Infectés : Chapitre 7

Devil Never Cry Si vous n'aimez pas vers la première minute je vous conseille d'avancer à 3:08, puis ça va envoyer du louuuurd !
 
Bref, enfin Infectés, oui, je sais, vous m'aimez, enfin la suite dont vous rêviez tous... bref j'arrête le délire et voilà le texte !
 
Infectés : Chapitre 7

Infectés : Chapitre 7

Nous restâmes sans bouger pendant un long moment. Enfin, Célia se dégagea.
 - Nous devons partir d'ici, dit-elle d'une petite voix tremblante.
J'aurais voulu la serrer contre moi pendant des heures, encore, elle semblait si malheureuse... je voulais la réconforter mais comment. J'étais la cause de toutes ses souffrances.
Elle s'éloigna. Je me tournai vers Moon. Le petit singe m'observait intensément, de ses grands yeux ronds.
J'entendis des bruits de pas et me retournai. Arty s'approchait.
 - Nous en avons capturé un, déclara-t-il en désignant un Kanniboul ligoté, qui se tortillait inutilement.
Le Sram ajouta, avec un sourire sadique :
 - Et il ne mettra pas longtemps à parler...
Il s'en alla, me laissant seul avec Moon. Le petit singe restait d'un calme étonnant, alors qu'il avait toujours Lueur plantée dans la cuisse. Il me fixait toujours, comme s'il voulait me dire quelque chose. Son regard semblait exprimer... le pardon.
Je sentis alors comme une caresse dans mon crâne, puis une voix chuchota, semblable à la douceur du vent une journée d'automne.
« Ce n'est pas moi le responsable... ils ont emprisonné ma volonté...je suis leur esclave, pitié, aide moi! »
Étais-ce Moon qui m'avait parlé ?
« Brise le marteau avec l'épée de sang... elle s'est nourrie de mon sang, elle est au summum de sa puissance, je t'en supplie, brise le marteau ! »
J'hésitai. Étais-ce une ruse du singe pour se libérer ? Comptait-il m'attaquer, une fois Lueur retirée de sa cuisse. Ça m'aurait étonné qu'il arrive à bouger convenablement.
Après un instant de réflexion, je m'approchai de Moon et posai les mains sur le pommeau de Lueur.
Puis d'un geste sec, je retirai l'épée de la jambe du singe, faisant gicler le sang sur mon T-shirt trempé de pluie.
Je sentis la puissance enivrante de Lueur, surpuissante après tout le sang qu'elle avait avalé circuler dans mes bras, semblable à une décharge électrique.
J'avisai le marteau de Moon, posé près du singe. Je levai Lueur et l'abattit de toutes mes forces sur l'arme de pierre. Il vola en éclat, Moon hurla, la clairière toute entière fut plongée dans l'ombre en quelques secondes.
 
