Infectés : Chapitre 2

Voilà enfin la suite que vous attendiez tous, je n'ai pas encore commencé le chapitre 3, mais je devrais faire relativement vite, vu comment je m'emmerde en cours... Bonne lecture, sinon, je suis remotivé à jouer à Dofus ! :)
Infectés : Chapitre 2

Infectés : Chapitre 2

  Nous sortîmes de la voiture, dehors, l'air était vif, froid, mes chaussures crissèrent sur du gravier.
Les cigales stridulaient sans arrêt. Entre les ombres des arbres qui dansaient sur le sol et le manoir sinistre, les lieux étaient lugubres, de plus, aucune lumière n'était visible à l'intérieur.
Ryko prit la tête du groupe et s'arrêta devant le portail. Il saisit un code sur une tablette numérique, les portes de fer s'ouvrirent en grinçant.
Je suivis le grand Roublard dans la propriété, nous avançâmes vers une grande porte de bois sombre, l'entrée du manoir.
Ryko frappa trois fois à grands coups et attendit, se tournant vers nous.
 - C'est ici que nous vivons, depuis que ces choses pullulent la ville, nous allons voir notre chef à tous dans quelques instants, elle vous éclairera sur tous ces événements... macabres.
La porte s'ouvrit de l'intérieur et un majordome âgé, les yeux plissés, le menton levé apparut.
 - Messire Ryko Rateur salua-t-il.
Il observa notre groupe.
 - Et dame Victoria Tomik, messire Jean Caisse et deux invités... Si vous voulez bien me suivre...
Il s'écarta de la porte avec une petite révérence et je suivis Ryko à l'intérieur. Nous nous trouvions dans un grand couloir sombre, à peine éclairé par une bougie que tenait le majordome qui se dépêcha devant nous.
 - Je vais vous conduire à dame Alpha, veuillez me suivre reprit-il.
Traversant le couloir, il ouvrit une nouvelle porte. Nous nous retrouvâmes dans une nouvelle salle,  beaucoup plus éclairée. Des fauteuils à l'apparence moelleuse, des sofas au cuir usé étaient regroupés autour d'une cheminée où un feu crépitait doucement. Une volée de marche menait aux étages supérieurs.
 - Roger, avant d'aller voir dame Alpha, vous pourriez nous servir à tous un petit remontant ? demanda Ryko en nous faisant signe de nous asseoir sur un sofa.
 - Bien sûr, je vous amène ça tout de suite.
Roger s'éloigna d'un pas traînant.
Je m'assis lourdement sur le canapé en cuir, entre Célia et Jean et levai les yeux vers Ryko qui restait debout. Victoria, quant à elle, s'affala sur le fauteuil et ferma les yeux, poussant un soupir d'aise.
 - Vous prendrez bien garde à ne pas en révéler plus que nécessaire à Dame Alpha, elle est toujours accompagnée de son bras droit, et nous le soupçonnons d'être de mèche avec nos ennemis déclara Ryko.
 - Vos ennemis ? interrogea Célia, intriguée.
 - Dame Alpha vous éclairera sur tout, ne t'inquiète pas.
 - Et joli c½ur, lança Victoria, tu feras bien gaffe à ne pas te laisser avoir par Alpha, elle aime bien ramener quelques mecs dans son lit.
Je rougis instantanément tandis que la belle Éni éclatait de rire.
 - Ça ne semble pas être le grand amour entre vous remarquai-je
 - C'est une garce.
 - Victoria ! S'exclama Ryko, outragé. Parle mieux de notre chef !
 - Tu n'es pas mon père...
 - C'est comme si c'était le cas !
Victoria leva les yeux vers le grand Roublard. Elle se tut.
Roger revint avec un plateau contenant trois bol de chocolat chaud et deux verres de whisky.
 - Pourquoi j'ai du chocolat ? souffla Victoria, agacée.
 - Tu n'as pas encore dix-huit ans ! Lança Jean, avec un sourire, vidant son propre verre d'un trait.
 - Pff !
Nous sirotâmes nos boissons pendant quelques minutes puis Roger nous pria de le suivre. Victoria, Jean et Ryko restèrent devant la cheminée, nous suivant anxieusement du regard.
Arrivés au troisième et dernier étage, Roger nous fit bifurquer à droite, une porte rouge apparut. Il frappa trois fois, ouvrit la porte et se retira en s'inclinant.
