnie faisaient 3min en glours, ou 1min10 au goult ;)

  • Dark-phire

    06/07/2012

    Grostasbarbu wrote: "Mec édite et appelle la faille Spell FX xD"

    Hein ?

  • Grostasbarbu

    06/07/2012

    Mec édite et appelle la faille Spell FX xD

  • Dark-phire

    06/07/2012

    Grostasbarbu wrote: "Pas mal pas mal :p"

    Merchi :D !

  • Grostasbarbu

    06/07/2012

    Pas mal pas mal :p

  • OLF-94

    23/06/2012

    Oh oui je veux voir *_* à+ :D

  • Dark-phire

    23/06/2012

    OLF-94 wrote: "OMG !!! Je sens que je vais grave kiffer la Renaissance la ! Toujours aussi bien, comment tu gère ! 
    L'arrivé de la nouvelle classe en plus, tu m'a fait rêver la :3 on dirait comme dans les films un mec du futur qui se pointe avec une arme à couleur étrange, je surkiffe sérieux ! Voici le nouvel amour de notre chère Victoria ! Rholalala je sens que je vais terriblement être dégoûter quand tout ses bon chapitre se termineront ! A+ ! 

    "

    En vérité j'ai repris l'apparence des armes utilisées par les Steamer dans Wakfu.
    Merci, la suite vendredi :P et y a encore le temps avant que ça se finisse !
    Son nouvel amour ? tu penses ? Bah tu verras :D !

Report abuse