 
                                                                        *

 
Isaac sauta sur le sol glacé de Sakaï. À une centaine de mètre, il apercevait l'auberge abandonnée. L'air était vif et froid. Le Zobal ajusta son masque.
Laura Ticide et une demi-douzaine de soldats sautèrent également du bateau.
Un Xélor de grande taille, les bandelettes usées par le temps, sa longue robe d'un gris sombre tombant sur ses pieds chaussés de bottes épaisses, son chapeau légèrement de travers et armé d'un long marteau pendant dans son dos s'approcha d'Isaac.
 - Et maintenant, mon ami ? demanda-t-il d'une voix rauque.
 - Maintenant nous allons chercher un allié bien particulier. Mais avant ça, nous devrons traverser les plaines, puis la forêt enneigée, et enfin, nous devrons venir à bout des monstres peuplant la mine menant à N...
 - N n'a pas disparu ? demanda un Éni aux ailes déchiquetées, nommé Sandor Nitorynk
 - D'après les légendes, il aurait été vaincu par Balthazar, un dragon. Mais à la mort de ce dragon, vaincu il y a peu par notre cher ami, Phire Maman (il désigna le Xélor), N a été libéré de ses chaînes. Il s'est échappé de la dimension blanche où il était enfermé en compagnie de Qilby et a à nouveau trouvé refuge sur Sakaï. Enfin, d'après les rares survivants l'ayant croisé.
 - Je me suis fait un plaisir d'accrocher la tête du dragon dans ma demeure, ajouta Phire avec un rire sadique.
 - Bien, cessons de parler et allons chercher N, reprit Isaac.
Il fit signe à deux des soldats, un Osamodas et un Sacrieur de prendre la tête du groupe et les suivit, observant une carte. Laura restait près de lui et lançait de temps à autre des regards méfiants à Phire. Il ne lui inspirait pas confiance.
Un Iop fit soudain irruption devant la Féca.
 - Hey poupée, ça farte ? Moi c'est Mika Mikaze, mais tu peux m'appeler Mika. T'as vu mes tablettes ? Elles sont belles hein ?
Laura pensait qu'il parlait de son torse, mais le Iop dégaina cinq ou six tablettes de chocolat. Elle fut prise d'un fou rire.
 - Ouais je sais, je fais rire toutes les femmes. Dis moi, ça te dirait de sortir avec moi ce soir ? J'aime bien tes pares-chocs, tu vois ? Puis faudrait qu'on fasse plus ample connaissance, qu'on discute de l'engin, tu comprends ?
Il lui fit un clin d'½il... et se retrouva plaqué au sol.
Le pied appuyé contre la tête du Iop, Isaac dégaina un magnum argenté et visa la tempe du pauvre homme.
 - Bon, maintenant, le débile, tu te calmes, compris ? Cette femme tu ne la touches pas, elle est à moi... Maintenant, tu rejoins les autres et tu te prépares au combat TU AS COMPRIS ?
 - NE ME TUE PAS ! JE T'EN SUPPLIE ! J'AI ENCORE TOUTE MA VIE DEVANT MOI, J'AI PAS REVU TITOU, MON OURS EN PELUCHE, NAOOOON !
Le Iop se mit à pleurer et se moucha dans le pantalon d'Isaac qui recula, dégoûté.
 - VIREZ MOI CET ABRUTI AVANT QUE JE LE BUTE hurla-t-il avec colère.
Essayant de réprimer un fou rire, Sandor Nitorynk et un Pandawa raccompagnèrent le Iop à l'intérieur du navire. Ils ressortirent quelques minutes plus tard avec un Éca à qui il manquait une oreille.
 - Et Laura, je désire que tu restes également dans le bateau. Envoie moi un autre Féca.
Elle allait protester mais Isaac semblait vraiment énervé. Elle obéit et retourna à l'intérieur du bateau en remuant des hanches, attirant le regard de tout le groupe.
 - Je pense que pour la discrétion, c'est mort, grogna Phire en observant des Gélikans qui s'étaient envolés, apeurés.
Il en visa un et lança un Rayon Obscur qui transperça le pauvre oiseau qui chuta sur la glace entourant l'île.
 