 - Entrez donc ! S'écria une voix féminine.
J'entrai alors, suivis de Célia, dans un grand bureau. Des étagères croulantes de livres occupaient la majeure partie de la pièce, un long tapis menait à un bureau richement ouvragé, sur lequel était posé un ordinateur. Une femme d'une trentaine d'année, une féca, indéniablement, du fait de ses longs cheveux noirs et bouclés descendant en cascade dans son dos se tenait derrière le meuble. Ses yeux verts émeraudes étaient entourés de lunettes rectangulaires, ses lèvres pulpeuses, couvertes de rouge.
 - Asseyez-vous ! Fit-elle avec chaleur en nous désignant deux sièges, devant elle.
J'obéis et m'assis en silence. Près de la femme, je m'aperçus de la présence d'un sram vêtu d'un long manteau vert foncé, son visage (ou sa tête de mort) était plongé dans l'ombre.
 - Je suis Laura Ticide, aussi connue sous le nom de dame Alpha, je suis la dirigeante de ce manoir, et des survivants qui y vivent. Et vous, vous êtes ?
 - James Ex, disciple d'Éniripsa et voici ma meilleure amie, Célia Nagram, une Sram.
 - Ainsi donc, Ryko, Victoria, Jean et Reeze vous ont trouvé ?
 - Oui madame, mais Reeze est mort.
Laura Ticide resta impassible devant la nouvelle.
 - Vous aimeriez savoir ce qui s'est passé, pour conduire à ce désastre en ville, n'est ce pas ? reprit-elle.
Je hochai la tête en silence, Célia fit de même.
 - Bien, je vous raconterai tout, mais d'abord, vous devrez prêter serment.
 - Quel serment ? demanda Célia en dévisageant dame Alpha avec méfiance.
 - Vous devrez être au service des survivants, et donc du mien, vous devrez jurer de ne pas pactiser avec l'ennemi, de ne pas parler des détails de vos missions, sauf avec des personnes en qui vous avez confiance.
Je consultai Célia du regard, elle semblait plutôt réticente. Mais avions-nous réellement le choix ? Si nous refusions ? Laura Ticide n'allait-elle pas nous chasser de sa demeure ?
Célia hocha imperceptiblement la tête.
 - Je le jure murmurai-je.
 - Je le jure ajouta mon amie.
Laura Ticide nous observa, satisfaite.
 - Bien ! maintenant, je suis ouverte à toutes vos questions.
 - Quelles sont ces choses ? D'où viennent-elle ? Pourquoi Victoria m'a menacé lorsqu'elle a cru que j'avais avalé du sang de Reeze, qu'elle a tué ? Interrogeai-je aussitôt, prenant Célia de vitesse qui me lança un regard furieux.
 - Doucement ! répliqua dame Alpha, une question à la fois... Arty ?
 - Maîtresse ?
La voix du sram était tel le vent d'automne, caressante. Elle me fit frissonner.
 - Va me chercher Victoria Tomik, j'ai à lui parler...
 - Bien.
Il s'éloigna rapidement et silencieusement, je n'entendis même pas la porte s'ouvrir, ni se refermer. Avait-il vraiment quitté la pièce ?
 - Bien, la première question... Ces choses sont des morts-vivants... elles ont été infecté par un virus mystérieux, dans l'un des multiples laboratoire qui peuplent les souterrains de Bonta... Elles ont ensuite réussi à s'échapper de ce laboratoire et se sont retrouvées à l'air libre, où elles ont commencé à attaquer la population.
"Lorsque ces zombies mordent quelqu'un, ils lui transmettent le virus par leur salive, la personne touchée est alors infectée et finira par devenir l'un de ces monstres."
 - En combien de temps ?
 - Cela dépend du groupe sanguin. Pour le groupe sanguin A, c'est le plus rapide, entre trente minutes et une heure, pour le groupe sanguin B, c'est deux heures, AB, entre une heure et trois heures et enfin, pour le groupe sanguin O, c'est au bout de quatre heures d'infection.
Dame Alpha fut interrompu par Victoria qui entra dans la pièce. Laura congédia le sram d'un hochement de tête et la porte se referma à nouveau, sans un bruit.
 - Assied-toi, Victoria ordonna dame Alpha d'un ton brusque en désignant un troisième fauteuil.
La jeune fille obéit et s'assit avec raideur, droite, affrontant le regard de Laura Ticide.