 
                                                                       *

 
Je me redressai. Je n'avais pourtant pas le souvenir d'être tombé. L'obscurité provoquée par la destruction du marteau avait disparu. En fait, je n'étais même pas dans la clairière.
Allongé sur une civière en paille, le corps recouvert d'une couverture râpeuse, je me trouvais dans une grande tente. Victoria et Célia se trouvait également là, chacune assise sur une chaise différente, les deux endormies. La tête de Victoria reposait sur le lit, près de ma tête ;
J'étais vêtu d'un long pagne, je me demandais d'où il sortait ( et qui me l'avait enfilé...)
Victoria se réveilla et s'étira.
 - Raa, j'ai mal au dos maintenant, chuchota-t-elle.
 - Où sommes-nous ? demandai-je à voix basse, soucieux de ne pas éveiller Célia.
 - Dans le camp des Kannibouls. D'ailleurs, je n'avais pas remarqué hier matin, mais tu es drôlement musclé !
 - Comment tu as vu ça.. ?
 - C'est moi qui t'ai enfilé ce pagne. Et ne t'en fait pas, Célia était là pour vérifier que je retire pas autre chose que ton T-shirt, ajouta-t-elle avec un sourire éclatant.
Je sortis du lit et me dirigeai vers la sortie de la tente, Victoria sur mes talons.
 - Conduis moi auprès d'Arty, s'il te plaît.
 - Bien chef.
Elle pris la tête, en balançant ses hanches, comme à son habitude. Elle me guida à travers le campement des Kannibouls, où des tentes étaient plantées un peu partout.
Au bout de deux minutes de marche, nous pénétrâmes à l'intérieur de l'une d'elle, plus grande que les autres, ornée de crânes humains qui pendaient un peu partout.
Arty était au milieu, étudiant un plan en compagnie de Johnny et Jordan Nuaire. L'Écaflip nous adressa un clin d'½il.
Arty leva les yeux vers nous :
 - Le Kanniboul a parlé au bout du deuxième bras coupé. Nous avons été très inventifs avec lui, je suis étonné qu'il ait autant résisté...
 - Et qu'avez vous fait de lui ? demandai-je avec hésitation.
 - Disons que... nous l'avons terminé...
J'essayai d'ignorer la petite note enthousiaste dans la voix du Sram. Visiblement, si c'était à refaire, il n'hésiterait pas et prendrait un malin plaisir à « jouer » avec sa proie.
 - Bref, il nous a avoué qu'il y avait un transport un peu spécial très bien caché... En fait nous l'avons trouvé en quelques minutes, en plein milieu d'un village abandonné. C'est une sorte de plate-forme volante et très rapide. Il nous a révélé comment l'utiliser, et il faut s'en servir comme d'un boulet de canon. En gros, nous serons propulsés très rapidement dans les airs et atterrirons après environ cinq heures de vol sur l'île de Frigost. En gros, grâce à cette escapade sur Moon, nous avons gagné douze jours d'avance. Une fois que nous saurons comment utiliser cet engin, nous décollerons.
 - D'accord... et où est Moon ?
 - Nous l'avons enfermé, au centre du campement, si tu veux aller le voir.
 - Merci.
Je quittai la tente, Victoria resta auprès d'Arty, Johnny et Jordan pour discuter de la plate-forme. D'après ce que j'entendais, elle n'aimait pas les voyages aériens.
J'atteignis rapidement le centre du campement. Moon était attaché à un immense totem, à l'aide d'une corde corde qui s'enroulait autour de l'édifice.
Les pensées du singe m'assaillir aussitôt.
«  Merci beaucoup de m'avoir libéré de ces démons ! Mais vous pouvez avoir confiance en moi, je te dois la vie, je t'aiderai dans ta quête. »
 - Ce n'est pas moi qui doit décider de te libérer ou non rétorquai-je.
Ashlinn passait par là et m'observa avec de grands yeux. Je devais avoir l'air particulièrement débile, à parler à un singe.
«  Vous aurez besoin de moi ! » insista Moon.
 - Pourquoi ?
«  faire fonctionner la plate-forme volante ».
 