 - Le jeune homme, ici présent m'a dit que tu avais éliminé Reeze et que tu l'avais ensuite menacé, pourquoi ?
 - Reeze a été infecté par les créatures. Je l'ai donc éliminé d'une balle dans la tête et le sang a giclé sur le visage de James, je lui ai donc demandé si il en avait ingurgité.
Laura hocha la tête et fouilla quelques instants dans un tiroir. Elle sortit une seringue, reliée à un long fil qu'elle connecta à son ordinateur.
Elle se releva, balançant ses hanches, se dirigea vers moi, et me fit remonter la manche gauche. Elle inséra l'aiguille dans une veine.
Elle préleva du sang et retourna devant son ordinateur, me tendant une compresse et du scotch machinalement.
L'appareil finit par émettre un «bip » et dame Alpha releva la tête, les sourcils froncés.
 - C'est bizarre, il a le virus en lui, mais pas en dose assez conséquente pour l'infecter... Victoria, tu devras le surveiller.
 - Pourquoi moi ? S'égosilla la jeune fille, je n'ai pas dormi depuis deux jours !
 - Je n'en ai rien à faire, tu obéis, c'est tout.
La belle Éniripsa fulmina mais se tut.
 - Bien, cet entretien est terminé, Roger vous conduira dans vos chambres respectives. Bonne nuit à vous trois.
Nous sortîmes de la pièce, Roger conduisit Célia à travers le dédale de couloirs du manoir tandis que je suivais Victoria.
Nous redescendîmes au premier étage et après avoir parcourus quelques couloirs, nous nous arrêtâmes devant une porte. Vicky l'ouvrit et entra en poussant un soupir d'exaspération.
 - Bon, il n'y a qu'un lit, je dormirai par terre lança-t-elle. Je vais me doucher, fais comme chez toi.
Elle disparut dans la salle de bain.
La pièce était spacieuse, bien éclairée. Des posters de iops musclés à moitié nu tapissés les murs, ainsi que des photos qui semblaient assez vieilles. Il y avait un lit dans un coin, d'une seule place, un bureau sur lequel était posé un ordinateur portable était également visible.
Il y avait même une petite cuisine, où les assiettes propres étaient empilées.
Je m'assis sur le lit, attendant que la jeune femme finisse de se doucher, lorsque trois coups frappés à la porte se firent entendre.
J'ouvris et Roger apparut. Il me tendit des affaires claires et propres.
 - Des vêtements propres pour monsieur, de la part de dame Alpha.
 - Merci beaucoup Roger, bonne nuit à vous.
 - Bonne nuit monsieur.
Je refermai la porte et arpentai la pièce, me rapprochant des photos. Elles montraient Victoria, plus jeune, souriante, dans les bras d'un grand homme à la carrure imposante, certainement un Iop, et d'une femme beaucoup plus petites aux ailes d'Éniripsa brillantes et épanouies.
 - C'était mes parents fit une voix derrière moi, me faisant sursauter. Ils ont été infectés par les créatures, il y a deux ans et Ryko les a tué, afin de me sauver... il m'a ensuite recueillie et amenée ici.
Victoria m'observait, ses yeux verts s'étaient remplis de larmes, ses lèvres tremblaient. Elle était vêtue d'une longue chemise de nuit et ses longs cheveux couleur noisette étaient mouillés, les rendant plus foncés.
 - Mais enfin, ça ne te regarde pas, ajouta-t-elle. Tu peux aller prendre une douche si tu le souhaites.
Je me dirigeai vers la salle de bain qui sentait encore le shampoing sans un mot.
Je me douchai longuement, savourant le contact de l'eau ruisselant sur la peau de mon visage.
Je finis enfin par sortir et revêtis les vêtements apportés par Roger, lorsque je sortis, Victoria dormait, roulée en boule sur des couvertures, à même le sol.
Répugnant à l'idée de la laisser dormir ainsi, je la portai délicatement et l'installai sur son lit, puis je la recouvris de couvertures. Un sourire sembla danser sur son visage.
Je m'installai confortablement sur le tas de couvertures et éteignit la bougie. Je ne tardai pas à m'endormir d'un sommeil sans rêve.


                                                                *


Ce fut la main de Victoria secouant mon épaule qui me réveilla le lendemain matin.
 - Il est six heures, Laura Ticide veut nous voir dans dix minutes, réveille toi.
Je marmonnai, ensommeillé mais me levai en titubant.
 - Bon, tu te dépêches ? Il faut quand même être un minimum présentable pour la garce.
 - Oui, oui, deux minutes...
Une dizaine de minutes plus tard, Célia, Victoria, Ryko, Jean et moi attendions devant la porte du bureau de Laura Ticide.
Entrez fit la voix claire de la jeune femme, derrière la porte.
Nous pénétrâmes dans la pièce, Arty se tenait toujours à sa place, derrière Laura, assise dans son grand fauteuil.
 - Bien, maintenant que nous sommes tous réunis, je vais pouvoir vous dire ce que nous allons faire.
«  Comme vous le savez tous, il y a deux ans, un virus s'est échappé du laboratoire n°8, alias Sphinx.
Dans ce laboratoire, les scientifiques faisaient des tests de divers virus sur des animaux, tels que les tofus, les boufous et même la très réputée, Crocabulia, qui a ensuite été oubliée de tous, enfermée dans des catacombes, en dessous du labo.
C'est donc à cet endroit que nous nous rendrons, afin de tenter de découvrir ce qu'il s'est passé. Nous devrons aussi essayer de trouver un quelconque antivirus, et nous devrons également subtiliser ce virus, appelé Nova 10.
Bien évidemment, les risques de croiser un infecté là-bas sont très grands, puisque cet endroit est l'origine même de l'infection, alors nous devrons nous armer, et notre équipe ne devra pas être très grande, afin d'éviter tout risque de propagation, et afin d'éviter de faire trop de bruit, ou même d'utiliser trop de véhicules.
C'est donc nous tous qui irons dans ce laboratoire, les nouveaux y compris, là-bas, nous serons rejoints par deux personnes : Un ami à moi et son collègue qui ont réussi à survivre à l'infection et qui souhaitent se joindre à nous. Vous avez des questions ? »
 - Pourquoi nous avoir choisis nous, demanda aussitôt Victoria, en nous désignant. Nous étions déjà en mission hier, nous avons besoin de repos ! De plus, les nouveaux, comme vous dites, ne sont pas entraînés à un telle opération, ils vont y rester !
 - Non, le fait qu'ils aient survécu pendant deux ans montre qu'ils ont un fort instinct de survie, de plus un Éni ne sera pas de trop, si l'un de nous est blessé et une Sram est toujours utile pour découvrir certaines choses.
 - Mais je suis une Éni ! Et Arty est une Sram très expérimenté ! Vous les conduisez à la mort !
 - Cela suffit, j'ai donné mes ordres et tu t'y plieras !
Victoria sembla sur le point de sauter à la gorge de Laura, mais elle baissa la tête, et se tut.
 - Bien, maintenant que tout est réglé, nous pouvons partir, reprit Laura Ticide en se levant.


                                                                         *


Il était environ midi lorsque les deux voitures dans lesquelles nous étions s'arrêtèrent devant un grand parking. Les lieux étaient déserts, aucune trace d'une quelconque zombie. D'après Laura Ticide, j'avais du virus dans le sang, pourtant cela faisait quasiment vingt-quatre heures, et je ne sentais aucun changement dans mon corps, je ne devais pas être infecté.
Nous sortîmes des voitures et nous réunîmes devant la barrière qui protégeait l'accès au parking.
 - Bien, nous sommes tous équipés, vérifiés vos chargeurs, vos lampes torches et voyez si votre émetteur fonctionne. Si nous sommes séparés à un moment, nous devrons être capable de savoir où nous sommes l'un l'autre déclara Arty Chaud, le sram en rabattant sa capuche sur son crâne luisant.

Une berline noire apparut soudain et s'arrêta en douceur devant nous.
Un grand Zobal, au masque noir strié de rouge, comme tout ses vêtements sortit de la voiture, suivi d'un grand Sadida aux poils hirsutes bordeaux.
 - Ah, mes amis, vous êtes enfin arrivés ! Lança Laura, souriante.
 - Oui, il était temps, ils sont tous au courant de ce qui arrivera, s'ils sont mordus ? Demanda le Zobal, d'une voix caressante, suave.
 - Oui, ils savent qu'à la moindre morsure, ils seront exécutés sans préambule.
 - Bien, nous pouvons y aller, alors.
D'un pas vif, nous nous dirigeâmes vers le parking, la peur au ventre.
 
Espérant que ça vous a plu, je promets de l'action dans le prochain chapitre, à bientôt !




 

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.156.39.245) if someone makes a complaint.

Comments :

  • UnitedT

    23/02/2012

    xD

  • Dark-phire

    23/02/2012

    UnitedT wrote: "Le "nova 10" c'est inspiré de Black ops?
    "

    Oui, je trouvais pas de nom x)

  • UnitedT

    23/02/2012

    Le "nova 10" c'est inspiré de Black ops?

  • Dark-phire

    11/02/2012

    superdvs1 wrote: "Tu devrai illustré ;)"

    Comment x) ? Je me transforme en zombie ?

  • superdvs1

    11/02/2012

    Tu devrai illustré ;)

  • superdvs1

    11/02/2012

    J'aime !

  • Dark-phire

    11/02/2012

    OLF-94 wrote: "Eh ben!! faut que tu fasse un roman!!^^ Sa se voit que tu es un doser a dofus eheh.Non serieux continue, c'est pas mal le mix entre les temps moderne et dofus."

    Bah j'écris un roman x)

  • OLF-94

    11/02/2012

    Eh ben!! faut que tu fasse un roman!!^^ Sa se voit que tu es un doser a dofus eheh.Non serieux continue, c'est pas mal le mix entre les temps moderne et dofus.

  • Kra-beste

    11/02/2012

    ok ;)

  • Dark-phire

    11/02/2012

    Kra-beste wrote: "tempis"

    j'déc, je t'en fais un dès que je peux :)

Report abuse