 
                                                                      *
 
 
Isaac retira sa lame du corps d'un Ouilleur dans un jaillissement de sang, le gobelin s'écroula sur le sol de pierre de la mine avec un bruit sourd et un faible gargouillis.
Haletant, Sandor Nitorynk s'approcha du Zobal et marmonna :
 - La prochaine salle va être un peu plus compliquée, d'après les récits que j'ai pu entendre.
 - Exact, approuva Isaac, c'est pourquoi nous devrons être soudés, et ne devrons pas jouer chacun de notre coté (il lança un regard appuyé vers Phire qui resta de marbre).
 - Allons-y !
Ils pénétrèrent dans la quatrième salle, aux aguets... Elle était vide.
Pas la moindre trace d'un quelconque monstre, tout était silencieux, calme.
 - C'est quoi ce bordel grogna Phire d'un air déçu en tâtonnant son marteau avec impatience.
 - Un coup de chance, probablement, continuons, fit Isaac, excité qui voyait enfin la fin tant attendue du donjon...
Isaac, Phire, Sandor et le Sacri, Kévin Ioble, prirent la tête, suivis du Féca, d'un grand Osa couvert de cicatrice, d'un Pandawa et d'un Éca.
Il entrèrent alors dans un grand couloir, assez étroit, d'une centaine de mètres au bout duquel une grande porte dorée apparaissait.
Kévin sacrifia le groupe et fut couvert de protections. Il s'entailla les bras afin de prendre de la puissance. Il eut un hoquet d'allégresse et lécha avec délice le sang coulant à flot de ses bras musclés.
Au bout d'environ 25 mètres, un grondement retentit soudain. Le groupe s'immobilisa.
La porte dorée vola soudain en éclat et N apparut, ses poings entourés de glace Derrière lui se tenaient pas moins de quinze monstres. Voilà où étaient les gobelins de la salle précédente !
N se précipita sur le groupe à une vitesse phénoménale et balança ses poings givrés qui heurtèrent Sandor de plein fouet. Seulement, c'est Kévin qui prit et qui alla s'écraser contre un mur, l'éclaboussant de sang. Un bruit de craquement retentit. Il s'était cassé le nez.
Avec un hurlement de rage, il se précipita sur N en dégainant un Bâton Brelle. Il martela l'Éliatrope qui échangea sa place avec un Gobosteur qui ne tint pas deux secondes et s'écroula sur le sol, mort.
Les Perküs restaient en retrait tandis que les Courtilieurs fonçaient sur le groupe qui les observait avec appréhension.
Isaac dégaina un long Sabre recourbé, une Griffe pourpre améliorée et sauta près d'un Courtilieur qu'il abattit en quelques secondes.
 
Kévin subissait énormément d'attaques mais tenait bon, soigné par Sandor, il lançait des punitions à tout va, bientôt, cinq des seize ennemis étaient morts.
N réapparut devant le Sacrieur, eut un sourire mauvais et téléporta pas moins de cinq Gobus devant le guerrier. Ils explosèrent.
Kévin éclata en morceaux mais sauva son équipe, le sang et des morceaux de chairs sanguinolents pleuvait sur le groupe.
 - Il faut tuer les Perküs hurla Sandor, sinon N va nous refaire le même coup et on ne fera pas long feu !
 - Féca, lance une immunité sur moi, je m'en occupe ordonna Phire d'une voix calme.
Le soldat s'exécuta, le Xélor se téléporta devant les Perkü qui l'observèrent avec des yeux ronds.
Les yeux aveuglés par la folie, Phire fracassa la tête d'un premier avec son grand marteau.
Il fit voler en éclat les membres de ses semblables. Il sentait l'immunité faiblir, et il restait encore six ennemis.
 - REMBOBINAGE ! s'écria-t-il au moment où un Courtilieur allait le frapper.
Le sort le fit se téléporter au milieu de son équipe. Il sourit derrière ses bandelettes et lança un regard de défi vers N qui l'observait avec haine.
L'Éliatrope sembla soudain briller. Tous les monstres autour de lui tombèrent en poussière. Il venait d'absorber leur énergie !
Il avança à une vitesse folle vers le groupe, se téléportant sur des petites distances grâce à des portails magiques en forme de cercles.
Il fit apparaître une lame de glace dans sa main gauche et d'un geste, découpa en deux le Féca, le Panda et l'Éca qui n'émirent pas un seul bruit en tombant. L'Osa couvert de cicatrices attaqua avec une Xyothine. Le coup ne fit qu'une simple estafilade sur le torse musclé de N qui sourit. Il leva la main en direction de l'Osa et un jet de lumière décapita ce dernier qui retomba lourdement sur le sol.
Il ne restait que Sandor, épuisé, Isaac et Phire pour vaincre le terriblement puissant Éliatrope qui se tourna vers eux et les observa d'un regard impitoyable.
Isaac se jeta sur N en enfilant un masque du psychopathe.
Le sabre croisa la lame de glace qui ne broncha pas. Elle était anormalement solide.
N donna un coup de genoux qui plia Isaac en deux, qui cependant, assez rapide, évita un coup mortel.
Phire en profita pour intervenir et balança son marteau dans le torse de N, de toutes ses forces. Il alla s'écraser contre un mur. Sandor lança un mot d'immobilisation sur l'ennemi, Isaac se releva, ses yeux flamboyants de colère. Il se précipita sur l'Éliatrope.
 - FURIA ! FURIA ! FURIA ! hurla le Zobal en lançant son sort en boucle sur le corps meurtri.
N était à terre, vaincu. Phire l'enferma dans un sablier.
 - C'était chaud, marmonna le Xélor. Le sablier ne tiendra pas longtemps si il se réveille. Nous devons le ramener au bateau au plus vite.
 - Bien, allons y conclut Isaac avec satisfaction en observant le corps inerte emprisonné dans le verre. Il poussa un soupir de victoire.
 
 
                                                                      *

 
Je n'étais pas très rassuré lorsque la plate-forme avait décollé. Le départ avait été mouvementé, la machine volante étant pilotée par Moon.
Arty avait décidé de faire confiance au singe et lui avait ordonné de nous emmener au plus vite à Frigost.
Il n'y avait cependant aucune cabine, nous étions tous à l'air libre, il faisait donc froid. Nous avions donc « emprunté » des couvertures et divers manteaux de fourrures trouvés au campement afin de nous réchauffer. Cela faisait bien trois heures que nous volions. Nous survolions actuellement la Mer Patry, qui séparait Frigost du continent Amaknéen. Le froid se faisait sentir. Serré entre Victoria et Johnny, je tremblais de froid, contrairement à mes deux amis.
Johnny observait son bras infecté avec intérêt.
 - Vous n'avez pas peur de vous transformer ? demandai-je en claquant des dents.
 - Non, l'antivirus a complètement bloqué le Nova 10 à partir de l'épaule, l'infection est donc confinée dans mon bras et mon cerveau ne peut être atteint m'expliqua-t-il.
 - Comment savez-vous cela ? m'étonnai-je.
 - Je suis l'un des trois scientifiques à avoir créé le virus, je le connais par c½ur, ainsi que l'antivirus. Je sais aussi que tu étais infecté avant qu'on se rencontre, et il ne te restait pas longtemps avant de te transformer. J'ai bien fait de t'injecter mon sang.
 - Comment savez vous que j'étais infecté ?
 - Regarde bien mes yeux.
J'observai les yeux verts foncés du Iop du mieux que je pouvais dans l'obscurité de la nuit. Enfin, je vis comme des fines particules, qui semblaient danser dans ses iris.
 - Donc vous avez deviné que j'étais infecté rien qu'en regardant mes yeux...
Il hocha la tête.
 - Quels étaient les autres scientifiques créateurs du virus ? repris-je.
Je sentis Victoria tourner la tête vers nous, alors qu'elle discutait jusqu'à présent avec Gauthier Nervey qui agacé de se voir ainsi oublié, s'éloigna en direction d'Ashlinn et Casper qui étaient serrés l'un contre l'autre, tremblant de froid.
L'Iop hésita quelques instants puis finit par avouer.
 - Les autres étaient un scientifique que tu ne connais pas, Marc Page et... Isaac Harien.
 - QUOI !
 - Oui, je sais, Isaac... mais je te promets que je n'ai jamais été au courant de ses plans, sinon je ne pense pas qu'il aurait tenté de me tuer.
 - Et ce Marc, qu'est-il devenu, interrogeai-je, sceptique.
 - Je ne sais pas, il a dû mourir pendant l'infection, mais il a peut être réussi à s'enfuir, même si j'en doute.
Je hochai lentement la tête.
Arty parlait avec Moon (le singe lui parlait par pensées, évidemment) et ils échangèrent leur place. Le Sram prit donc les commandes, je ne perçus aucun changement de vitesse, ni aucune secousse, visiblement, il maîtrisait bien la plate-forme.
Je m'éloignais vers le bord et m'appuyai contre la rambarde, observant les étoiles. Je sentis une présence près de moi et me tournai. Il s'agissait de Victoria.
 - Tu sais, dit-elle d'une voix timide, je t'aime beaucoup comme mec, et je n'ai jamais eu de sentiments aussi forts pour une personne. Mais je ne suis pas imbécile, et je vois que ça fait souffrir Célia.
Je jetai un ½il en direction de ma meilleure amie qui dormait paisiblement, emmitouflée dans des couvertures, près d'Ashlinn, Gauthier, Jordan et Casper.
 - Mais... je ne peux pas contrôler mes sentiments, je... c'est trop fort, je n'arrive pas à exclure l'idée que... l'idée que.
Elle s'approcha à nouveau de moi et se cala contre mon corps. Je penchai légèrement la tête, nos lèvres allaient se toucher et...
Je sentis Moon me tirer le bras,ce qui me déstabilisa et me fit tomber à la renverse.
Victoria éclata de rire. Me relevant, rouge de rage et de honte, je me mis à hurler contre le singe qui continua de m'observer comme si de rien était.
Enfin, lorsque je me fus calmé, il repartit en sifflotant d'un air heureux.
J'avais envie de le tuer.


Infectés : Chapitre 7



L'article avec les infos sur les personnages sera mis à jour dans quelques instants, et placé en dessous de ce chapitre.


 
 

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.156.39.245) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Dark-phire

    05/07/2012

    Grostasbarbu wrote: "Non xd"

    J'ai eu peur x)

  • Grostasbarbu

    05/07/2012

    Non xd

  • Dark-phire

    05/07/2012

    Grostasbarbu wrote: ""Les yeux aveuglés par la folie, Phire se fracassa la tête du premier coup avec son grand marteau.""

    J'ai écrit ça ._. ?

  • Grostasbarbu

    05/07/2012

    "Les yeux aveuglés par la folie, Phire se fracassa la tête du premier coup avec son grand marteau."

  • OLF-94

    17/04/2012

    Albinow la dit aussi, skyrock à changer mais en quoi ? go messagerie je pense x,)

  • Dark-phire

    17/04/2012

    OLF-94 wrote: "N'oublie pas le concours hein ? ;-)"

    tu fais bien de m'y faire penser (désolé pour le fail envoie message.. Skyrock a changé, c'est naze x_x)

  • Dark-phire

    17/04/2012

    OLF-94 wrote: "Waaaah trop bien !!! Tu nous montre à quoi elle ressemble cette Victoria :P Marque page et Acarien XD trop mdr ! 
    Tien je ne pensais pas que le Moon serai allié ! Tu m'as bien eu !! 
    En tous cas magnifique le combat contre le N, il était drôlement furieux l'acarien :) et lol tu t'es mis dedans XD :P et le Iop m'a fait rire mais à mort lol !! Un pur idiot et gamin x,) et la mort des autres allié, trop fort le N hehe :D mais je trouve que ce chapitre était plus court Snif :/ mais il reste tout simplement kiffant ! Bonne continuation :D
    "

    A quoi elle ressemble ?

    Je crois que le chapitre faisait 6 pages et demi, comme les autres... j'vais vérifier.

  • OLF-94

    17/04/2012

    N'oublie pas le concours hein ? ;-)

  • OLF-94

    17/04/2012

    Waaaah trop bien !!! Tu nous montre à quoi elle ressemble cette Victoria :P Marque page et Acarien XD trop mdr ! 
    Tien je ne pensais pas que le Moon serai allié ! Tu m'as bien eu !! 
    En tous cas magnifique le combat contre le N, il était drôlement furieux l'acarien :) et lol tu t'es mis dedans XD :P et le Iop m'a fait rire mais à mort lol !! Un pur idiot et gamin x,) et la mort des autres allié, trop fort le N hehe :D mais je trouve que ce chapitre était plus court Snif :/ mais il reste tout simplement kiffant ! Bonne continuation :D

  • Dark-phire

    17/04/2012

    stoox-team wrote: "J'adore :D j'te laisse jusqu'à demain pour écrire la suite :p"

    Oulah, chaud, brevet blanc aujourd'hui x)

Report abuse